Etats-Unis

06 avril 2019 00:24; Act: 06.04.2019 07:40 Print

Biden encore plus près de la Maison Blanche

Malgré la polémique sur ses gestes déplacés, la candidature de l'ex-président démocrate est imminente.

storybild

Joe Biden à Washington. (Vendredi 5 avril 2019) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien vice-président américain Joe Biden, 76 ans, s'est encore rapproché vendredi d'une candidature à la Maison-Blanche, malgré la polémique sur ses marques d'affection jugées déplacées par plusieurs femmes. Dix-sept démocrates sont déjà en lice pour les primaires.

«Je suis très proche de prendre la décision de me présenter devant vous», a déclaré l'ex-numéro deux de l'ancien président Barack Obama, après un discours devant un syndicat d'électriciens à Washington. Ce vétéran de la politique a multiplié ces dernières semaines les signes annonciateurs d'une candidature.

Vendredi, il a expliqué avoir décidé depuis longtemps que s'il entrait dans la course, il serait «le dernier» des candidats démocrates à l'annoncer «pour ne pas faire démarrer le compte à rebours» trop tôt.

Les primaires démocrates, qui décideront du candidat officiel du parti, se concluront officiellement en juillet 2020. L'heureux élu devra ensuite affronter le président actuel, le républicain Donald Trump, en novembre de la même année.

Baisers et accolades

Favori des électeurs démocrates dans les sondages, même sans être candidat officiel, M. Biden fait toutefois face depuis quelques jours à une controverse sur des gestes, comme des baisers ou des accolades, jugés trop appuyés par plusieurs femmes. Son équipe a dénoncé une campagne de «calomnies et de manipulations».

Connu pour être volontiers tactile, surtout avec les femmes, il a promis d'être «plus attentif» à l'avenir, admettant que «les normes sociales ont changé» avec le mouvement #MeToo. Mais il n'a pas présenté d'excuses franches à ses accusatrices.

«Je m'excuse de n'avoir pas mieux compris», a-t-il dit. «Mais je ne m'excuse pas de mes intentions. Je ne m'excuse pas pour ce que j'ai fait. Je n'ai jamais volontairement manqué de respect, ni à un homme ni à une femme».



Il a indiqué vendredi qu'il ne serait «pas surpris» si d'autres accusations se faisaient jour. Mais, a-t-il ajouté, «j'ai été contacté par des centaines et des centaines de gens - que je ne connais pas - et qui ont dit tout le contraire». Cette affaire «va certainement changer» la façon dont il fera campagne, a-t-il admis.



Il a indiqué vendredi qu'il ne serait «pas surpris» si d'autres accusations se faisaient jour. Cette affaire «va certainement changer» la façon dont il fera campagne, a-t-il admis.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Doug Wilson le 06.04.2019 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retenir la leçon

    Pas encore candidat mais déjà à la maison blanche pour les journalistes ? Ne retiennent-ils pas la leçon ?

  • Framboise le 06.04.2019 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance

    Je souhaite qu'enfin Trump soit détroné pire que lui c'est pas possible. Biden est un bon diplomate et connait la politique et il a compris qu'à cette époque ses gestes tactiles ne se font plus,hélas ce sont les robots sans émotions qui sont à la mode et les armes et les menaces et les mensonges etc..

Les derniers commentaires

  • Doug Wilson le 06.04.2019 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retenir la leçon

    Pas encore candidat mais déjà à la maison blanche pour les journalistes ? Ne retiennent-ils pas la leçon ?

  • Framboise le 06.04.2019 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance

    Je souhaite qu'enfin Trump soit détroné pire que lui c'est pas possible. Biden est un bon diplomate et connait la politique et il a compris qu'à cette époque ses gestes tactiles ne se font plus,hélas ce sont les robots sans émotions qui sont à la mode et les armes et les menaces et les mensonges etc..