Etats-Unis

03 juillet 2014 12:31; Act: 03.07.2014 19:43 Print

Arthur menace la Caroline du Nord pour le 4 juillet

La tempête tropicale s'est muée en ouragan jeudi, le premier de la saison dans l'Atlantique, menaçant les plages touristiques du sud-est des Etats-Unis à la veille de la fête nationale.

storybild

Arthur s'approche de la côte de Caroline du Sud. (Photo: Keystone/AP)

Une faute?

Les intempéries risquent de bouleverser par endroits les festivités et autres animations prévues pour le 4 juillet, fête nationale américaine. Les précipitations et des vents très violents devraient frapper l'est de la Floride et la Caroline du Nord, selon le centre national des ouragans (NHC), basé à Miami. Une alerte cyclonique a été déclenchée pour certaines parties du littoral.

Habitants et touristes attendus en masse sur les plages à l'approche du long week-end du 4 juillet vont être forcés de revoir leurs projets en raison de la tempête. Selon les médias américains, près d'un demi-million de visiteurs sont attendus sur les plages de Caroline du Nord et de Caroline du Sud.

«Ne faites pas les idiots. Préparez vous», a lancé le gouverneur de Caroline du Nord Pat McCrory, lors d'une conférence de presse. Il a incité ses concitoyens à se préparer notamment à d'éventuelles coupures d'électricité.

Iles évacuées

Les autorités locales ont ordonné l'évacuation des îles Hatteras et Ocracoke avant qu'elles ne soient traversées par les vents forts et les pluies torrentielles de l'ouragan. Le secrétaire aux Transports de l'Etat, Tony Tata, a indiqué que des ferries supplémentaires avaient été mis en service sur l'île d'Ocracoke «pour aider les gens à partir».

Le gouverneur Pat McCrory a dit être «très inquiet à propos de l'autoroute 12». Celle-ci traverse la péninsule touristique des Outer Banks et est bordée par la mer des deux côtés.

Vents violents

«Arthur» se déplaçait jeudi à une vitesse de 22 kilomètres à l'heure, mais les météorologues s'attendent à ce que sa vitesse s'accélère tout en se rapprochant de la terre ferme. Le vent pourrait souffler jusqu'à 150 kilomètres heures, selon le NHC.

Il s'agit de la première tempête tropicale de la saison des ouragans dans l'Atlantique. Celle-ci s'est ouverte le 1er juin et court jusqu'au 30 novembre.

(afp)