Pakistan

17 mars 2011 20:33; Act: 17.03.2011 20:34 Print

38 morts dans une frappe américaine

Des tirs de missiles américains ont tué 38 militants islamistes présumés jeudi dans le nord-ouest du Pakistan, selon des responsables pakistanais du renseignement.

Une faute?

Mais un peu plus tard, le chef de l'armée pakistanaise a condamné cette attaque menée par un drone américain, affirmant que les missiles avaient frappé un rassemblement pacifique de dirigeants tribaux.

Le général Ashfaq Parvez Kayani a qualifié ces frappes d'«injustifiées et intolérables», assurant qu'il s'agissait d'une violation des droits de l'homme.

Des responsables pakistanais du renseignement avaient affirmé auparavant que l'attaque avait eu lieu près de la frontière afghane dans le secteur de Datta Khel situé dans la zone tribale du Nord-Waziristan. Le Nord-Waziristan est considéré comme un sanctuaire d'Al-Qaïda et des talibans.

D'après ces responsables, les missiles ont frappé un bâtiment où les militants étaient réunis. Ceux-ci étaient alliés à Hafiz Gul Bahadur, un commandant taliban pakistanais, selon les mêmes sources.

Sept militants ont également été blessés dans l'attaque, selon les responsables du renseignement. Si on ignore le nombre exact de militants rassemblés dans le bâtiment, il semble que la plupart ont été tués ou blessés, ont-ils précisé.

Le militant le plus important tué dans l'attaque est Sharabat Khan, un lieutenant de Bahadur qui conduisait la réunion, ont-ils également indiqué, en précisant que plusieurs militants étrangers figuraient parmi les morts.

(ap)