Coronavirus en Italie

25 mars 2020 16:54; Act: 25.03.2020 21:23 Print

Un maire exige un tournus par ordre alphabétique

Les habitants d'une ville de la région de Naples n'auront le droit de faire leurs courses qu'un seul jour par semaine, selon la première lettre de leur nom de famille.

Une faute?

Dans une Italie dramatiquement touchée par la crise du coronavirus, une commune de la région de Naples a pris des mesures drastiques pour favoriser le confinement et éviter que les gens ne sortent trop souvent de chez eux. Depuis mardi, les habitants de la ville d'Ercolano n'ont le droit de faire leurs courses qu'une seule fois par semaine, et pas n'importe quel jour, rapporte TG COM 24. Le maire Ciro Buonajuto ordonne en effet à ses citoyens de se rendre au magasin par ordre alphabétique, selon la première lettre du nom du «chef de famille».

Ainsi, seules les personnes dont le patronyme commence par A ou B peuvent aller faire des provisions le lundi. Le samedi est réservé aux gens portant un nom dont la première lettre se situe entre T et Z. Cette mesure est également valable pour les pharmacies. Dans un post publié lundi sur Facebook, le maire précise que les commerçants n'auront pas à vérifier le nom des clients, mais à s'assurer du respect des règles dans la file d'attente du magasin. Il ajoute toutefois que les forces de l'ordre procéderont à des contrôles d'identité.

«Je me rends compte que cette mesure implique un grand sacrifice et un changement des habitudes considérable pour la plupart des gens, mais nous sommes dans une période extraordinaire et des mesures extraordinaires sont nécessaires», explique Ciro Buonajuto, qui déplore le décès d'un habitant lundi. «Si vous ne respectez pas ces mesures, vous ne me causez pas de tort, mais vous en causez à vous et à vos proches. Dans toute l'Italie, et malheureusement depuis aujourd'hui aussi à Ercolano, il y a des gens qui meurent de ce satané virus. Pour éviter d'autres problèmes, nous avons besoin du sacrifice de chacun», exhorte le maire.

Pays jusqu'ici le plus meurtri au monde par la pandémie avec 6820 morts, l'Italie a enregistré sur trois jours une diminution du nombre des personnes testées positives de 25% entre samedi et mardi, selon le bilan de la protection civile. La contagion semble confirmer un ralentissement, même si celui-ci a été plus modeste au cours des dernières 24 heures. Le nombre de personnes tuées par le Covid-19 est, lui, reparti à la hausse mardi, avec 743 morts, après deux jours de baisse.

Mais la pandémie semble marquer le pas, selon les scientifiques italiens qui perçoivent dans son actuelle évolution comme une lueur d'espoir, même s'ils s'empressent de la tempérer. «Le ralentissement concerne surtout le Nord car dans le Sud, les chiffres continuent d'augmenter», constatait mardi Walter Ricciardi, qui représente l'Italie au sein de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). «Les mesures semblent fonctionner, mais il ne faut pas baisser la garde et faire en sorte qu'elles continuent de fonctionner, donc le fait de rester chez soi est aujourd'hui plus important que jamais», a insisté l'expert.

(joc/afp)