Guerre commerciale avec l'UE

27 juillet 2018 01:33; Act: 27.07.2018 08:28 Print

Trump crie victoire devant les agriculteurs américains

En déplacement dans l'Iowa, le président américain s'est félicité de l'accord obtenu avec l'UE devant des agriculteurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a crié victoire jeudi devant les agriculteurs américains au lendemain de sa trêve dans la guerre commerciale avec l'UE. Washington et Bruxelles ont annoncé mercredi leur volonté de supprimer la quasi-totalité des tarifs douaniers.

«Nous venons d'ouvrir l'Europe pour vous, agriculteurs», a déclaré le président républicain au cours d'une visite d'une ferme dans l'Iowa. Les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) ont désamorcé mercredi la crise née des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis, en annonçant leur volonté de supprimer la quasi-totalité des tarifs douaniers, ainsi qu'une série de décisions dans l'agriculture, l'industrie et l'énergie.

Si ces mesures doivent encore être formalisées, le secrétaire américain au commerce, Wilbur Ross, y a vu «une justification réelle de la politique commerciale du président» américain contre les partenaires des Etats-Unis.

Contours d'un accord définis

«Nous avons eu une longue session de négociation hier (mercredi). Nous avons défini les contours d'un accord et, désormais, nous allons les transformer en un véritable accord», a assuré le secrétaire américain au trésor, Steven Mnuchin, sur CNBC, au lendemain d'une réunion entre le président américain et le chef de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker.

Alors que l'UE est, depuis le 1er juin, sous le coup de taxes douanières punitives américaines de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, Steven Mnuchin a reconnu que «le premier dossier» à régler était précisément celui concernant les taxes sur l'acier et l'aluminium et les représailles européennes qui ont suivi. Il n'a toutefois pas élaboré la manière dont les deux parties allaient s'y prendre.

Il a également confirmé qu'il n'y aurait pas de taxes douanières sur le secteur automobile européen pendant les négociations. La Maison-Blanche avait chargé Wilbur Ross de déterminer l'opportunité d'imposer des taxes supplémentaires allant jusqu'à 25% sur l'automobile. «L'enquête est toujours en cours» pour les imposer aux pays hors UE, a indiqué Wilbur Ross.

Interrogé sur le calendrier des négociations avec l'UE, M. Ross a déclaré qu'il était «difficile de se prononcer». «Les discussions sur le commerce durent en général des mois», voire des années, a-t-il observé. «Nous allons nous efforcer de les accélérer», a-t-il ajouté.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rossegacebes le 27.07.2018 06:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour pouvoir exporter des Mercedes

    ...des OGM vont débarquer dans lUE... Et des pesticides... Personne va oser sy opposer.

  • Pas Glop le 27.07.2018 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    OGM

    Une belle connerie de l'Europe qui va se retrouver avec des tonnes d'ogm importées. Et la Suisse pétocharde finira par suivre...

  • Bernard Dubar le 27.07.2018 07:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quality First

    Même en supprimant les taxes douanières, Trump n'arrivera pas à me faire manger son soja, ni à rouler dans une voiture américaine.

Les derniers commentaires

  • kib le 28.07.2018 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    L'europe n'a aucun pouvoir de decision c'est comme ca ! Normal c'est tout des gauchistes ....

    • Luc le 29.07.2018 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @kib

      Vous racontez nimporte quoi, au parlement européen la majorité est à droite.

  • Lebeau le 27.07.2018 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vous n' avez rien a craindre

    puisqu' en Suisse, on va rétablir les frontières et s' affranchir de toute relation avec l' UE.

    • Claude le 29.07.2018 23:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lebeau

      Ça métonnerais, vous pouvez toujours rêver. Ne prenez pas vos désirs pour des réalités, les suisses qui tiennent aux bilatérales sont majoritaires.

  • Douglas le 27.07.2018 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Tient, c' est marrant,

    tout a coup quand il s' agit de se protéger du grand méchant loup, l' Europe présente un intérêt pour beaucoup ici. Ça pue l' hypocrisie.

  • Zorgl le 27.07.2018 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Vendeur de brosses minable

    Bref, toute l Europe mangera du buf aux hormones et du transgénique pour que les Allemands puissent vendre des bagnoles truquées. Junker, commis voyageur VW...

  • Le Belge le 27.07.2018 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    On se tait en Suisse.

    Voys n' etes pas dans l' UE, alors revenez a votre AVS et vos vieux qui ne peuvent plus se soigner.