Nigeria

26 février 2015 17:51; Act: 26.02.2015 18:06 Print

Attentat-suicide dans une gare routière

Une bombe a explosé dans le nord-est du Nigeria. Un second kamikaze a été stoppé dans son élan.

Sur ce sujet
Une faute?

Un kamikaze s'est fait exploser jeudi dans une gare routière de la localité de Biu, dans l'État de Borno, au nord-est du Nigeria, et un second a été abattu avant qu'il n'actionne sa charge explosive, ont rapporté des témoins à l'AFP.

Selon un membre d'une milice d'autodéfense interrogé par l'AFP, Babagana Kyari, «au moins 18 personnes dont trois femmes sont mortes (...) et plusieurs autres blessées». Ce bilan n'a pu être confirmé dans l'immédiat.

Les deux kamikazes sont arrivés tous les deux à la gare routière de Tashar Gandu, où l'un a déclenché ses explosifs en plein milieu des voyageurs et des vendeurs juste avant 16H00 (15H00 GMT), ont décrit des témoins.

Ils ont prétendu être des commerçants qui quittaient Biu après avoir fait des affaires au marché central qui se tient les jeudi et dimanche, a expliqué à l'AFP Babagana Kyari.

«Les deux hommes se sont fait passer pour des voyageurs et l'un d'eux a déclenché ses explosifs au milieu des autres voyageurs et des vendeurs ambulants», a témoigné le milicien, avant de préciser: «Le second est mort, abattu par des militaires avant d'avoir pu actionner» sa charge explosive.

Précédents

Un habitant, Ali Dauda, a précisé à l'AFP que les lieux avaient été bouclés par les militaires et les milices d'autodéfense en attendant l'arrivée d'une unité de démineurs chargée de désamorcer les explosifs du second assaillant.

Il a confirmé que son corps était toujours «allongé par terre avec les explosifs sur lui».

Cet attentat suicide survient deux jours après deux attaques similaires. Deux hommes s'étaient fait exploser mardi peu après être descendus d'un bus dans la gare routière de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria. Son un représentant syndical, le bilan serait de 34 morts. La police de son côté reste au chiffre de 10 morts.

Pas de revendication islamiste

Quatre heure plus tôt mardi, à Potiskum, la capitale économique de l'État de Yobe, un attentat avait visé un bus bondé dans la gare de Tashar Dan-Borno, à la périphérie de la ville, faisant 17 morts et 27 blessés.

Les islamistes de Boko Haram n'ont revendiqué aucune de ces attaques mais le groupe armé a attaqué Kano, Potiskum et Biu à de multiples reprises, s'en prenant notamment à des gares routières, depuis le début de son insurrection en 2009.

Cette série d'attentats intervient alors que le gouvernement nigérian a affirmé récemment avoir repris deux localités stratégiques aux combattants de Boko Haram, la ville-garnison de Monguno et la ville de Baga, stratégique en raison de sa situation sur les rives du lac Tchad.

(afp)