Autriche

09 novembre 2018 09:48; Act: 09.11.2018 10:47 Print

Colonel retraité soupçonné d'espionnage russe

Le militaire à la retraite de l'armée autrichienne aurait espionné pour le compte de la Russie pendant de nombreuses années.

storybild

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a annoncé la nouvelle. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un colonel de l'armée autrichienne, aujourd'hui à la retraite, est soupçonné d'avoir mené des activités d'espionnage pour le compte de la Russie. Il aurait été actif pendant plusieurs décennies, a annoncé vendredi le chancelier autrichien Sebastian Kurz.

L'officier aurait commencé à travailler avec les services de renseignement russes dans les années 90 et aurait poursuivi ses activités jusqu'à cette année.

Le chargé d'affaires de la Russie à Vienne a été convoqué par la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, qui a annulé un déplacement prévu en Russie, a ajouté Sebastian Kurz, précisant qu'une enquête judiciaire avait été ouverte.

«Bien sûr, si de tels cas sont confirmés, que ce soit aux Pays-Bas ou en Autriche, cela ne pourra pas améliorer les relations entre l'UE et la Russie», a déclaré le chancelier, chef du parti conservateur qui gouverne avec le parti d'extrême droite FPÖ. «L'espionnage russe en Europe est inacceptable et doit être condamné», a ajouté M. Kurz.

Les Pays-Bas avaient annoncé en octobre avoir expulsé quatre espions russes accusés de tentative de piratage du siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye.

Enquête en Suisse aussi

En Suisse, le Conseil fédéral a autorisé le Ministère public de la Confédération à ouvrir une procédure pénale contre deux ressortissants russes soupçonnés de service de renseignements politique. Il s'agit selon toute vraisemblance des deux hommes qui voulaient espionner le Laboratoire de Spiez (BE).

Le ministre autrichien de la Défense, Mario Kunasek, du parti FPÖ, a déclaré lors de la conférence de presse que l'affaire avait été mise au jour «il y a quelques semaines» à la suite d'informations fournies par une autre agence de renseignement européenne. Pays neutre situé au coeur de l'Europe centrale et abritant de nombreuses organisations internationales, dont l'Onu, l'OPEP et l'OSCE, l'Autriche est traditionnellement un lieu de forte activité de renseignement et a joué un rôle primordial d'interface entre l'Est et l'Ouest durant la Guerre froide.

Relations tendues

En mars, Vienne s'était distinguée de ses partenaires de l'UE en refusant d'expulser des diplomates russes en pleine affaire Skripal, disant vouloir «maintenir ouverts les canaux de communication avec la Russie».

La présence, cet été, du président russe Vladimir Poutine à la fête de mariage de Mme Kneissl (apparentée FPÖ, extrême droite) avait suscité une vive controverse en Autriche.

Les relations diplomatiques entre la Russie et les pays européens sont tendues depuis l'empoisonnement en mars au Royaume-Uni de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal alors que Moscou est aussi accusé d'orchestrer une série de cyberattaques mondiales sur fond de désaccords avec les puissances occidentales dans les grandes questions internationales.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Einweg Gasse le 09.11.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    fait "exceptionnel"

    En 2013, la presse autrichienne révélé l'existence d'au moins 80 espions actifs américains en Autriche. Le scandale s'est soldé par... rien. Ou bien il y a eu des sanctions contre les américains? Bien sûr que non, ils sont intouchables, nos amis d'outre-atlantique.

  • Joe le 09.11.2018 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    007

    Ça sent bon un bon vieux James bond .....

  • Mb le 09.11.2018 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bm

    Les russes toujours les russes avez-vous un problème avec eux ?

Les derniers commentaires

  • Colonel Moutarde le 10.11.2018 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrêtez

    Je suis autrichien et j'en ai marre qu'on salit mon pays. Notre attitude douteuse durant l'Anschluss ne doit pas infiniment nous coller à la peau.

  • Johnny le 10.11.2018 07:30 Report dénoncer ce commentaire

    espions partout, ici pure politique

    La presse dit qu'un autre état que l'Autriche est derrière cette opération de démasquage. La précipitation de l'annonce, la mannière et le timing choisis confirment cela. Un autre état cherche à nuire aux relations entre l'Autriche et la Russie.

  • MarcS le 09.11.2018 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les espions Américains sont pas mieux

    Apparemment pas tout le monde nest du même avis en Europe :-)

  • Sir Hill le 09.11.2018 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais terme utilisé

    Il n'y a pas d'espions en Russie, que des touristes! En l'occurrence un étranger, engagé par la Russie, pour faire du tourisme! Parole de Vlad!

  • stewart le 09.11.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    ils s'occupent...

    ce sont juste des fonctionnaires des 2 côtés qui s'occupent.. espions.. militaires..politiciens..etc..etc.. et tous sur-payés biensûr..pendant ce temps, les gens bossent et financent ces mecs..