Impeachment

28 novembre 2019 00:35; Act: 28.11.2019 08:50 Print

Un témoin-clé accusé d'attouchements sexuels

L'ambassadeur américain auprès de l'UE, témoin-clé de l'affaire ukrainienne, est accusé par trois femmes de comportement sexuel inapproprié.

Sur ce sujet
Une faute?

Trois femmes accusent l'ambassadeur américain Gordon Sondland d'avoir eu des comportements sexuels inappropriés envers elles, dans un article publié mercredi, une semaine après l'audition au Congrès de ce témoin-clé de l'enquête en destitution contre Donald Trump.

«Ces fausses allégations sur des attouchements et des baisers contraints sont fabriquées et coordonnées pour des motivations politiques», a réagi le diplomate cité dans l'enquête publiée simultanément par le site Propublica et le magazine régional «Portland Monthly».

Les trois femmes, citées nommément dans l'article, rapportent avoir subi des représailles après avoir repoussé ce riche homme d'affaires, nommé ambassadeur auprès de l'Union européenne à la suite d'un don d'un million de dollars à la cérémonie d'investiture de Donald Trump.

Dans le sillage de #MeToo

L'une d'elle assure avoir rencontré Gordon Sondland, qui possède un groupe hôtelier, il y a seize ans pour lui demander d'investir dans un de ses projets. Une autre travaillait pour une compagnie d'assurance qui avait un contrat avec lui. La dernière cherchait un emploi. Les trois assurent qu'il a tenté de les embrasser de force et s'est livré à des attouchements dans ce cadre professionnel entre 2003 et 2008.

Leurs témoignages s'inscrivent dans le sillage du mouvement #MeToo de dénonciation des abus sexuels commis par des hommes de pouvoir et interviennent alors que Gordon Sondland a été projeté sur le devant de la scène politique par l'affaire ukrainienne.

Les élus démocrates du Congrès ont initié une procédure en destitution contre Donald Trump parce qu'il a demandé au gouvernement de Kiev d'enquêter sur Joe Biden, un de ses rivaux potentiels à la présidentielle de 2020. Or, Gordon Sondland a joué un rôle de premier plan dans les pressions exercées sur l'Ukraine et a accepté d'en parler lors d'une audition publique au Congrès la semaine dernière.

Destitution: l'enquête contre Trump

Échanges avec Trump

Le diplomate, qui échangeait fréquemment avec le président républicain, a notamment expliqué avoir dit aux Ukrainiens qu'ils devaient annoncer une enquête sur Joe Biden pour toucher une aide militaire de près de 400 millions de dollars gelée par la Maison Blanche. Suite à son témoignage, Donald Trump a assuré ne pas bien le connaître.

Accusé d'abus de pouvoir, le président risque d'être mis en accusation («impeached») à la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires. Mais il conserve jusqu'ici le soutien des élus républicains qui contrôlent le Sénat où il sera, le cas échéant, jugé, et devrait donc échapper à une destitution.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Max le 28.11.2019 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dérives du féminisme

    Ah le fameux coup de la fausse accusation d'attouchements sexuels. Merci à metoo et toute ses dérives, il sera bientôt possible de détruire entièrement la vie d'un opposant politique avec un seul témoignage bidon d'une femme quelconque

  • marcValais le 28.11.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui

    Cela devient compliqué. Ce matin une femme m'a souri dans le train, j'ai changé de compartiment au lieu de lui sourire à mon tour. Je ne veux pas finir en prison ....

  • FF le 28.11.2019 07:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout s'achète !

    Avec de l'argent, beaucoup d'argent, on achète tout !

Les derniers commentaires

  • Un Américain le 01.12.2019 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump for Président

    Si Trump avait été accusé, là, comme par miracle, les petits socialos n'auraient pas douté des allégations de ces dames. Mauvaise foi des gauchistes qui vont tirer la gueule lors de la réélection du meilleur Président que les USA n'aient jamais eu. Économie, plein emploi, diminution des guerres, dollar plus fort que jamais, diminution de la criminalité. Ce Monsieur est un homme fort, qui a rendu la splendeur à notre pays.

  • Lerastaqouère le 28.11.2019 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Blanc bonnet, bonnet blanc

    Si l'on allait "grailler" dans le fondement des démocrates on aurait certainement de très très grosses surprises. Ils ne sont pas blancs bleus ces démocrates (VU et vécu dans les années 70 lors de mon séjour de 15 mois aux US

  • Truth le 28.11.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Hum.....

    Tous coupable !

  • Ou sont les journalistes? le 28.11.2019 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    @Ff

    La preuve, l'accusateur à payé un million pour avoir l'air crédible... Par contre quand une actrice porno en fin de carrière trahi son contrat de confidentialité c'est pas le même discours. Pas de chances s'il est plus difficile de trouver des dossiers sur Trump.... Rappellons que dans cette affaire de destitution tout les "témoins" n'ont rien vu ni rien entendu à part des bruits de couloirs lancés par l'administration Trump elle même. Et ça 20minutes n'en parle pas

    • PB le 28.11.2019 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ou sont les journalistes?

      Ah bon? Tout les témoins? Pourtant certain était dans la même pièce que lui

  • Romano le 28.11.2019 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Parfaitement normal

    C'était PARFAITEMENT NORMAL qu'il soit accusé d'attouchements sexuels APRES ses révélations devant le Congrès. Avant, personne ne s'y est intéressée.

    • Romano le 28.11.2019 10:34 Report dénoncer ce commentaire

      Précision

      Et quand je dis NORMALEMENT, je veux dire: "selon les normes en vigueur".

    • Plus le 28.11.2019 20:26 Report dénoncer ce commentaire

      Je crois que tu voulais dire...

      Après qu'il ait refusé de dire qu'il avait vu un crime devant le congrès... non parce qu'il faut suivre un peu, ce que le gars a fait c'est démontrer la farce que c'était ces auditions avec sa nonchalance et son faciès souriant. Ça lui apprendra à ne pas suivre la ligne démocrate.