Italie

27 décembre 2018 18:49; Act: 28.12.2018 08:54 Print

Automobilistes suisses indisciplinés en Italie

La ville de Milan a évalué à plus d'un million d'euros le manque à gagner des amendes non payées par les propriétaires de véhicules immatriculés en Suisse.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux automobilistes suisses se rendent dans la capitale lombarde et ne respectent pas le code de la route. L'émission satirique italienne «Striscia la notizia» s'était déjà occupée de cette affaire en mai dernier, mais visiblement l'attitude des propriétaires de véhicules munis d'une plaque d'immatriculation suisse ne s'est pas améliorée avec le temps, bien au contraire.

Environ 1'250'000 euros (1'350'000 fr.) d'amendes n'ont pas été payées en 2017 par les automobilistes suisses. Un montant qui ne concerne que la ville de Milan. Les infractions commises par les conducteurs indisciplinés vont de l'utilisation de places de parc réservées aux handicapés, au transit dans des zones piétonnes ou encore le non paiement des places de parc avec horodateur. «Nous mettons l'amende, explique le commissaire de la police locale milanaise. Si elle est payée, c'est tant mieux, sinon il ne nous est pas possible de procéder d'une autre manière pour récupérer notre dû car la loi ne prévoit aucune mesure de coercition pour un citoyen étranger.»

En janvier 2018, tio.ch/20minuti.ch avait déjà réalisé un sujet sur la ville italienne de Côme. Celle-ci avait accumulé en 2017, 300'000 euros (335'000 fr.) d'amendes suisses non payées.

(atk)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Flo Pas Exagerer! le 27.12.2018 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour tout et n'importe quoi!

    Avions reçu en été 2017, 600 Euros d'amende pour des infractions commises en été 2016! Notre appartement était situé dans une zone bordiers autorisés. De ce fait, nous y avons accédé pour amener et décharger nos affaires, soit 2x aller/retour. Nous avons été filmé par caméra, donc amendé 4x150 Euros, c'est sur qu'à ce rythme le montant des infractions impayées sont énormes! Le reste du temps, nous stationnions en zone payante, pour env 450 Euros en horodateur!Avons tout retourné à la préfecture de Côme et rien reçu depuis!

  • JP Romand le 28.12.2018 05:48 Report dénoncer ce commentaire

    Angoissant...

    Ça me fait bien rigoler... Avez vous déjà vu un seul automobiliste italien respecter le code de la route de son propre pays? Faudrait déjà qu'ils s'en prennent aux locaux. Là, le gouvernement se ferai des thunes. Rouler sur une autoroute italienne relève de l'angoisse! Sans compter le prix des péages. Mais c'est un autre débat.

  • Robert Dumas le 27.12.2018 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il devient

    completement stupide d associer l immatriculation d un véhicule à la nationalité du conducteur. Rien qu a Genève, 40% des plaques sont a des etrangers.

Les derniers commentaires

  • Ils Le Font le 28.12.2018 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec tous les touristes

    Et misent sur la peur et l'intimidation pour que les gens de pays qui n ont pas d accord d échange avec l Italie payent.les amendes sont souvent pour dès circulation en zone limitée à certaines heures et pas clairement signalées voir même pas du tout.Les agences de location auto sont de mèche et se servent sur votre carte de crédit pour frais administratif pour avoir transmis vos données. Renseignez vous sur vos droits sur internet.Vous n avez pas besoin de payer, surtout si vous n avez rien reçu en recommandé dans les 12 mois et après 5 ans c est prescription.Ça a changé ma vision de l Italie

    • Pensif12 le 28.12.2018 21:54 Report dénoncer ce commentaire

      La vérité blesse.

      Vous vous trompez, en Italie le délai n'est pas de 12 mois. Même en Suisse le délai est plus long. Les zones à trafic limités sont signalées. Je n'exclut pas un cas spécifique puisse exister d'absence de signalisation mais elle sont signalées. De manière générale, les automobilistes ont un comportement différents quand ils ne risque pas de retrait de permis. C'est de notoriété publique en Europe. Les voitures à plaques Suisse sont champions européen des gros excès de vitesse à l'étranger, est ça ne date pas d'aujourd'hui.

  • Gianni le 28.12.2018 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Viva Italia

    Il y'a beaucoup de commentaires pour rien dire dans tout cela sauf ceux qui n'aiment pas les Italiens. Je penses que la nationalité qui s'est le mieux intégrée en Suisse est bien l'Italienne. Pour revenir sur le sujet, chacun fait comme il veut du moment qu'il paye son amende et la boucle. Moi, je roule à 160km/h en Italie et je me sens plus en sécurité a cette vitesse là que les 12o km/h à dormir debout sur la Lausanne /Genève a deux voies qui plus est, non éclairée de nuit.

  • Tom pouce le 28.12.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun pour soi

    La façon de se comporter sur les routes est le reflet du degré de civilisation et de savoir- vivre d'une nation. Comparez la Suisse alémanique avec les pays du sud avant de baisser les pouces.

  • moi-même le 28.12.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu paies point barre

    Je comprends pas tout ces commentaires Suisse, Italiens... Ce n'est pas une question de nationalité. Ils ont dit que les propriétaires de voitures Suisses ne paient pas leurs amendes, qui peuvent être de multiples nationalités! Pour le reste, t'as commis une infraction, tu la paies point. Même si ça coûte cher, même si ça fous les boules. Et si ça ne convient pas, il suffit d'éviter de s'y rendre...

    • trispa le 28.12.2018 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @moi-même

      haha la blague tant que c'est pas la police Suisse je paierai jamais^^

  • bip le 28.12.2018 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'hôpital qui se fout de la charité

    C'est simplement qu'on s'adapte aux usages locaux et qu'on conduit à la façon italienne pour survivre. En Suisse on paie nos amendes évidemment. Mais bon, on passe toutes nos vacances en Italie et on dépense un max, alors il ne faudrait pas trop que ce pays râle contre nous.