Paix durable au Soudan

07 février 2011 20:33; Act: 07.02.2011 20:37 Print

Calmy-Rey: «Une première étape importante»

La Suisse a salué lundi le déroulement «relativement tranquille, pacifique et ordonné» du référendum au Sud-Soudan.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce scrutin constitue «un pas politique important vers l'instauration d'une paix durable», a relevé Micheline Calmy-Rey.

La présidente de la Confédération a aussi qualifié ce référendum d'étape capitale dans la mise en oeuvre de l'accord de paix de 2005, auquel la Suisse a «contribué de manière importante aux côtés d'autres pays», indique un communiqué diffusé par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Mme Calmy-Rey a néanmoins déploré que des violences aient éclaté en marge de la consultation, causant des morts et des blessés.

Dans le cadre de ses activités de promotion de la paix, la Suisse soutient depuis la fin de la guerre, en tant que partenaire neutre, les deux parties dans leurs démarches visant à instaurer une paix durable au Soudan, souligne le DFAE.

A la demande des deux parties, la Suisse dispense ainsi depuis quelques mois une expertise technique en matière de répartition des richesses et des dettes (actif/passif) ainsi que dans le secteur bancaire et sur les questions monétaires, afin d'accompagner les négociations post-référendaires en cours.

Après l'issue claire du référendum d'indépendance, pour lequel Berne a détaché trois experts dans le cadre de la mission d'observation de l'UE, la Suisse entend poursuivre son engagement avec la même intensité.

Note aux rédactions: une synthèse vous parviendra d'ici 21h00 incluant l'ensemble des réactions

(ats)