Avions de combat

01 avril 2019 00:06; Act: 01.04.2019 12:34 Print

Chine-Taïwan: «Ils ont violé l'accord tacite»

Taïwan accuse des avions de combat chinois d'avoir franchi la «ligne médiane» qui sépare la Chine continentale de l'île.

storybild

Image d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Taipei a accusé l'armée de l'air chinoise d'avoir effectué dimanche une incursion «provocatrice» en faisant voler dans le Détroit de Taïwan deux avions de combat J-11. Et les appareils ont franchi la «ligne médiane» qui sépare la Chine continentale de l'île.

Ils «ont violé l'accord tacite de longue date en franchissant» cette ligne, a déclaré le ministère de la Défense sur Twitter. «C'était une action intentionnelle, dangereuse et provocatrice. Nous avons informé nos partenaires régionaux et nous condamnons la Chine pour sa conduite», a poursuivi le ministère. En réponse, le ministère taïwanais a indiqué avoir dû faire décoller dimanche matin ses propres avions et diffuser des avertissements.

La Chine a multiplié ces dernières années le nombre de vols d'avions de combat et augmenté la présence de navires de guerre près de Taïwan. Ces activités sont perçues comme une démonstration de force dans l'île dans un contexte de forte tension. Mais le survol de la «ligne médiane», reconnue tacitement comme une frontière, est inhabituel. Selon les médias chinois, des avions chinois n'ont pas franchi cette ligne depuis 2011.

Réaction hostile de Pékin

L'incident de 2011 avait été décrit par les deux parties comme une erreur malencontreuse commise par deux avions qui avaient réagi à la présence d'un avion-espion américain. Mais dimanche, le ministère taïwanais de la Défense a décrit la dernière incursion comme un acte délibéré.

La Chine a récemment dénoncé le passage de navires militaires américains dans le Détroit de Taïwan. Bien que les détroits soient des voies maritimes internationales, la Chine exprime souvent son exaspération lorqu'un bâtiment américain ou occidental emprunte celui de Taïwan.

La Chine considère Taïwan comme une partie de son territoire. L'île est cependant dirigée depuis 1945 par un régime rival qui s'y était réfugié après la prise du pouvoir des communistes sur le continent en 1949, à l'issue de la guerre civile chinoise.

Les Etats-Unis, qui reconnaissent la Chine sur le plan diplomatique, et non Taïwan, demeurent néanmoins le principal allié militaire de l'île. En mars, Taïwan a demandé aux Etats-Unis de lui fournir de nouveaux avions de combat. Mais depuis 2002, Washington rejette ce type de demande, craignant une réaction hostile de Pékin.

(nxp/ats)