États-Unis

19 février 2019 12:55; Act: 19.02.2019 13:17 Print

Bernie Sanders veut se présenter en 2020

Le sénateur démocrate Bernie Sanders, âgé de 77 ans et candidat malheureux à la primaire démocrate de 2016 face à Hillary Clinton, veut rempiler contre Donald Trump en 2020.

storybild

Bernie Sanders a officiellement dévoilé ses intentions. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le sénateur américain Bernie Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate de 2016 face à Hillary Clinton, a annoncé mardi sa candidature à la présidentielle 2020.

Bernie Sanders, 77 ans, a fait son annonce lors d'un entretien avec une radio du Vermont, Etat dont il est élu. «Je voulais d'abord en informer les habitants du Vermont», a-t-il expliqué sur la radio publique de cet Etat du nord-est des Etats-Unis.

«Ce que je promets, en faisant le tour du pays, est de porter les valeurs dont nous sommes tous fiers dans le Vermont -la croyance dans la justice, dans la communauté, dans la politique au niveau de la base, dans les réunions publiques», a-t-il affirmé.

Au cours de cet entretien, il s'en est également pris au président Donald Trump. «C'est un raciste, un sexiste, un homophobe, un xénophobe, quelqu'un qui grappille des gains politiques à bon marché en tentant de s'en prendre aux minorités, souvent des immigrants sans papiers», a-t-il accusé.

«Démocrate socialiste»

Lorsqu'il s'était présenté aux primaires en 2016, Bernie Sanders faisait figure d'outsider, avant de tenir la dragée haute à Hillary Clinton. Celle-ci l'avait emporté, avant d'être battue par Donald Trump.

Lors de cette campagne des primaires, Bernie Sanders, qui se présente comme un «démocrate socialiste» avait défendu l'idée d'une couverture de santé universelle, d'une université publique gratuite et d'un salaire minimum à 15 dollars (13,3 euros).

Bernie Sanders, qui demeure populaire au sein des démocrates, a été élu à la Chambre des représentants de 1990 à 2006, avant de devenir sénateur. Il a été confortablement réélu en novembre dernier.

Une dizaine de démocrates se sont déjà lancés dans la course à la présidentielle américaine de 2020. La candidature de Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, est également attendue.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sophie le 19.02.2019 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Démocrate

    Vouloir être président des USA à 80 ans c est vraiment être amoureux du pouvoir. Ridicule.

  • Pierre Aubert le 19.02.2019 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    repos et lecture

    qui veut des dirigeants aussi âgés...franchement pathétique de s'accrocher pareillement..

  • gbf le 19.02.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il rêve

    Trump doit bien rigoler. Avec un adversaire pareil il n'a même plus besoins de faire campagne. On peut tout penser, mais de là à croire que les américains sont devenus gauchistes il y a un gouffre. Il n'a même pas battu Mme Clinton dans les primaires et il prétend se faire le Donald. C'est pas défendu de y croire.

Les derniers commentaires

  • Gnouffe56 le 19.02.2019 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En avant

    Bien. N'importe lequel/laquelle pour vider Trump.

  • YC le 19.02.2019 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Place aux jeunes

    77 ans.. Il ferait mieux de profiter de sa retraite.. La politique doit être le seul job ou les seniors sont majoritaires ! Ailleurs à 50 ans t'es bon pour le chômage ou le social.. ! Cherchez l'erreur..

  • Etienne le 19.02.2019 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les démocrates...

    si ça continue comme ça ils auront bientôt plus de candidats que d'électeurs...

  • Robert le 19.02.2019 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    No crédibilité

    J'ai apprécié Bernie Sanders jusqu'au jour où il s'est rallié à Hillary. Après cela, on ne peut plus jouer les rebelles.

  • Mugabe le 19.02.2019 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt gâteux

    Vive la gérontocratie!