Kisseliovsk (Russie)

16 février 2019 13:02; Act: 16.02.2019 13:02 Print

De la neige noire et toxique altère la vie des habitants

Les habitants de cette ville de Sibérie maudissent les cieux, mais surtout les mines de charbon à ciel ouvert de la région, responsables d'une dangereuse pollution.

Une faute?

Quand il neige, on s'attend bien sûr à voir de magnifiques paysages recouverts d'un manteau blanc immaculé. Eh bien, les habitants de Kisseliovsk, une ville de Sibérie, n'ont pas cette chance. Chez eux, les rues et les maisons disparaissent sous une couche noire et toxique, comme en attestent plusieurs vidéos mises en ligne, relève le «Guardian».

Responsable de ces scènes qualifiées de «post-apocalyptiques» par les médias russes? De la poussière de charbon provenant des nombreuses mines à ciel ouvert de la région. «Il est plus difficile de trouver de la neige blanche que noire en hiver», déclare Vladimir Slivyak, membre du groupe environnemental Ecodefense.

Des métaux lourds

Selon les militants écologistes, cette situation a des conséquences terribles pour la santé des 2,6 millions d’habitants de la région, avec une espérance de vie inférieure de trois à quatre ans à la moyenne nationale russe de 66 ans pour les hommes (77 pour les femmes). La poussière contient une variété de métaux lourds dangereux, notamment de l'arsenic et du mercure, précise le «Guardian».


(pga)