Thaïlande

08 décembre 2011 06:43; Act: 08.12.2011 07:29 Print

Condamné à 30 mois de prison pour lèse-majesté

Un Américain passera par la case prison pour avoir manqué de respect au roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej.

storybild

Le roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej est considéré comme un demi-dieu dans son pays. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un Américain d'origine thaïlandaise a été condamné jeudi à Bangkok à trente mois de prison pour insulte à la monarchie, protégée dans le royaume par une des lois les plus sévères du monde et qui fait l'objet d'une polémique de plus en plus vive.

Joe Wichai Commart Gordon avait été arrêté en mai alors qu'il était en vacances en Thaïlande. Il est accusé d'avoir traduit en Thaï une biographie du roi interdite en Thaïlande.

L'accusé, vendeur de voitures dans le Colorado, avait plaidé coupable lors de son procès. Il a été condamné à cinq ans de détention, mais la peine a été diminuée de moitié suite à ses aveux.

La famille royale, qui n'a aucun rôle politique officiel en Thaïlande, est un sujet extrêmement sensible. Le roi Bhumibol Adulyadej, 84 ans, jouit auprès de certains de ses sujets d'un statut de demi-dieu. Il est hospitalisé depuis septembre 2009.

Mais la loi contre le crime de lèse-majesté, que l'ONU a stigmatisée comme un texte qui «encourage l'auto-censure» et crée des tabous dans la société, fait l'objet d'un débat de plus en plus ouvert.

Le mois dernier, un homme de 61 ans a été condamné à 20 ans de prison pour avoir envoyé en mai 2010 quatre SMS jugés insultants envers la monarchie au secrétaire personnel du Premier ministre de l'époque, Abhisit Vejjajiva.

L'affaire a déclenché une avalanche d'échanges, parfois violents, sur les réseaux sociaux.

(ats)