Affaire Benalla

25 juillet 2018 11:11; Act: 25.07.2018 20:01 Print

Macron et son «bras d'honneur aux Français»

«Qu'ils viennent me chercher»: les explications, mardi soir, de Macron sur les sanctions prises dans cette affaire ont fâché l'opposition qui dénonce une provocation du président.

Sur ce sujet
Une faute?

L'opposition a dénoncé mercredi le «bras d'honneur» d'Emmanuel Macron. Devant ses troupes, le président français a invité ceux qui contestent les sanctions prises dans l'affaire Benalla à «venir le chercher» au lieu de s'exprimer devant les Français.

Le chef de l'Etat est sorti mardi de son silence, près d'une semaine après la diffusion de la vidéo montrant Alexandre Benalla, chargé de mission à l'Elysée, qui malmène deux jeunes gens en marge des violentes manifestations du 1er Mai.

«S'ils cherchent un responsable, il est devant vous. Le seul responsable, c'est moi et moi seul. Qu'ils viennent me chercher. Je réponds au peuple français», a-t-il dit devant les parlementaires de La République en marche.

«C'est une sorte de bras d'honneur qu'il a fait hier soir, un bras d'honneur vis-à-vis de l'opposition quand il dit «qu'ils viennent me chercher», un bras d'honneur vis-à-vis des journalistes, de la presse, un bras d'honneur vis-à-vis des Français parce que, en réalité, il devait s'exprimer non pas devant sa cour, non pas en entre-soi et ne devait pas en réserver la primeur seulement aux siens», a déclaré sur France 2 le chef de file des sénateurs Les Républicains.

«J'attends (...) qu'il vienne s'expliquer officiellement devant les Français et je trouve qu'il devrait avoir des contradicteurs, qu'il choisisse une émission (...) je crois que cet exercice, il n'y coupera pas. Il ne doit pas fuir sa responsabilité», a-t-il ajouté.

Devant une commission d'enquête

Le député de La France insoumise Alexis Corbière adopte la même expression, mais demande, lui, que le président vienne devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. «Qu'ils viennent me chercher», dit le président devant son cercle de députés fidèles. Il ne viendra donc pas de sa propre volonté s'expliquer? C'est un bras d'honneur au Parlement et au peuple!» a-t-il déclaré sur Twitter.

Pour Philippe Bas, président Les Républicains de la Commission des lois au Sénat, c'est bien devant les Français qu'Emmanuel Macron aurait dû s'exprimer.

Un président «qui assume»

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, a vu une contradiction entre la responsabilité assumée par Emmanuel Macron des sanctions prises début mai contre Alexandre Benalla, dont une suspension de deux semaines, et le témoignage de son directeur de cabinet, Patrick Strzoda, qui a dit mardi devant la commission d'enquête avoir pris la décision.

Le chef de file de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, y voit le signe de l'«arrogance» du président.

Mais pour la majorité, Emmanuel Macron a eu raison de dire qu'il n'était responsable que devant le peuple. «On a un président de la République qui assume et je trouve ça extrêmement positif», a dit mercredi sur BFMTV Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jules le 25.07.2018 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va, on connaît la chanson

    "Responsable" mais pas "coupable". Merci, déjà entendu

  • Jean Passeetdesmeilleurs le 25.07.2018 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sanctions ?!

    Moi, ce qui me dérange, c'est la sanction que ce monsieur Benalla a reçu, à la suite de ces agressions du 1er mai.... 2 semaines de suspension ? Donc,... va en vacances, repose-toi, oublie. Les gens oublieront,... avec le temps, ça ce tassera. Et puis, quand tu reviendras, tu essayeras de te contrôler. Un peu facile, non ?

  • E. le 25.07.2018 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Demesure

    Un peu demesuré cette histoire. Il a jouer au flic dans une manif, il a été sanctionné. Si il y a une plainte de ceux qui se sont fait taper dessus, qu'elle soit instruite et basta. Une bonne excuse des deputés pour ne pas bosser que de chercher pourquoi c'etait pas autrement.

Les derniers commentaires

  • Lori lorimet le 25.07.2018 23:50 Report dénoncer ce commentaire

    Benalla

    Monsieur le Président se comporte comme un dictateur du temps moderne !

  • Pete Oyable le 25.07.2018 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel honneur ?

    Cest tellement confortable de distraire le peuple des vrais problèmes que sont par exemple les incivilités croissantes, les casseurs lâches au visage masqué qui sont à lorigine de ce qui empoisonne ce pays depuis sa victoire en coupe du monde. On fait un feuilleton de lété avec une affaire qui a été sanctionnée! Il est où lhonneur de ce magnifique pays ? Sincèrement ? Auprès de politicards Loser qui ne digéreront jamais leur défaite. Trop conscients quils naccéderont jamais au pouvoir car sans idées sans courage et aucun leadership. Trop occupés à conserver leurs privilèges!

  • marc le 25.07.2018 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas notre problème

    Mais ici chez nous en Suisse on s'en fou royalement des problèmes des français, ce n'est pas notre problème, est ce que les frouzes se préoccupent des soucis de la Suisse? tout ce qui les intéressent, venir bosser chez nous, alors l'affaire Benalla Macron on en a rien à faire.

    • Etienne le 25.07.2018 19:12 Report dénoncer ce commentaire

      Peut-être...

      que ça ne nous concerne pas ce qui se passe en France mais ça nous touche quand même...

    • Damien le 25.07.2018 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marc

      Frouze c est pas jolie et pejoratif.

  • Deiniss le 25.07.2018 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vision

    Cest sur que la politique française dextrême droite plait en Suisse même si elle est hypocrite comme en suisse avec des malfrats plein les rues comme en suisse,nous sommes tous au bout dun cycle bonne chance !

  • Guapos le 25.07.2018 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Acte 1

    Cest pas digne dun président de dire le seul responsable cest moi et on na quà venir me chercher Qui oserait aller voir le président et dire merci de me suivre ? Je ne lance pas de pari ? Il faudrait faire un film en live Pas besoin de figurants