Meurtres à Tenerife

26 avril 2019 18:03; Act: 26.04.2019 18:03 Print

«Le père a attiré sa famille dans une grotte»

Une Allemande et son fils de 10 ans ont été retrouvés sans vie sur l'île espagnole de Tenerife, mardi. Un autre fils a pu s'enfuir et dénoncer son père.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un témoignage capital dans l'affaire du meurtre d'une Allemande de 39 ans et de son fils de dix ans, mardi, sur l'île espagnole de Tenerife. Un garçon de sept ans a pu s'enfuir. Après plusieurs heures d'errance, il a été pris en charge par des passants et a donné l'alerte. Grâce à lui, les circonstances du double meurtre se précisent.

«Sous prétexte de cacher des cadeaux pour Pâques, le père a attiré la famille dans une grotte», raconte une personne qui s'est occupée de l'enfant en fuite, relate «Bild». L'homme a demandé de laisser les téléphones portables et les sacs à dos à l'extérieur, avant de pénétrer dans l'antre.


Sous les yeux de ses enfants

Ensuite, le père de 43 ans aurait commencé à frapper la mère sous les yeux des bambins, forcés à regarder. Selon des témoignages parus dans «El Dia», l'enfant rescapé a conservé une dernière image de sa mère, étendue sur le dos, la bouche en sang et sans dents.

«L'enfant a été super intelligent, il a lancé une pierre à son père et est parti en courant, le père n'a pas eu le temps de le rattraper» dans la montagne, a également confié une personne qui a servi d'interprète entre l'enfant et les enquêteurs.

«C'était prémédité»

Grâce au témoignagne du garçonnet, la police espagnole a découvert les deux corps sans vie dans un lieu isolé. Le père de famille a ensuite été appréhendé à son domicile de Adeje, une station balnéaire très fréquentée par les Allemands. Il portait des traces de bagarre. Actuellement, il ne coopère pas avec la justice. Il doit être déféré vendredi devant un juge d'instruction au tribunal de Santa Cruz de Tenerife.

Selon l'AFP, l'enquête a été placée sous le secret de l'instruction, mais le préfet des Canaries, Juan Salvador Leon, a déclaré aux médias être «sûr que c'était prémédité, qu'il avait bien prévu de tromper ses enfants et sa femme».


Séparation

D'après «El Dia», le jeune survivant ignore encore tout de la fin tragique de ses proches. Au moment où il a été retrouvé errant il a demandé à être ramené en Allemagne. Sa tante va se rendre sur l'île pour prendre soin de lui.

L'épouse et ses deux fils rendaient visite au père de famille, qui s'était installé à Tenerife. Le couple était en instance de séparation.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a exprimé son horreur sur Twitter: «Une mère et son fils ont été assassinés. Encore une fois, la violence machiste a frappé».


(cbx/afp)