Hiver à Moscou

18 février 2011 14:49; Act: 18.02.2011 15:40 Print

Baisser le chauffage malgré -25 degrés

Alors que Moscou connaît des températures frisant les moins 25 degrés Celsius, le maire de la ville a demandé aux services communaux de baisser le chauffage urbain.

Une faute?

Le maire de Moscou a demandé aux services communaux de baisser la température du chauffage urbain malgré des températures extérieures de moins 25 degrés Celsius, à la suite de plaintes d'habitants d'appartements surchauffés, a rapporté vendredi l'agence Ria Novosti.

Le maire, Sergueï Sobianine, a fait cette recommandation lors d'une réunion avec son adjoint pour les services communaux, Piotr Birioukov, qui lui indiquait que malgré les froids sibériens dans la capitale russe, les habitants se plaignaient non d'avoir froid mais d'avoir trop chaud, selon l'agence.

«Si les immeubles sont surchauffés, cela veut dire que les réseaux (de chauffage urbain) sont mal réglés, il faut s'en occuper», a déclaré M. Sobianine.

Moins trente degrés le matin

La capitale russe connaît depuis plusieurs jours des températures approchant au petit matin des moins trente degrés, des valeurs qui, si elles ne constituent pas un record, sont d'une dizaine de degrés inférieures à la moyenne pour un mois de février.

Le chauffage urbain, un système reliant les immeubles de quartiers entiers à des chaufferies municipales, est généralisé dans les villes russes.

Les économies d'échelle théoriquement propres à ce type de système sont cependant mises à mal par les déperditions et l'impossibilité de réguler le chauffage dans les appartements autrement qu'on ouvrant ou en fermant les fenêtres en plein hiver.

(afp)