Canada

31 décembre 2008 08:38; Act: 31.12.2008 08:40 Print

Accusé d'espionnage au profit du régime de Saddam Hussein

Le département américain de la justice a accusé lundi un Canadien né en Irak, Muyad Mahmud Darwish, d'espionnage au profit du régime de Saddam Hussein alors qu'il était supposé travailler à l'ambassade irakienne à Washington, dans le deuxième cas du même genre révélé cette semaine.

Une faute?

Le département de la justice a déposé plainte contre Darwish, 47 ans, en considérant qu'il avait été payé par le gouvernement et le Service de renseignement (IIS) irakien en échange d'assistance et d'informations.

La semaine dernière, un Irakien vivant dans l'Etat du Maryland, Saubhe Jassim al-Dellemy, 67 ans, avait plaidé coupable devant le tribunal après avoir été accusé des mêmes faits.

Les deux hommes risquent un maximum de cinq ans de prison pour avoir agi comme agent d'un gouvernement étranger, mais ils ne sont pas accusés d'avoir cherché ou d'avoir obtenu des informations confidentielles.

Aucun des deux n'avait jamais été officiellement reconnu comme membre du personnel diplomatique ou consulaire irakien par le gouvernement américain.

Les accusations contre les deux hommes se fondent sur des documents confidentiels du service de renseignements irakien saisis lors de l'invasion américaine de l'Irak en mars 2003, a indiqué le département de la justice.

Sur l'un de ces documents, Darwish, qui vivait dans le Maryland, indiquait que des volontaires irakiens étaient en train d'être entraînés par les militaires américains en Virginie (est).

Darwish a été arrêté à Buffalo, dans l'Etat de New York, le 24 décembre après avoir tenté d'entrer aux Etats-Unis depuis le Canada où il réside.

«Depuis que les forces de la coalition ont envahi l'Irak en 2003, le département de la justice a engagé des actions contre au moins une douzaine de personnes qui travaillaient aux Etats-Unis comme agents illégaux de l'ancien gouvernement de Saddam Hussein ou de son redouté service de renseignements», a affirmé Patrick Rowan, adjoint au procureur général pour la sécurité nationale.

Selon les termes de l'accusation, Darwish «réalisait des missions» à l'ambassade irakienne et à la Section des intérêts de l'Irak (ISEC) mise en place en 1991 après la rupture des relations entre l'Irak et les Etats-Unis suite à l'invasion du Koweit par le régime de Saddam Hussein.

Entre 2000 et 2004, Darwish était supposé avoir travaillé à plein temps pour l'ISEC comme comptable et comme chauffeur, pour un salaire de 1.500 dollars. Il avait également obtenu un visa pour travailler dans un restaurant du Maryland à la même époque.

(afp)