France

12 février 2019 14:25; Act: 12.02.2019 14:36 Print

Bébés malformés: deux comités pour comprendre

La France a annoncé la création de deux comités, l'un pour expliquer les malformations aux bras des enfants, l'autre de dialoguer avec les familles.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Deux comités ont été créés dans le cadre de l'affaire des bébés nés avec un bras malformé en France, ont annoncé mardi plusieurs ministères. L'un est chargé de déterminer les causes des malformations, l'autre de dialoguer avec les familles.

«Les résultats de ces travaux sont attendus pour le 30 juin 2019», ont indiqué les ministères français de la Santé, de l'Ecologie et de l'Agriculture dans un communiqué commun. La création de ces comités a été préconisée par l'Agence sanitaire Santé publique France et l'agence de sécurité sanitaire Anses, que le gouvernement avait chargées en octobre d'une enquête sur ces cas de malformations.

Recommandations prévues

Un «comité d'experts scientifiques (CES)» devra «identifier et analyser les différentes hypothèses» pouvant expliquer les malformations, parmi lesquelles d'éventuelles expositions à des substances toxiques (alimentation, environnement, médicaments...). «A ce stade, aucune hypothèse n'est privilégiée», souligne le communiqué des ministères.

Le comité d'experts devra également «formuler des recommandations pour la prévention et la prise en charge des cas détectés». Une première réunion du CES se tiendra début mars. Il sera présidé par Alexandra Benachi, professeur de gynécologie-obstétrique à la Faculté de médecine Paris Sud et présidente de la Fédération française des centres de diagnostic prénatal.

Parallèlement, un «comité d'orientation et de suivi (COS) a également été constitué». Sa mission: «assurer un espace de dialogue, d'échange et d'information avec l'ensemble des parties prenantes» (familles, associations de patients ou de défense de l'environnement, professionnels de santé).

Enquête nationale

Plusieurs cas groupés de naissances de bébés touchés par ce type de malformations ont été identifiés ces dernières années en France: dans l'Ain (est, 7 naissances entre 2009 et 2014), la Loire-Atlantique (ouest, 3 entre 2007 et 2008) et le Morbihan (ouest, 4 entre 2011 et 2013).

Appelée «agénésie transverse des membres supérieurs», l'absence de formation d'une main, d'un avant-bras ou d'un bras au cours du développement de l'embryon représente moins de 150 cas par an en France. Les causes peuvent être génétiques, mécaniques (un problème vasculaire empêche le développement du membre) ou dues à des substances toxiques.

En octobre, Santé publique France avait indiqué que les enquêtes n'avaient pas permis de trouver d'explication. Mais les inquiétudes dans les régions concernées avaient poussé le gouvernement français à lancer une nouvelle enquête nationale.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • valet le 12.02.2019 15:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mont Santo

    on mange Monsanto, on respire Monsanto, on exhale Monsanto et vous voudriez qu'on soit normaux ???

  • Erin Brockovich le 12.02.2019 15:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le 400e chat de Minamata

    Je me demandais si ils allaient oublier (étouffer) cette affaire... Espérons qu'ils trouveront la cause et qu'ils feront connaître la vérité.

  • Arnaud le 12.02.2019 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Quid de la lanceuse d'alerte?

    Et pour la lanceuse d'alerte qui s'est faite éconduire par sa maison de soins? Une mise à l'honneur de cette dame serait bienvenu, lui montrer de la reconnaissance et gratitude plutôt que la mise au ban...

Les derniers commentaires

  • Jaime Oncins le 12.02.2019 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de bras, pas de chocolat

    Il est important de prendre ce problème à bras le corps.

  • NO NWO le 12.02.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non au nouvel ordre mondial!

    Monsanto oui clairement et ils vendent une petite quantité de produits pour voir les effets et faire des expériences sur certaines zones. Regardez également le ciel, le gouvernement nous bombarde de CHEMTRAILS, dont les compositions sont extrêmement toxiques! Il faut arrêter de croire que les gouvernements nous veulent du bien. Ils l'ont même écrit et gravé sur la pierre sur les guidestones, leur but est clair: réduire le peuple à 500 millions d'individus. Ce qui est moins des 3 quarts d'individus de la planète.Élites! Vous vous doutez bien qu'on ne figurera pas dans la liste des restants!

  • Philippe le 12.02.2019 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Médicaments

    L'Ain, c'est un département frontalier à la Suisse, donc je ne croit pas à une cause alimentaire ou environnementale. Il faudrait plutôt regarder du côté des médicaments ingérés pendant la grossesse.....Comme il y a déjà eu quelques scandales avec certains médicaments en France, ça ne m'étonnerait même pas.

  • Oscar le 12.02.2019 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Parler vrai

    Le résultat des vaccins!?

    • Mendrisiotto le 12.02.2019 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oscar

      Je savais pas que l' on est vacciné en naissant.

    • Oscar bis le 12.02.2019 17:12 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      En amont, les parents ont été vaccinés. Cela peut jouer un rôle.

    • M. B. le 12.02.2019 17:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ne pas se tromper de cible

      si c'est les vaccins, on devrait avoir au moins une corrélation entre personnes vacciné et malformation. A moins que ces parents ont eu un vaccin bien particulier, distribué de façon très sélective, on devrait retrouver des malformations plus largement dans la population. Je ne dis pas que c'est pas les vaccins, certains peuvent être tératogène. Mais accuser les vaccins gratuitement aujourd'hui ça relève plus du conspirationnisme que de lesprit critique ... Et y a largement de quoi trouver d'autres agents tératogène dans l'environnement en dehors des vaccins ..

  • valet le 12.02.2019 15:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mont Santo

    on mange Monsanto, on respire Monsanto, on exhale Monsanto et vous voudriez qu'on soit normaux ???

    • Rotor 63 le 13.02.2019 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @valet

      Si il y avait que Monsanto... l'hygiène de vie de gens en général (fumée, alcool, médicaments pollution etc) fait au moins tout autant de ravage !