Bernadette Chirac

31 janvier 2011 09:33; Act: 31.01.2011 10:08 Print

Chirac n'a pas Alzheimer, «il ira à son procès»

L'épouse de Jacques Chirac a coupé court aux rumeurs sur la santé de l'ex-président, affirmant qu'il ne souffrait pas de la maladie d'Alzheimer et qu'il se rendrait à son procès.

storybild

«Les médecins lui ont dit qu'il n'a pas la maladie d'Alzheimer je les crois», a affirmé Bernadette Chirac. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les médecins lui ont dit qu'il n'a pas la maladie d'Alzheimer je les crois», a affirmé Bernadette Chirac sur la radio privée Europe 1.

«Si mon mari souffrait de cette maladie, je n'hésiterais pas à le dire», a-t-elle assuré reconnaissant que Jacques Chirac avait «des difficultés de marche et d'audition» et «parfois des troubles de mémoire». «J'ai en face de moi chaque jour un homme qui peut être éblouissant et qui en étonnerait plus d'un», a-t-elle dit.

L'hebdomadaire «Journal du dimanche» (JDD) avait évoqué la veille la possibilité que l'ancien président français (1995-2007) puisse souffrir de la maladie d'Alzheimer.

Procès en mars

Les spéculations sur la santé de Jacques Chirac, 78 ans, ont repris avec d'autant plus de vigueur que l'ex-président doit comparaître, du 7 mars au 8 avril, lors d'un procès pour un système d'emplois de complaisance, mis en place lorsqu'il était maire de Paris, avant 1995.

«Il a toujours dit qu'il voulait être traité comme un justiciable comme un autre. Il a dit qu'il irait à son procès et il le fera», a assuré lundi Bernadette Chirac.

Le tribunal de Paris doit confirmer dans la journée que deux enquêtes distinctes visant l'ancien président pour ces présumés emplois fictifs seront bien jugées en même temps en mars. La justice estime que des emplois qui étaient rémunérés par la mairie de Paris ont pu en fait bénéficier au parti de Jacques Chirac.

Renvoyé devant le tribunal pour «détournements de fonds publics» et «abus de confiance», Jacques Chirac encourt en théorie 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende.

(afp)