Discrimination raciale

14 janvier 2011 20:15; Act: 14.01.2011 22:06 Print

Condamnation requise contre Eric Zemmour

Le procureur de la République de Paris a requis une condamnation de principe à l'encontre d'Eric Zemmour, poursuivi à la suite de ses propos controversés sur les «noirs et les arabes».

storybild

Eric Zemmour, à son arrivée, vendredi, au tribunal de Paris. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Eric Zemmour est poursuivi par cinq associations antiracistes pour des propos tenus le 6 mars 2010 sur France Ô et Canal+ . Sur la chaîne cryptée, il avait justifié des contrôles plus fréquents de personnes issues de l'immigration: «Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait». Sur France Ô, il avait affirmé que les employeurs ont «le droit» de refuser des Arabes ou des noirs.

Le procureur, Anne de Fontette, a considéré que les paroles prononcées sur Canal étaient diffamatoires car imputant un fait précis à un groupe de personnes en raison de leur origine raciale. La plupart signifie la majorité et le trafic renvoie à celui des stupéfiants et pas au trafic d'influence, a-t-elle dit.

Quant aux propos tenus sur France Ô, M. Zemmour «légitime la commission d'une infraction, invite, si ce n'est incite». La discrimination, a rappelé le procureur, «n'est pas un droit mais un délit».

La défense plaide la relaxe

Lors de la première journée d'audience, Eric Zemmour avait déclaré, pour justifier ses propos, que la vie est injuste et brutale. «Ca me fait penser aux adolescents qui écrivent sur un arbre, la vie ça ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie. Ca va quand on est ado mais quand on est adulte, c'est un peu court comme raisonnement», a ironisé le procureur.

La défense de M. Zemmour a plaidé la relaxe. «Si vous condamnez Eric Zemmour pour diffamation raciale, on met un couvercle sur un débat majeur de la société française», a expliqué son avocat, Me Olivier Pardo. Son client n'est pas raciste et la phrase incriminée encore moins, a-t-il argué. «Elle n'est raciste qu'en ceux qui veulent voir Eric Zemmour en raciste parce qu'ils ne l'aiment pas».

Dans l'après-midi, les avocats des parties civiles ont demandé la condamnation du chroniqueur aux nombreux admirateurs dans la salle d'audience.

(ap)