Italie

29 avril 2019 19:06; Act: 30.04.2019 12:01 Print

Croyant prendre un banal selfie, Salvini se fait troller

Pour dénoncer les positions anti-LGBT du vice-Premier ministre italien, deux étudiantes ont feint de vouloir poser avec lui et se sont embrassées au bon moment.

Sur ce sujet
Une faute?

En posant avec deux femmes qu'il avait prises pour des admiratrices, Matteo Salvini ne s'attendait pas à ce que ce selfie fasse le tour des journaux italiens, dont «Il Corriere della Sera». Car les deux étudiantes présentes sur la photo voulaient faire passer un message, et elles ont réussi leur coup.

Voir cette publication sur Instagram

Ciao amico @matteosalviniofficial

Une publication partagée par Gaia Parisi (@gaiaparr) le

La semaine dernière, le vice-Premier ministre italien était de passage en Sicile pour soutenir Oscar Aiello, son collègue politique de la Ligue du Nord. En marge du meeting, Salvini a accepté de paraître sur un selfie avec deux jeunes femmes qui, au lieu de prendre la pose, se sont embrassées. Publié sur Instagram avec la légende «Bonjour l'ami», le cliché a été repris vendredi sur Facebook par l'activiste Marco Furfaro.

«L'amour bat la haine 3-0. Trolling Salvini à l'extrême», peut-on lire sur le réseau social. Partagée par plusieurs groupes LGBT, la photo est devenue virale et les principaux médias italiens en ont parlé. Le but de Gaia Parisi et de Matilde Rizzo était de dénoncer les positions anti-LGBT de Matteo Salvini, qui a par le passé qualifié la parentalité homosexuelle de «non naturelle».

Les deux étudiantes souhaitaient également dénoncer la venue du vice-Premier ministre au Congrès mondial des familles de Vérone en mars dernier. Critiqué par les groupes LGBT et féministes, ce rassemblement visait à promouvoir les valeurs familiales traditionnelles, explique LCI.

«Un magnifique message»

Gaia et Matilde expliquent à «La Repubblica» qu'elles ne sont pas en couple et qu'elles sont juste des amies. Les deux étudiantes assurent que leur coup n'était pas prémédité. «Le baiser était un magnifique message contre ceux qui jouent avec le fascisme et qui essayent de limiter la liberté, notamment celle de la communauté LGBT», estime Matilde, 19 ans. Elle raconte: «Quand nous nous sommes embrassées, un agent, je pense, nous a séparées, et Salvini nous a ensuite dit: «Je vous souhaite bonne chance.» Alors nous sommes parties en le remerciant avec ironie.»

Matteo Salvini a lui-même posté le fameux selfie sur son compte Twitter. «Salutations, paix et bien, mes soeurs», a-t-il ajouté en légende. Vendredi lors d'un autre meeting en Sicile, le vice-Premier ministre a tenté de sauver les apparences: «Elles ont pensé qu'elles étaient grossières avec moi, mais j'étais content. Si une fille veut faire l'amour avec une autre fille, ça ne me concerne pas, tant que ça n'efface pas les deux plus beaux mots du monde, maman et papa. Pour le reste, chacun aime qui il veut. Vive l'amour. Paix et amour.»



(joc)