Venezuela

12 janvier 2019 04:51; Act: 12.01.2019 09:40 Print

Appel un «gouvernement de transition»

Le Parlement du Venezuela, contrôlé par l'opposition, a appelé à une mobilisation le 23 janvier pour un «gouvernement de transition».

Voir le diaporama en grand »
«Nous lançons une opération pour libérer notre pays et que cesse l'usurpation», a lancé Juan Guaido face à la foule. (Samedi 16 mars 2019) Plus de 500 commerces ont été pillés dans la région pétrolière de Maracaibo, dans l'ouest du Venezuela, pendant la méga-panne de courant. (Mercredi 13 mars 2019) La justice vénézuélienne a ouvert une enquête contre le chef de l'opposition et président par intérim autoproclamé Juan Guaido pour «sabotage électrique» au cinquième jour d'une gigantesque panne de courant. (Mardi 12 mars 2019) Après plus de 100 heures de panne de courant, l'Assemblée Nationale dirigée par Juan Guaido a déclaré l'état d'alerte dans le pays. (Mardi 12 mars 2019) Le Venezuela est plongé dans le chaos depuis plus de 24 heures par une panne géante de courant. (Samedi 9 mars 2019) L'ambassadeur allemande au Venezuela Daniel Kriener a été déclaré «non grata» et doit quitter le pays dans les 48 heures. (Mercredi 6 mars 2019) L'opposant vénézuélien Juan Guaido, rentré au Venezuela, s'est dit mardi prêt à soutenir un éventuel appel syndical à la grève et a prévenu que la pression «ne fait que commencer» sur le pouvoir. (Mercredi 6 mars 2019) L'opposant Juan Guaido veut rentrer au Venezuela lundi et appelle à manifester dans tout le pays contre Nicolas Maduro. (Dimanche 3 mars 2019) Les Etats-Unis ont fermement rejeté la proposition par le Venezuela d'un sommet entre Maduro et Trump en Suisse. (Mercredi 27 février 2019) Quelque 300 membres des forces armées vénézuéliennes sont passés en Colombie ou au Brésil ces derniers jours, désertant l'armée fidèle à Nicolas Maduro. (26 février 2019) Les 14 pays du groupe de Lima préfèrent la diplomatie à l'usage de la force contre le président vénézuélien Nicolas Maduro. (Lundi 25 février 2019) Un manifestant tient un drapeau vénézuélien à la frontière avec la Colombie. (Lundi 25 février 2019) L'armée a répliqué avec violence samedi aux frontières du Venezuela, obligeant les partisans de l'opposant Juan Guaido à renoncer à livrer une aide humanitaire attendue avec impatience, mais que refuse le président Nicolas Maduro. (23 février 2019) Dans la ville frontalière d'Ureña, des heurts ont eu lieu entre la police et les manifestants. (Samedi 23 février 2019) La police vénézuélienne monte la garde à Ureña à la frontière avec la Colombie. (Samedi 23 février 2019) Des militaires vénézuéliens bloquent l'entrée de l'aide humanitaire sur le pont Francisco de Paula Santander à la frontière colombienne. (Samedi 23 février 2019) Dans la ville frontalière d'Ureña, des heurts ont eu lieu entre la police et les manifestants. (Samedi 23 février 2019) Le président Nicolas Maduro a décidé de fermer la frontière avec le Brésil pour empêcher l'aide humanitaire américaine d'arriver. (Jeudi 21 février 2019) Cinq députés européens qui se rendaient au Venezuela à l'invitation de Juan Guaido, reconnu par leurs pays respectifs comme président, ont dénoncé dimanche le refus des autorités vénézuéliennes de les laisser entrer. (17 février 2019) Juan Guaido a appelé samedi à de nouvelles manifestations le 23 février pour soutenir les volontaires prêts à acheminer l'aide humanitaire américaine. (Samedi 16 février 2019) Les 100 millions de dollars d'aide humanitaire promis iront directement dans des centres de collecte d'aide installés près des frontières du Venezuela, au Brésil, en Colombie et sur l'île néerlandaise de Curaçao. (15 février 2019) Nicolas Maduro a fait appel à la justice jeudi pour contrer l'offensive de l'opposant Juan Guaido sur le groupe public pétrolier PDVSA. (14 février 2019) Le ministère cubain des Affaires étrangères affirme qu'il y a eu entre les 6 et 10 février «des mouvements de forces d'opérations spéciales des Etats-Unis vers des aéroports de Porto Rico (territoire américain, ndlr), la République dominicaine et d'autres îles des Caraïbes, sans que leurs gouvernements n'en aient été informés». (14 février 2019) L'opposant Juan Guaido a annoncé jeudi la nomination d'une nouvelle direction pour Citgo, la filiale au Etats-Unis de la compagnie nationale pétrolière, une tentative supplémentaire d'asphyxier économiquement le gouvernement Maduro. (Mercredi 13 février 2019) Les Etats-Unis ont proposé au Conseil de sécurité un projet de résolution sur le Venezuela, l'appelant à faciliter une aide humanitaire internationale et à s'engager vers un scrutin présidentiel. (Dimanche 10 février 2019) L'opposant Juan Guaido s'est dit prêt vendredi à autoriser si nécessaire une intervention militaire américaine pour forcer le chef de l'État Nicolas Maduro à quitter le pouvoir. (Samedi 9 février 2019) Des militaires vénézuéliens ont bloqué mardi un pont à la frontière avec la Colombie, alors qu'est attendue une aide humanitaire internationale. (Mercredi 6 février 2019) Le chef de file de l'opposition, reconnu comme président par 19 pays européens, a reçu lundi le soutien du Groupe de Lima. (4 février 2019) Le président contesté du Venezuela a rejeté dimanche l'ultimatum européen pour une nouvelle présidentielle. (3 février 2019) Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie de l'UE, a annoncé la création d'un groupe de contact international afin d'aider à l'organisation d'une nouvelle présidentielle au Venezuela. (Vendredi 1er février 2019) Les deux journalistes de l'émission «Quotidien» sur TMC ont été relâchés ce jeudi en fin de journée. Ils vont bien mais sont un peu fatigués. (31 janvier 2019) Deux journalistes français de l'émission Quotidien sont détenus depuis mardi soir au Venezuela. (Jeudi 31 janvier 2019) L'opposition vénézuélienne, menée par le président autoproclamé Juan Guaido, a défilé mercredi pour convaincre l'armée de tourner le dos au président Nicolas Maduro. (Mercredi 30 janvier 2019) Manifestation ce mercredi pour convaincre l'armée de laisser tomber Maduro. (Mercredi 30 janvier 2019) Le président autoproclamé Juan Guaido parmi les manifestants. (30 janvier 2019) Nicolas Maduro s'est exprimé face à 2500 soldats réunis au Fort Tiuna, plus grand complexe militaire de la capitale (Mercredi 30 janvier 2019) L'opposant Juan Guaido, député social-démocrate de 35 ans, a appelé la population à descendre dans les rues en frappant sur des casseroles (Mercredi 30 janvier 2019) La Cour suprême du Venezuela a interdit à l'opposant Juan Guaido, qui s'est auto-proclamé président, de quitter le pays. (Mardi 29 janvier 2019) Les Etats-Unis ont annoncé lundi des sanctions contre la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne. (28 janvier 2019) L'auto-proclamé président du Venezuela a appelé à manifester mercredi et samedi pour faire basculer l'armée. (Dimanche 27 janvier 2019) La pression monte contre Nicolas Maduro. Berlin, Paris et Madrid lui donnent huit jours pour organiser des élections. (26 janvier 2019) Nicolas Maduro avec le le général Vladimir Padrino le 10 janvier dernier à Caracas. Le président vénézuélien compte sur l'appui de l'armée pour contrecarrer le soutien international apporté à Juan Guaido autoproclamé «président» par intérim. (Jeudi 24 janvier 2019) Juan Guaido, le président du Parlement vénézuélien contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé mercredi «président» par intérim du pays, et a immédiatement été reconnu par les Etats-Unis et ses alliés dans la région. (23 janvier 2019) Le Venezuela accuse Washington d'avoir ordonné «un coup d'État fasciste» après un soulèvement militaire réprimé. (Mardi 22 janvier 2019) Un groupe de soldats professionnels de la Garde nationale avait appelé dans une vidéo à ne pas reconnaître le président vénézuélien Nicolas Maduro. Ils ont été interpellés. (Lundi 21 janvier 2019) Le président brésilien a promis jeudi devant l'opposition vénézuélienne d'agir contre Nicolas Maduro. (17 janvier 2019) Le Parlement du Venezuela, contrôlé par l'opposition, a appelé à une mobilisation le 23 janvier pour un «gouvernement de transition». (Vendredi 11 janvier 2019) Le président réélu du Venezuela a été investi jeudi, alors que plusieurs pays ne reconnaissent pas sa légitimité. (10 janvier 2019) En visite à Caracas, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son soutien à son homologue vénézuélien lundi. (3 décembre 2018) Le gouvernement vénézuélien a déclaré lundi qu'un élu de l'opposition s'était suicidé en se jetant du dixième étage du siège des services de renseignement du Venezuela (SEBIN), où il était détenu. Son parti politique estime qu'il a été tué par les autorités. (Lundi 9 octobre 2018) Malgré des «différences abyssales», le président vénézuélien a proposé à son homologue américain une rencontre. (Mercredi 27 septembre 2018) Caracas va dénoncer devant l'ONU le chef de l'OEA, Luis Almagro, a annoncé samedi la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez. Les autorités l'accusent d'«incitation à une intervention militaire» au Venezuela. (15 septembre 2018) Deux journalistes britanniques et une consoeur argentine ont été arrêtés vendredi par des militaires vénézuéliens dans la localité de Paraguachon (nord-ouest), à la frontière de la Colombie. (Vendredi 14 septembre 2018) Le gouvernement américain aurait évoqué la possibilité de renverser Nicolas Maduro avec des militaires vénézuéliens rebelles, sans donner suite, selon le New York Times. (Dimanche 9 septembre) Onze pays d'Amérique latine réunis pour la première fois sur la crise des migrants vénézuéliens ont appelé mardi Caracas à accepter l'aide humanitaire. (4 septembre 2018) Le gouvernement Maduro affirme que l'exode des Vénézuéliens fait partie d'un plan américain conduit dans le but d'intervenir dans ce pays producteur de pétrole. (Vendredi 31 août 2018) Le chef du gouvernement espagnol propose des quotas en Amérique latine pour accueillir les migrants vénézuéliens. (Jeudi 30 août 2018) Le président vénézuélien Nicolas Maduro a lancé un appel à ses compatriotes pour endiguer un exode qu'il impute à «une campagne de la droite». (Mardi 28 août 2018) Le président vénézuélien a appelé mardi ses compatriotes exilés à «arrêter de laver les toilettes» et à rentrer au pays. (28 août 2018) Le président du Brésil a mobilisé mardi son armée pour «garantir la sécurité» à la frontière du Venezuela. (28 août 2018) Une centaine de Vénézuéliens ont décidé de rentrer du Pérou dans un avion envoyé par le président Maduro. (Lundi 27 août 2018) Face à la crise économique de son voisin, l'Équateur a suspendu l'obligation de passeport pour les migrants vénézuéliens. (Vendredi 24 août 2018) L'Equateur a ouvert un «corridor humanitaire» pour faciliter le transit d'autocars transportant des centaines de Vénézuéliens tentant de se rendre au Pérou Les Vénézuéliens ont entamé une course contre la montre pour migrer vers le Pérou avant un durcissement des conditions d'accueil. (Jeudi 23 août 2018) Le parquet vénézuélien a annoncé mercredi que 25 personnes avaient été arrêtées en lien avec l'«attentat» contre Nicolas Maduro. (22 août 2018) La BCV a indiqué que le nouveau taux était de 68,65 bolivars souverains pour un euro. (Mardi 21 aout 2018) Avec cinq zéros en moins, les nouveaux billets vénézuéliens entrent en vigueur lundi, première étape d'un plan de relance du président Nicolas Maduro qui tente de faire face à une profonde crise économique qui pousse des millions de personnes à fuir le pays. (20 août 2018) Le Venezuela a adressé mercredi au Pérou une liste de personnes «impliquées» dans «l'attentat» dont s'est dit victime le président Maduro. (15 août 2018) Quatorze personnes ont été arrêtées pour l'attaque aux drones contre le président vénézuélien. (14 août 2018) Des milliers de Vénézuéliens ont défilé lundi en soutien à Nicolas Maduro, après ce que le président a qualifié d'attentat. (13 août 2018) Le député de l'opposition vénézuélienne Juan Requesens, récemment interpellé, a admis dans une vidéo tournée par les autorités sa participation à l'«attentat» qui aurait visé le président Nicolas Maduro, a annoncé vendredi le gouvernement. (10 août 2018) Le Parlement vénézuélien, seule institution tenue par l'opposition, a demandé jeudi le soutien de la communauté internationale en ne reconnaissant pas le mandat d'arrêt contre le leader d'opposition Julio Borges, exilé en Colombie. (9 août 2018) Après l'«attentat» dont le président vénézuélien s'est dit victime samedi, le pouvoir s'en prend à deux députés de l'opposition dont Julio Borges. (Mercredi 8 août 2018) L'opposition vénézuélienne a réclamé mardi une enquête impartiale sur les explosions de drones qualifiées d'«attentat» par Maduro. (7 août 2018) Depuis le début de l'année au Venezuela, on dénombre en moyenne une trentaine de manifestations par jour, dont la plupart portent sur la situation économique et sociale des citoyens. (Mardi 17 juillet 2018) Sur ordre du président Maduro, le gouvernement a débuté cette semaine l'«occupation temporaire» de 97 marchés municipaux. (Mercredi 20 juin 2018) Un dirigeant chaviste historique, Diosdado Cabello, a été élu à l'unanimité mardi nouveau président de l'Assemblée constituante, qui régit le Venezuela depuis août 2017, succédant à Delcy Rodriguez, nommée vice-présidente. (19 juin 2018) Nicolas Maduro, ici en mai dernier, a accusé l'actuel président colombien Juan Manuels Santos de fomenter de supposées «provocations» à caractère militaire visant à entraîner le Venezuela et la Colombie dans un conflit justifiant une intervention des Etats-Unis. (Vendredi 15 juin 2018) Le président vénézuélien a nommé la cheffe de l'Assemblée constituante au poste de vice-présidente. (Jeudi 14 juin 2018) Plus d'un million de Vénézuéliens fuyant la crise politique ont migré en Colombie ces 16 derniers mois. (Mercredi 13 juin 2018) Après la remise en liberté de 40 opposants vendredi, dont l'ex-maire de San Cristobal Daniel Ceballos, le gouvernement vénézuélien a répété la même opération ce week-end. (Samedi 2 juin 2018) Le gouvernement vénézuélien a remis en liberté un groupe d'opposants vendredi, dont l'ex-maire de San Cristobal Daniel Ceballos (droite), arrêté en 2014. (Vendredi 1 juin 2018) Pour sa première visite officielle, le nouveau président cubain Miguel Diaz-Canel a rencontré son allié Nicolas Maduro à Caracas. Il a fustigé les «sanctions et les actions impérialistes» (Mercredi 30 mai 2018) Selon un rapport sur les droits humains au Venezuela de l'OEA, Caracas pourrait être coupable de crimes contre l'humanité. (Mardi 29 mai 2018) Après sa libération par le gouvernement vénézuélien, Joshua Holt a été reçu par Donald Trump. (Samedi 26 mai 2018) Le président vénézuélien Nicolas Maduro a prêté serment pour un second mandat de six ans. (Jeudi 24 mai 2018) Brian Naranjo, accusé par Nicolas Maduro d'être le représentant local de la CIA a été expulsé. (Mardi 23 mai 2018) Nicolas Maduro a déclaré «persona non grata» le chargé d'affaires des Etats-Unis, Todd Robinson. ( Mardi 23 mai 2018) Avec près de 70% des suffrages, Nicolas Maduro a été réélu jusqu'en 2025. (Dimanche 20 mai 2018) Le président chaviste Nicolas Maduro a reçu plus des deux tiers des votes lors d'une présidentielle boycottée par l'opposition. (Dimanche 20 mai 2018) Selon des journalistes de l'AFP dans plusieurs villes du pays, l'affluence semblait réduite dans de nombreux bureaux de vote pour le scrutin présidentiel du 20 mai. (Dimanche 20 mai 2018) Diego Maradona, drapeau du Venezuela en main, est venu soutenir Nicolas Maduro (gauche) pour son dernier meeting avant l'élection présidentielle, dont le scrutin aura lieu dimanche. (Jeudi 17 mai 2018) Le président vénézuélien Nicoas Maduro a rejeté l'appel de Washington à reporter la présidentielle du 20 mai. (Lundi 7 mai 2018) L'opposition vénézuélienne a appelé à l'abstention en vue de la présidentielle du 20 mai. (Jeudi 3 mai 2018) Alors que l'inflation s'affole au Venezuela, le président Nicolas Maduro a annoncé une hausse du salaire minimum de 95,4%. (Lundi 30 avril 2018) Cinq policiers soupçonnés d'être impliqués dans une émeute et un incendie meurtriers ont été arrêtés. (Samedi 31 mars 2018) De nouveaux billets vont être mis en circulation, ôtant trois zéros à l'actuel bolivar pour combattre l'hyperinflation. (Jeudi 22 mars 2018) Les hôpitaux vénézuéliens souffrent toujours plus des pénuries, avec 88% des médicaments et 79% du matériel chirurgical désormais manquants. (Lundi 19 mars 2018) Le Venezuela a reçu des intentions d'achat pour 735 millions de dollars dans les vingt premières heures de la prévente de sa nouvelle monnaie virtuelle, le petro, a annoncé Nicolas Maduro. (Mardi 20 février 2018) Le président vénézuélien accusé l'armée colombienne d'entraîner des Vénézuéliens en vue de déclencher un conflit. (Vendredi 17 février 2018) Les ministres des Affaires étrangères du groupe de Lima, alliance de 14 pays latino-américains, ont demandé au gouvernement vénézuélien de fixer un nouveau calendrier électoral. (Mardi 13 février 2018) «Nous sommes comme ces boxeurs qui ont reçu tant de coups qu'ils sont étourdis», a admis le principal négociateur du camp antigouvernemental Julio Borges. (Jeudi 8 février 2018) Le Conseil national électoral du Venezuela a annoncé que l'élection présidentielle se tiendrait le 22 avril. (Mercredi 7 février 2018) Gouvernement et opposition ont repris leurs négociations à Saint-Domingue. Ils doivent se mettre d'accord sur la date de la présidentielle. (Mardi 6 février 2018) Le bolivar vénézuélien a plongé en cinq mois de 86,6% face à l'euro, a révélé une vente aux enchères de devises organisée par la Banque centrale (BCV). (Lundi 5 février 2018.) Le secrétaire d'Etat américain a affirmé que son pays envisageait de sanctionner les exportations de pétrole de Caracas. (Dimanche 4 février 2018) Le chef de l'Etat vénézuélien Nicolas Maduro a été investi vendredi par le parti au pouvoir pour être son candidat lors de la présidentielle anticipée. (Vendredi 2 février 2018) Le dialogue entre le gouvernement et l'opposition a repris en République dominicaine. Les tensions sont toujours là. (Lundi 29 janvier 2018) La Cour suprême vénézuélienne a ouvert la voie à une réélection de Nicolas Maduro, en écartant l'opposition du prochain scrutin. (Jeudi 25 janvier 2018) L'élection présidentielle au Venezuela devrait avoir lieu au second semestre 2018, selon un brouillon de l'accord des négociations entre le gouvernement et l'opposition. (Vendredi 19 janvier 2018) «Je suis venu pour reconnaître le corps de mon neveu et exiger qu'on me le remette. On va l'enterrer à Caracas, où il est né», a déclaré Aura Pérez, la tante de l'ex-policier rebelle. (Mercredi 17 janvier 2018) Le gouvernement vénézuélien a annoncé mardi que l'ex-policier rebelle Oscar Perez, qui avait attaqué depuis un hélicoptère des bâtiments officiels en juin, avait été tué la veille. (Mardi 16 janvier 2018) Un ex-policier rebelle vénézuélien s'était rendu célèbre en juin en attaquant depuis un hélicoptère des bâtiments officiels: une opération pour le capturer s'est soldée par la mort de plusieurs personnes, dont deux policiers. (Lundi 15 janvier 2018) La Colombie a envoyé 50 tonnes de jambon au Venezuela, où cette denrée prisée lors des fêtes de fin d'année fait défaut, suscitant la colère des Vénézuéliens déjà confrontés à diverses pénuries. (Vendredi 30 décembre 2017) Entre le 23 et le 25 décembre, 44 opposants politiques ont été libérés par Caracas sur recommandation de la présidente de l'Assemblée constituante Delcy Rodriguez. (Lundi 25 décembre 2017) «Nous avons décidé de déclarer personae non gratae l'ambassadeur du Brésil jusqu'à ce que soit rétabli l'ordre constitutionnel dans ce pays frère», a déclaré la présidente de l'Assemblée constituante le 23 décembre 2017. (Samedi 23 décembre 2017) Le président Maduro glisse son bulletin de vote dans l'urne. (Dimanche 10 décembre 2017) Les municipales de dimanche s'annoncent en faveur du président contesté Nicolas Maduro. (Samedi 9 décembre 2017) Le président du Venezuela Nicolas Maduro, élu en 2013, va briguer un nouveau mandat en 2018, a annoncé mercredi le vice-président Tareck El Aissami. (Mercredi 29 novembre 2017) Le président vénézuélien Nicolas Maduro s'est déclaré prêt à cesser de vendre du pétrole aux Etats-Unis, en pleine tension avec ce pays auquel le Venezuela livre quelque 750'000 barils par jour. (Mardi 28 novembre 2017) Le Venezuela a été de nouveau pointé du doigt pour ses difficultés à rembourser ses dettes: S&P Global Ratings a constaté son incapacité à payer deux échéances et réaffirmé le statut de défaut de paiement partiel. (Mercredi 22 novembre 2017) La réunion entre des membres du gouvernement venezuela et ses créanciers internationaux a été jugée peu convaincante. S&P Global Ratings a annoncé qu'elle déclarait le Venezuela «en défaut partiel» sur sa dette. (mardi 14 novembre 2017) Le comité réuni à New York vendredi pour examiner un retard de paiement pouvant déclencher un défaut partiel du Venezuela a reporté finalemnet reporté sa décision à lundi 13 novembre. (Image prétexte) Le Venezuela doit rembourser une échéance de 81 millions de dollars, au risque sinon de se retrouver en situation de défaut de paiement sur sa dette extérieure, qu'il veut restructurer malgré sa crise économique, politique et humanitaire. (Vendredi 10 octobre 2017) Menacé de défaut de paiement, a donné vendredi rendez-vous à ses créanciers le 13 novembre à Caracas. (Vendredi 3 novembre 2017) Nicolas Maduro a annoncé que le Venezuela voulait une restructuration de sa dette extérieure qui s'approche des 150 milliards de dollars. (Jeudi 2 novembre 2017) Le président Maduro a salué la prestation de serment des quatre gouverneurs comme une reconnaissance des «pleins pouvoirs» de la Constituante, appelée à siéger jusqu'en 2019. (Mardi 24 octobre 2017) Alors que la coalition d'opposition s'y refusait, quatre des cinq gouverneurs élus aux récentes régionales, ont accepté lundi d'être investis par l'Assemblée constituante tant décriée par leur parti. (Image - lundi 23 octobre 2017) Le président vénézuélien Nicolas Maduro, qui attribue régulièrement les problèmes de son pays aux Etats-Unis et leurs alliés, a accusé les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter de censurer les messages de son camp. (Jeudi 19 octobre 2017) En refusant de prêter serment devant l'Assemblée constituante mercredi, l'opposition risque de perdre les cinq sièges de gouverneurs qu'elle a remportés. (Mercredi 18 octobre 2017) Les gouverneurs doivent prêter serment devant la toute puissante Assemblée constituante, mais cette cérémonie, imposée par le président Maduro, devrait être boycottée par l'opposition, plus déchirée que jamais. (Mercredi 18 octobre 2017) La coalition d'opposition (MUD) a dit rejetter tout dialogue tant que n'aura pas été conduit un audit indépendant des éléctions régionales qui l'ont donnée largement battue. Image - lundi 16 octobre 2017. Le parti socialiste au pouvoir a remporté 17 des 23 Etats du Venezuela lors des élections régionales, a annoncé le Conseil national électoral (CNE). (Dimanche 15 octobre 2017) Lassés par une crise économique sans fin, les Vénézuéliens élisent les gouverneurs régionaux, un scrutin test pour le gouvernement et l'opposition. (Dimanche 15 octobre 2017) Le gouvernement vénézuélien a impliqué le dirigeant de l'opposition Leopoldo Lopez dans un complot présumé pour «renverser» le président socialiste Nicolas Maduro, et a annoncé une arrestation. (Mardi 3 octobre 2017) La coalition de l'opposition a affirmé que le gouvernement de Nicolas Maduro (photo) devait retirer certains «obstacles» avant que le dialogue reprenne. (Jeudi 28 septembre 2017) L'opposition vénézuélienne s'est montrée très hésitante à participer mercredi à une nouvelle rencontre avec des représentants du gouvernement en République dominicaine pour renouer le dialogue politique entre les deux camps. (Mardi 26 septembre 2017) Le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, a qualifié lundi à l'ONU le président américain Donald Trump d'«empereur mondial», tout en affirmant chercher un dialogue avec Washington pour «arrêter la folie et l'irrationalité». (Lundi 25 septembre 2017) Gouvernement et opposition vénézuéliens se retrouveront le 27 septembre pour poursuivre leurs négociations. Nicolas Maduro estimait vendredi être proche d'un accord, ce que dénie l'opposition. (Image - vendredi 15 septembre 2017) Sous l'égide du gouvernement dominicain et de l'ONU, gouvernement et opposition vénézuéliens se sont mis d'accord jeudi à Saint-Domingue sur la création d'un groupe de pays amis pour mener les futures négociations, ont annoncé le président dominican Danilo Medina et l'ex-Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero. (Jeudi 14 septembre 2017) Le président vénézuélien s'est dit d'accord pour dialoguer avec l'opposition dans le cadre d'une médiation espagnole et dominicaine. (Mardi 12 septembre 2017) Nicolas Maduro était pressenti pour venir à l'ouverture de la session du Conseil des droits de l'Homme au Palais des Nations, à Genève. Mais il s'est fait remplacer. Il a choisi de partir sur Alger. (11 septembre 2017) Le président Maduro (photo) ne fera pas l'objet d'une enquête a déclaré le procureur général du Venezuela Tarek William Saab. (Photo d'archives) Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, sera à Genève le 11 septembre pour l'ouverture de la 36e session du Conseil des droits de l'Homme. (4 septembre 2017) Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017) Quelque 500 opposants se sont réunis à Caracas en hommage aux manifestants anti-Maduro tombés depuis avril. (Mercredi 30 août 2017) Le président américain Donald Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre la «dictature» du Venezuela. (Vendredi 25 août 2017) L'ancienne procureure générale du Venezuela est arrivée mardi en provenance de Colombie, première étape de sa fuite, Le président Maduro réclame son arrestation. (Mercredi 23 août 2017)

Une faute?

Le Parlement vénézuélien, seule institution contrôlée par l'opposition, a appelé vendredi à une mobilisation le 23 janvier en faveur d'un «gouvernement de transition», au lendemain de l'investiture du président Nicolas Maduro pour un deuxième mandat contesté.

Le président de cette assemblée, Juan Guaido, a rappelé devant un millier de partisans réunis à Caracas que la Constitution vénézuélienne lui donnait la légitimité pour assumer le pouvoir dans le cadre d'un gouvernement de transition.

Le 5 janvier, le Parlement s'est déclaré seul pouvoir légitime et a annoncé qu'il allait former un «gouvernement de transition» avant d'organiser de nouvelles élections. «Est-il suffisant que nous nous en tenions à la Constitution sous une dictature? Non. Le peuple vénézuélien, l'armée et la communauté internationale doivent nous porter au pouvoir», a déclaré M. Guaido.

«Vacance du pouvoir»

Le président du Parlement a appelé à une «grande mobilisation dans tous les coins du Venezuela» le 23 janvier prochain. La date fait symboliquement référence au 23 janvier 1958, date de la chute du dictateur Marcos Perez Jimenez.

Une partie de l'opposition a demandé à Juan Guaido de prêter serment comme président en raison de la «vacance du pouvoir» qui existe, selon elle, après le rejet du deuxième mandat de Maduro par les députés et une bonne partie de la communauté internationale.

Les Etats-Unis ont réitéré leur soutien au Parlement vénézuélien, qu'ils considèrent comme «le seul organe légitime du pouvoir, dûment élu par le peuple vénézuélien», a dit dans un communiqué John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale du président américain Donald Trump.

«Gamineries»

Le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA), l'Uruguayen Luis Almagro, a lui salué sur Twitter «la promotion de Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela». M. Almagro est un ennemi déclaré de M. Maduro, qu'il traite de «dictateur».

Le gouvernement brésilien du nouveau président d'extrême droite Jair Bolsonaro a lui aussi salué dans un communiqué la disposition de M. Guaido à «assumer constitutionnellement la présidence du Venezuela».

Nicolas Maduro a pour sa part réagi en décrivant les déclarations de M. Guaido comme des «gamineries», et en ironisant sur un «coup d'Etat twittesque» à propos des spéculations sur les réseaux sociaux.

Je t'ai préparé ta cellule

Sa ministre des Services pénitentiaires, Iris Varela, a de son côté manié la menace à l'égard du parlementaire: «Guaido, je t'ai préparé ta cellule, avec un uniforme, j'attends que tu nommes rapidement ton cabinet pour savoir qui va t'accompagner, monsieur le beau parleur», a-t-elle écrit sur Twitter.

Jeudi, Nicolas Maduro a été investi pour un deuxième mandat de six ans devant la Cour suprême, et non devant le Parlement comme le prévoit la Constitution. Depuis l'installation des députés début 2016, les décisions du Parlement sont systématiquement annulées par la Cour Suprême, composée de fidèles du régime. Dans la pratique, le Parlement a été remplacé par une Assemblée constituante 100% chaviste.

Nicolas Maduro, soutenu par le haut-commandement de l'armée, a été réélu le 20 mai à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition qui en rejette les résultats, tout comme les États-Unis, le Canada, l'Union européenne et de nombreux pays d'Amérique latine. L'opposition a dénoncé des pressions sur les électeurs et pointe l'abstention historique (52%).

(nxp/afp)