Pays-Bas

03 décembre 2019 19:21; Act: 03.12.2019 19:48 Print

Attaque à la Haye: le suspect en détention

L'homme soupçonné d'une triple tentative de meurtre restera encore deux semaines emprisonné. Il ne s'est pas encore exprimé sur l'attaque.

storybild

La police avait indiqué dimanche n'avoir pas trouvé à ce stade d'indice d'un mobile terroriste dans l'attaque. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice néerlandaise a prolongé mardi de deux semaines la détention d'un homme soupçonné de triple tentative de meurtre après l'attaque au couteau qui a blessé trois mineurs vendredi à La Haye, a annoncé le parquet.

L'homme, âgé de 35 ans, a été arrêté samedi, au lendemain de l'attaque perpétrée dans la Grote Marktstraat, une des rues les plus commerçantes de la ville, bondée le jour du Black Friday. Un juge d'instruction a décidé de prolonger sa détention de 14 jours, a déclaré le parquet dans un communiqué.

Le suspect est «pour le moment soupçonné de triple tentative de meurtre, de tentative d'homicide et de tentative de sévices graves», a ajouté le parquet.

Arrêté dans un foyer pour sans-abri

«Au cours de ses interrogatoires, l'homme ne s'est pas exprimé sur les événements de vendredi soir ni sur un éventuel motif», a-t-il précisé.

Le suspect, qui n'a pas de domicile fixe, avait été arrêté dans un foyer pour sans-abri dans le centre de La Haye, avant d'être conduit dans un commissariat pour y être interrogé.

La police avait indiqué dimanche n'avoir pas trouvé à ce stade d'indice d'un mobile terroriste dans l'attaque.

Les trois victimes avaient pu rentrer chez elles vendredi soir après avoir été hospitalisées. Il s'agit de trois adolescents, un garçon de 13 ans et deux jeunes filles de 15 ans. Ils ne se connaissaient pas, selon la police, citée par l'agence de presse néerlandaise ANP.

Cette agression à La Haye est survenue vendredi quelques heures après une attaque mortelle au couteau à Londres: un ex-prisonnier condamné pour terrorisme en liberté conditionnelle y a tué deux personnes à coups de couteau, avant d'être maîtrisé par des civils puis abattu par la police britannique, qui a qualifié l'attaque de «terroriste».

(nxp/afp)