Etats-Unis

09 juin 2011 15:59; Act: 09.06.2011 16:19 Print

210'000 comptes bancaires piratés

L'entreprise américaine Citigroup a découvert pendant un contrôle de routine que plusieurs centaines de milliers de comptes de cartes de crédits avaient été piratés. L'attaque serait limitée aux USA.

Sur ce sujet
Une faute?

Citigroup a été victime d'une attaque de pirates informatiques qui ont eu accès à quelque 1% des comptes de ses clients détenant une carte de paiement en Amérique du Nord, a indiqué jeudi la banque américaine dans un communiqué.

«Pendant un contrôle de routine, nous avons découvert récemment des accès non autorisés (au service) de banque en ligne de Citi en Amérique du Nord. Un nombre limité --à peu près 1%-- des comptes des clients détenteurs de la carte de paiement Citi (...) ont été visités», a ajouté l'établissement dans un communiqué.

Cela représente environ 210.000 personnes, a précisé un porte-parole joint par l'AFP.

Des données telles que «le nom, numéro de compte, coordonnées, notamment l'adresse électronique, ont été consultées», précise le communiqué.

Les pirates n'ont pas eu accès aux numéros de sécurité sociale (très importants aux Etats-Unis), dates de naissance des détenteurs des comptes, date d'expiration et codes secrets des cartes de crédit, assure Citigroup.

Une autre porte-parole de la banque à Hong Kong avait auparavant précisé que cette attaque informatique avait été «limitée aux Etats-Unis», notant qu'il n'y avait eu «aucun impact sur nos clients de l'Asie-Pacifique».

«Nous sommes en train de contacter les clients dont les informations ont été touchées. Citi a mis en place des procédures renforcées pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent», poursuit le communiqué, qui dit ne pas donner plus de détails «pour la sécurité de ces clients».

L'attaque informatique contre Citigroup est la dernière en date d'une série de piratages ayant notamment visé le géant japonais de l'électronique Sony.

Un site de Nintendo aurait également été piraté aux Etats-Unis selon Kyodo News. Le géant de l'internet Google a de son côté affirmé début juin qu'une campagne destinée à collecter des mots de passe d'utilisateurs de comptes Gmail a été lancée depuis la ville de Jinan, dans l'est de la Chine, au début du mois.

(afp)