Afrique du Nord

14 décembre 2019 23:28; Act: 14.12.2019 23:33 Print

Algérie: l'armée félicite le nouveau président

Abdelmadjid Tebboune, élu dès le premier tour à la présidence de l'Algérie, a reçu les félicitations du chef d'état-major samedi.

Voir le diaporama en grand »
Le nouveau président Abdelmadjid Tebboune a juré de «respecter et de glorifier la religion islamique et de veiller à la continuité de l'Etat» lors de sa prestation de serment. (Jeudi 19 décembre 2019) Le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, a félicité samedi Abdelmadjid Tebboune, au lendemain de son élection. Les militaires comptent appuyer l'élu. (14 décembre 2019) Le nouveau président de l'Algérie Abdelmadjid Tebboune se rendait jeudi à un bureau de vote à Alger. (Jeudi 12 décembre 2019) La participation au 1er tour de l'élection présidentielle de jeudi en Algérie s'établit à 41,14%. (Vendredi 13 décembre 2019) Une dizaine de milliers de personnes manifestent ce jeudi en début d'après-midi à Alger contre l'élection présidentielle. (12 décembre 2019) Une dizaine de milliers de personnes manifestent ce jeudi en début d'après-midi à Alger contre l'élection présidentielle. (12 décembre 2019) Une dizaine de milliers de personnes manifestent ce jeudi en début d'après-midi à Alger contre l'élection présidentielle. (12 décembre 2019) Les premiers débordements ont été signalés en Kabylie. (12 décembre 2019) Les cinq candidats de la présidentielle algérienne. (12 décembre 2019) Les Algériens aux urnes pour élire un nouveau président. (12 décembre 2019) Les Algériens aux urnes pour élire un nouveau président. (12 décembre 2019) Les Algériens aux urnes pour élire un nouveau président. (12 décembre 2019) Les Algériens votent ce jeudi pour élire son successeur lors d'une présidentielle perçue comme une manoeuvre de survie du régime. (12 décembre 2019) Début du vote pour élire un nouveau président en Algérie. La campagne électorale a été compliquée pour les cinq candidats qui ont été régulièrement accueillis par des manifestants hostiles et ont peiné à remplir les salles. (12 décembre 2019) Voici les cinq candidats pour la présidentielle. De gauche à droite: Azzedine Mihoubi, Abdelmadjid Tebboune, Abdelkader Bengrina, Ali Benflis et Abdelaziz Belaid. (12 décembre 2019) Mercredi encore les Algériens se trouvaient dans la rue pour contester la présidentielle. (11 décembre 2019) Mercredi encore les Algériens se trouvaient dans la rue pour contester la présidentielle. (11 décembre 2019) Le «Hirak», mouvement antirégime né le 22 février, ne montre aucun signe d'essoufflement et reste farouchement opposé à ce scrutin que le pouvoir, aux mains de l'armée. (Mercredi, 11 décembre 2019)

Une faute?

Le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, a félicité samedi Abdelmadjid Tebboune, au lendemain de son élection dès le premier tour d'une présidentielle marquée par une forte abstention. Les militaires comptent appuyer l'élu.

Le général Gaïd Salah est l'homme fort de l'Algérie depuis la démission d'Abdelaziz Bouteflika en avril, sous la pression d'un mouvement de contestation. «Je tiens à exprimer à tous les fidèles citoyens du peuple algérien (...) les plus hautes marques de considération, de gratitude et de reconnaissance pour leur participation massive dans cette importante échéance électorale et leur choix réussi, en toute transparence, intégrité et conscience, de monsieur Abdelmadjid Tebboune», a déclaré le général Gaïd Salah.

La foule dans les rues

L'armée «appuiera» le président élu, a-t-il ajouté dans ce message de félicitations publié sur le site internet du ministère de la Défense, estimant qu'Abdelmadjid Tebboune était «expérimenté» et «apte» à mener l'Algérie «vers un avenir meilleur».

Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, a été élu avec 58,15% des suffrages, selon l'Autorité nationale des élections (Anie), lors d'un scrutin qui a enregistré le taux de participation le plus faible de l'histoire des scrutins présidentiels pluralistes en Algérie (39,83%).

Vendredi, une véritable marée humaine a envahi le centre d'Alger pour conspuer le nouveau chef de l'État.

(nxp/ats)