Caraïbes

14 septembre 2019 01:16; Act: 14.09.2019 18:38 Print

La tempête Humberto souffle sur les Bahamas

Déjà meurtris par l'ouragan Dorian, les Bahamas sont menacés par la tempête tropicale Humberto, qui s'approche samedi matin.

Voir le diaporama en grand »
Déjà meurtris par l'ouragan Dorian, les Bahamas pourraient être touchés par une tempête tropicale «dans les 36 heures ou moins». (13 septembre 2019) Antonio Guterres sera aux Bahamas vendredi et samedi pour exprimer sa «solidarité» alors que les autorités cherchent encore à localiser 1300 personnes. (13 septembre 2019) 2500 personnes sont encore portées disparues aux Bahamas plus d'une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan Dorian. (Mercredi 11 septembre 2019) L'ouragan Dorian a causé entre 3,5 et 6,5 milliards de dollars de dégâts assurés dans les Caraïbes, selon une estimation fournie par Risk Modeling Solutions. (Mardi 10 septembre 2019) Dorian a touché terre samedi soir dans la province canadienne de la Nouvelle-Ecosse, emportant avec lui des pluies torrentielles et des vagues de près de vingt mètres de haut. (8 septembre 2019) Pendant qu'on évacue, le dernier bilan fait état de 43 morts. (Samedi 7 septembre 2019) Des personnes évacuées sont rassemblées à Nassau. (Samedi 7 septembre 2019) «C'est notre Katrina», a estimé le ministre de la Santé, en référence à l'ouragan qui avait semé la désolation en Louisiane en 2005. (Samedi 7 septembre 2019) Alors que le bilan humain provisoire est toujours de 30 morts au Bahamas, les autorités s'attendent au pire. (6 septembre 2019) Le bilan au Bahamas a été réévalué à 30 morts. (Jeudi 5 septembre 2019) À Charleston, des lignes électriques et des arbres se sont effondrés et l'arrivée de l'eau a poussé les autorités à fermer des routes. (Jeudi 5 septembre 2019) Rétrogradé en catégorie 2, l'ouragan Dorian se rapprochait encore un peu plus jeudi de la côte est des Etats-Unis, en proie à des vents violents et des pluies diluviennes. (Jeudi 5 septembre 2019) Le bilan de l'ouragan Dorian aux Bahamas est désormais d'au moins 20 morts. Les premiers vents de l'ouragan Dorian commencent à se faire sentir en Floride, sur la côte est des Etats-Unis. (Mercredi 4 septembre 2019) Les habitants de Floride commençaient à évacuer. (Mercredi 4 septembre 2019) L'ouragan Dorian, rétrogradé en catégorie 2 mardi, s'approchait des côtes de Floride. Il reste très dangereux. (Mercredi 4 septembre 2019) Les Bahamas ont été violemment frappés par les vents violents de l'ouragan Dorian. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les dégâts sont importants. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les premières images des Bahamas après le passage de l'ouragan Dorian montrent des étendues dévastées. (Mardi 3 septembre 2019) Les autorités des Bahamas, frappées de plein fouet par l'ouragan Dorian, indiquent reçoivent de nombreux appels à l'aide. (Lundi 2 septembre 2019) Le puissant ouragan de catégorie 5 Dorian a frappé dimanche en milieu de journée les îles Abacos, dans le nord-ouest des Bahamas, a annoncé le Centre national des ouragans américain (NHC). (Dimanche 1 septembre 2019) Les vents de l'ouragan Dorian atteignent désormais 295 km/h. (Dimanche 1 septembre 2019) A Deltona, en Floride, les habitants tentent de se préparer en empilant les sacs de sable.(Samedi 31 août 2019) Des employés tentent de sécuriser un bateau, à Haulover Beach, en Floride. (Samedi 31 août 2019) Les jardiniers tentent de ramasser tout ce que l'ouragan Dorian pourrait transformer en projectiles, ici en Floride. (Samedi 31 août 2019) Des employés barricadent un magasin de Flagler Beach, en Floride, avant l'arrivée de l'ouragan Dorian. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian a légèrement changé de trajectoire samedi au-dessus de l'Atlantique, et pourrait en partie épargner la Floride. (Samedi 31 août 2019) Les magasins et supermarchés sont pris d'assaut pas les habitants de Floride. (Samedi 31 août 2019) Miami se prépare à l'arrivée de l'ouragan en renforçant ses digues. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian est désormais classé dans la catégorie 4 sur une échelle de 5. (Samedi 31 août 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

Des habitants du nord des Bahamas, déjà durement touchés par l'ouragan Dorian, ont été appelés à se mettre à l'abri à l'approche d'une nouvelle tempête tropicale, baptisée Humberto, qui se trouvait samedi matin tout proche de l'archipel.

«Humberto va probablement apporter des vents de force tropicale et de lourdes pluies sur une partie du nord-ouest des Bahamas», a mis en garde le Centre national des ouragans (NHC) américain, en appelant la population à «suivre les recommandations des autorités locales.»

Celles-ci ont appelé les résidents de Grand Bahama dont les maisons ont été endommagées par Dorian à se rendre dans des centres d'hébergement d'urgence. «Ne prenez aucune risque, les sols sont saturés et des inondations pourraient vite se produire», ont-elles souligné.

Quasi stationnaire, la tempête tropicale se trouvait samedi matin à 45 kilomètres de l'île de Grand Abaco, dévastée par le passage de Dorian il y a près de deux semaines. Celui-ci a fait au moins 52 morts dans l'archipel selon un bilan encore provisoire.

Avec des vents soufflant à 85 km/heure et des précipitations attendues de 15 centimètres au maximum, cette tempête semble moins dangereuse que Dorian, dont les vents ont atteint jusqu'à 295 km/h. Mais elle pourrait mettre à terre les bâtiments déjà fragilisés et perturber la distribution de l'aide.

Humberto devrait commencer à s'éloigner des Bahamas en fin d'après-midi en remontant vers le nord-ouest. Elle risque de se transformer en ouragan dimanche soir, mais au large de l'archipel et des côtes américaines, selon le NHC.

«Action urgente»

La succession de phénomènes climatiques extrêmes sur les Bahamas est la conséquence du réchauffement climatique, a estimé le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en visite depuis vendredi dans l'archipel.

«Dans notre nouvelle ère de crise climatique, les ouragans et les tempêtes sont suralimentés», a-t-il déploré dans un discours vendredi soir. «Ils ont lieu avec une intensité et une fréquence plus importantes - un résultat direct du réchauffement des océans».

Le dirigeant onusien a souligné que les pays les plus impactés étaient aussi ceux qui émettaient le moins de gaz à effet de serre. «Les Bahamas en sont un très bon exemple», a-t-il souligné en livrant un vibrant plaidoyer en faveur d'une «action urgente» de la communauté internationale.

«J'appelle tous les dirigeants à venir avec des plans et pas seulement des discours au sommet sur le Climat la semaine prochaine à New York», a-t-il encore lancé. En attendant, la communauté internationale va continuer d'apporter son aide aux Bahamas et notamment à Abaco et Grand Bahama, où les dégâts sont énormes, mais le passage de Humberto pourrait perturber l'action humanitaire.

«Le mauvais temps va ralentir les opérations logistiques» alors qu'Abaco a «grand besoin d'essence et d'eau», a prévenu le porte-parole de l'Agence bahaméenne des situations d'urgence (Nema), Carl Smith.

Vols suspendus

Le Programme alimentaire mondial, qui participe à l'effort international, a suspendu ses vols vers Marsh Harbour, la ville principale d'Abaco, à cause de la tempête, a indiqué un porte-parole du PAM, Herve Verhoosel.

Plus de 2000 habitants d'Abaco et de Grand Bahama sont encore hébergés dans des refuges et les autorités cherchent toujours à localiser 1300 personnes, a précisé Carl Smith.

Le bilan officiel de l'ouragan devrait encore augmenter à mesure que les corps retrouvés lors des recherches sont identifiés, ont indiqué les autorités.

Les équipes internationales de recherches «font face à des défis logistiques sans précédents», avec des zones difficiles d'accès et un nombre important de personnes déplacées ou sans documents d'identité, a souligné l'Agence fédérale américaine des situations d'urgence, la Fema.

(nxp/afp)