Mafia napolitiane

15 mars 2011 11:36; Act: 15.03.2011 11:57 Print

128 millions de biens saisis à la camorra

Claque infligée à la camorra: les services antimafia ont saisi des biens pour près de 128 millions de francs, en Italie.

Une faute?

La direction antimafia de Naples a annoncé mardi la saisie dans la région de Rome de 100 millions d'euros (quelque 128 millions de francs) de biens appartenant au clan des Casalesi. Ce puissant gang fait partie de la camorra, la mafia napolitaine.

«Il s'agit de la plus grosse saisie de biens accumulés illégalement hors de Campanie», la région de Naples, s'est immédiatement félicité le ministre de la Justice Angelino Alfano, à propos de l'opération baptisée «Vert bouteille».

Les biens saisis sont des terrains, des usines, des sociétés notamment des concessionnaires automobiles, des villas sur le littoral au sud de Rome, des voitures de luxe et des comptes bancaires dans toute la région de Rome y compris la capitale et de L'Aquila dans les Abruzzes, a précisé la direction anti-mafia.

Ils ont été séquestrés à trois prévenus Gennaro De Angelis, 67 ans, Aladino Saidi, 34 ans et Antonio Di Gabriele, 66 ans, qui ont été interpellés. Gennaro de Angelis est un affilié du clan des Casalesi, dont le nom vient de leur fief, la ville de Casal di Principe, dirigé par Francesco Schiavone, surnommé «Sandokan», actuellement emprisonné.

Le clan des Casalesi, connu pour sa violence, est le protagoniste de «Gomorra», le livre du journaliste-romancier Roberto Saviano, traduit dans le monde entier.

De Angelis avait créé une branche du clan dans le sud du Latium pour investir à l'étranger et recycler l'argent sale de la camorra notamment à travers l'importation illégale de voitures depuis l'Allemagne et d'autres pays européens.

Culture mafieuse largement diffusée

En signe de «soumission» à Schiavone, il lui avait offert une Jaguar «vert bouteille», nom donné à l'opération de ce mardi, que le boss avait détruite en la fracassant suite à une fausse manoeuvre sur la grille d'entrée de sa villa.

«L'opération est un nouveau revers infligé à la camorra par l'Etat, en synergie avec la magistrature et les forces de police», s'est félicité le ministre italien, en parlant d'un «important succès». Il a souligné que le patrimoine saisi serait mis à profit «pour un meilleur fonctionnement du système judiciaire et la sécurité des citoyens».

Selon lui, «ce qui s'est produit aujourd'hui est la démonstration que la culture prévoyant des mesures de prévention (des infiltrations mafieuses) se diffuse au-delà des régions historiquement frappées par la mafia».

(ats)