Contrebande

23 octobre 2018 13:57; Act: 23.10.2018 15:25 Print

500 tonnes de faux médicaments saisis

Quelque 500 tonnes d'antidouleurs, de faux médicaments contre le cancer ou pour soigner les troubles érectiles, tous contrefaits ont été saisis.

storybild

Les polices de 116 pays mobilisées pour mettre la main sur ce trafic de médicaments.

Une faute?

Cinq cents tonnes de faux médicaments ont été saisies en octobre lors d'un coup de filet policier international qui a débouché sur plus de 850 arrestations, a annoncé mardi Interpol, qui a coordonné l'opération.

Des médicaments contre le cancer, antidouleurs, pilules contre les troubles érectiles ou anabolisants, tous contrefaits, potentiellement dangereux et vendus en ligne par des réseaux criminels ont été saisis au cours de cette opération ayant mobilisé les polices de 116 pays, indique Interpol dans un communiqué.

L'organisation de coopération policière précise aussi avoir mis la main sur 110'000 appareils médicaux tels que des seringues, lentilles de contact, dispositifs auditifs et du matériel chirurgical, et procédé à la fermeture de 3671 sites internet et pages sur les réseaux sociaux avec la collaboration de Twitter et Facebook, notamment.

La valeur de cette saisie, effectuée entre les 9 et 16 octobre, avoisine les 14 millions de dollars, a encore précisé Interpol.

Faux étiquetage

Son secrétaire général, Jürgen Stock, a expliqué que face aux contrôles accrus les criminels engagés dans ces activités avaient «changé leur modus operandi».

Ces derniers «expédient désormais des paquets contenant moins de pilules et tablettes pour tenter de déjouer les contrôles plus stricts désormais en vigueur dans beaucoup de pays», a-t-il déclaré.

Preuve des efforts fournis par les réseaux criminels en matière de dissimulation, les autorités polonaises ont découvert de fausses pilules contraceptives dans des boites de DVD, alors qu'en Irlande, des somnifères ont été trouvés dans des livres évidés.

Ces réseaux ont également recours au faux étiquetage pour tromper les services des douanes. Plus de quatre millions de pilules d'ibuprofène ont notamment été déclarées comme échantillons en Argentine, et au Royaume-Uni 150'000 d'un puissant somnifère ont été découverts dans des cargaisons censées contenir vêtements, literie ou nourriture.

(nxp/afp)