Terrorisme

21 décembre 2015 23:35; Act: 22.12.2015 08:50 Print

Daech a perdu du terrain en Syrie et en Irak

Le groupe jihadiste a cédé 14% du territoire qu'il possédait en 2014 dans ces deux pays, mais a conquis de nouvelles régions.

Voir le diaporama en grand »
L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017) La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016) Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie. Image de Fallouja prise le 18 juin 2016. Au moins 30'000 personnes ont fui les combats en trois jours, rejoignant les dizaines de milliers déjà déplacées, selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). (dimanche 19 juin 2016) Les forces irakiennes ici au nord-ouest de Ramadi qu'ils viennent de reprendre à Daech, le 16 juin 2016. (samedi 18 juin 2016) Des véhicules Toyota utilisés par l'Etat islamique. Photo non datée provenant d'un site militant et distribuée par l'Associated Press (8 octobre 2015). Des combats ont opposé les forces de sécurité irakiennes aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) à Ramadi.(Dimanche 26 juillet 2015) La coalition dirigée par les Etats-Unis a mené des raids aériens sans précédent sur Raqa, la capitale de facto du groupe Etat islamique (EI) en Syrie. (Dimanche 5 juillet 2015) Les djihadistes du groupe Etat islamique ont lancé une attaque surprise pour reprendre pied dans la ville kurde de Kobané, au nord de la Syrie. (Jeudi 25 juin 2015) Des miliciens chiites se trouvent sur la base militaire irakienne d'Al-Taqaddoum où Il y a l'administration américaine vient d'affecter 450 militaires américains. Mais aucune collaboration n'existe entre Américains et Miliciens chiites affirme le colonel américain Warren porte-parole du Pentagone. (Mardi 23 juin 2015) L'Etat islamique a publié ce dimanche 19 avril 2015 une vidéo montrant des bourreaux abattre et décapiter une trentaine de chrétiens en Libye. Les appareils du porte-avion Charles-de-Gaulle s'apprêtent à décoller dans le Golf persique, le 25 février. Le conflit prend une nouvelle tournure avec l'engagement de moyens supplémentaires contre les sites identifiés de l'Etat islamique (EI) Les parents de 27 coptes égyptiens décapités manifestent leur tristesse. La Suisse a condamné cet assassinat collectif, revendiqué par l'organisation de l'Etat islamique (EI). (Lundi 16 février 2015) Kayla Jean Mueller, une employée d'ONG de 26 ans, détenue par l'Etat islamique depuis août 2013 aurait été tuée par une frappe jordanienne à Raqa, principal bastion de l'EI en Syrie. La Maison-Blanche n'avait pour l'heure pas confirmé la mort de la jeune femme. (7 février 2015) Sur CNN, le chef de la diplomatie Nasser Joudeh a promis que les frappes contre l'EI ne sont que le début de la vengeance. (6 février 2015) La riposte ne s'est pas faite attendre après l'exécution horrible du pilote jordanien par l'EI. La Jordanie a exécuté mercredi Sadjida al Richaoui, une djihadiste irakienne condamnée à mort par Amman. (4 février 2015) Une vidéo a été diffusée mardi 3 février par l'Etat islamique. L'otage jordanien aurait été brûlé vif. ( Mardi 3 février 2015) La Jordanie a proposé le mercredi 28 janvier un échange contre son pilote, otage de l'Etat islamique: Iraqi Sajida al-Rishawi avait échoué à faire sauter sa ceinture d'explosifs dans un hôtel d'Amann. Elle avait été condamné à mort. Un milicien kurde des YPG (Unités de protection du peuple kurde) tient sa position. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, les forces kurdes ont chassé le groupe Etat islamique (EI) de la ville syrienne de Kobané. (Lundi 26 janvier 2015) Des raids de l'armée syrienne contre des fiefs de l'EI ont fait plus de 50 victimes civiles. (26 décembre 2014) Un combattant kurde peshmerga regarde des véhicules incendiés après un attentat suicide de l'Etat islamique (EI) en Irak. (jeudi 18 décembre 2014) Le premier ministre irakien Haidar al-Abadi a demandé aux Etats-Unis davantage d'armes et de raids aériens pour combattre l'Etat islamique. (9 décembre 2014) Des affrontements ont éclaté au poste-frontière séparant la Turquie de Kobané, en Syrie. (29 novembre 2014) La Turquie et les Etats-Unis ont annoncé que l'entraînement de 2000 combattants syriens considérés comme modérés sera assuré en Turquie, dans le but de contrer le groupe Etat Islamique. (24 novembre 2014) Le président américain a confirmé dimanche soir la mort de l'otage américain Peter Kassig, décapité par l'Etat islamique. (16 novembre 2014) L'Etat islamique a revendiqué dans une vidéo la décapitation de l'otage américain Peter Kassig (16 novembre 2014) La province de Hassaka, dans le nord-est de la Syrie, défie les djihadistes de l'Etat islamique. Des militants de l'Etat islamique tirent une roquette sur des positions kurdes dans la ville de Kobané. (8 novembre 2014) Des hommes regardent la fumée au-dessus de la ville syrienne de Kobané, depuis le village de Mursitpinar, à la frontière syro-turque. (29 octobre 2014). Les Etats-Unis appellent les alliés à étendre leur lutte contre la propagande des djihadistes sur les réseaux sociaux. (27 octobre 2014) Les frappes aériennes menées par la coalition sous conduite américaine ont fait 553 morts en Syrie depuis leur lancement voici un mois, a déclaré jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). (23 octobre 2014) Selon des responsables locaux, L'organisation Etat islamique (EI) fait de nouveau le siège du Mont Sinjar, dans le nord de l'Irak, où s'étaient réfugiés en août des milliers de Yazidis (mercredi 22 octobre 2014) Les combats se poursuivent depuis plus d'un mois pour le contrôle de Kobané. (22 octobre 2014). L'ONU accuse l'Etat islamique de tentative de génocide contre les Yazidis. (22 octobre 2014) Des Kurdes rassemblés sur une colline dominant la ville syrienne de Kobané, proche de la frontière turque. (20 octobre 2014) Les Etats-Unis larguent des armes aux Kurdes de Kobané (20 octobre 2014) Des djihadistes dans la ville de Kobané. (18 octobre 2014) Il s'agirait apparemment d'unMIG 21/23 photographié en plein vol près d'une base près d'Alep Le Britannique John Cantlie a été capturé par le groupe Etat Islamqiue en 2012. Sa soeur demande aujourd'hui à l'organisation de «reprendre» le dialogue qui aurait été interrompu. (14 octobre 2014) Les combats s'intensifiaient ce dimanche à Kobané où les djihadistes tentent de conquérir cette ville syrienne depuis près d'un mois face à une résistance farouche des forces kurdes. (12 octobre 2014) Les combattants kurdes ont réussi à repousser les djihadistes du groupe Etat islamique qui tentaient pendant la nuit de vendredi à samedi de progresser vers le centre de la ville syrienne de Kobané. (11 octobre 2014) Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) occupaient jeudi plus d'un tiers de Kobané, la ville kurde syrienne à la frontière avec la Turquie. (9 octobre 2014) Des frappes de la coalition menées par les Etats-Unis ont repoussé les djihadistes du groupe Etat islamique d'une partie de la ville syrienne Kobané. (8 octobre 2014) Les djihadistes sont entrés dans trois quartiers de la ville kurde syrienne de Kobané, que des centaines d'habitants terrorisés ont fuie. (mardi 7 octobre). L'Etat islamique (EI) tente depuis plusieurs jours de prendre la ville syrienne de Kobané, située près de la frontière turque (photo). (Dimanche 5 octobre 2014) Le groupe Etat islamique a revendiqué l'exécution par décapitation du travailleur humanitaire britannique Alan Henning dans une nouvelle vidéo. (Vendredi 3 octobre 2014) De violents combats se déroulaient ce vendredi dans la ville de Kobané, assiégée par l'Etat islamique. (3 octobre 2014) Le Parlement turc a approuvé un projet de résolution autorisant l'armée à mener des opérations contre les djihadistes du groupe Etat Islamique (EI) en Syrie et en Irak. (jeudi 2 octobre 2014) Deux voitures piégées conduites par deux kamikazes ont explosé devant une base militaire près de Bagdad faisant de nombreuses victimes. (Jeudi 2 octobre 2014). Les combattants kurdes ont lancé une offensive sur trois fronts contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak. (Mardi 30 septembre 2014). Des civils observent les confrontations à la frontière turco-syrienne. selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, au moins 211 djihadistes ont été tués en une semaine. (Mardi 30 septembre 2014) La coalition a mené de nouvelles frappes dans la nuit de dimanche à lundi en Syrie. (29 septembre 2014) Le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a menacé les Etats-Unis et ses alliés de représailles. (28 septembre 2014) La coalition anti-jihadiste étend ses raids en Syrie et en Irak (27 septembre 2014) Le groupe Etat islamique (EI) est de facto illégal en Suisse. Il tombe sous le coup de l'ordonnance de l'Assemblée fédérale qui interdit Al-Qaïda et les organisations apparentées. (26 septembre 2014). De 1500 à 2000 jihadistes marocains combattent actuellement en Syrie et en Irak. (26 septembre 2014) L'armée syrienne reprend le contrôle de la ville d'Adra qui était occupée par les rebelles depuis décembre 2013. (25 septembre 2014) Les Etats-Unis ont frappé les raffineries de pétrole aux mains de l'Etat islamique (24 septembre 2014) Des djihadistes algériens se réclamant de l'organisation Etat islamique ont diffusé une vidéo - non authentifiée - montrant l'exécution du guide français. (24 septembre 2014). Le groupe Jund al-Khilafa qui a enlevé dimanche un Français en Algérie a diffusé une vidéo montrant l'otage demandant à la France de cesser sa lutte contre l'Etat islamique. (24 septembre 2014) Les premières frappes contre les djihadistes en Syrie sont parties depuis le porte-avions «USS George H.W. Bush». Le régime de Damas fait savoir qu'il espère tirer profit de cette offensive américaine. (24 septembre 2014) Les Etats-Unis et cinq pays arabes alliés ont frappé pour la première fois 22 cibles de l'Etat islamique en Syrie. (23 septembre). L'armée américaine a commencé son offensive aérienne contre l'Etat islamique en Syrie. Sur la photo des tirs de missiles Tomahawk effectués depuis un navire de guerre US. (23 septembre 2014) L'armée américaine a commencé son offensive aérienne contre l'Etat islamique en Syrie. (23 septembre 2014) Les djihadistes de l'Etat islamique ont lancé une offensive en Syrie provoquant l'exode de dizaines de milliers de Kurdes qui ont cherché refuge en Turquie. (20 septembre) Les membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies condamnent fermement les attaques menées par des groupes terroristes en Irak, en Syrie et au Liban. (19 septembre 2014) Les Etats-Unis ont visé pour la première fois un camp d'entraînement de l'EI, en Irak. (Jeudi 18 septembre septembre).. Les djihadistes ont diffusé jeudi une vidéo du journaliste britannique John Cantlie retenu en otage par l'Etat islamique. (18 septembre 2014) Le jour même du feu vert donné par le Congrès américain à armer les rebelles syriens en lutte contre l'Etat islamique, le président Barack Obama s'est adressé aux militaires US réunis à la Centrale de commandement (CENTCOM) de l'armée américaine sur la base de Tampa, en Floride. (18 septembre 2014) L'armée irakienne a lancé une offensive contre les djihadistes près de Bagdad, en Irak. (17 septembre 2014) Barack Obama: «Je ne vous engagerai pas dans une nouvelle guerre au sol en Irak.» (17 septembre 2014) Selon Chuck Hagel, les frappes aériennes américaines en Syrie vont viser des «sanctuaires» de l'Etat islamique. (16 septembre 2014) Le président irakien Fouad Massoum (à gauche) a été reçu à l'Elysée par le président français François Hollande. (15 septembre). La communauté internationale, réunie à Paris, s'est engagée à apporter son aide, y compris militaire, à l'Irak pour l'aider dans sa lutte contre l'Etat islamique. (15 septembre 2014) Un nouveau groupe armé algérien, les «Soldats du califat», a annoncé qu'il rompait avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et prêtait serment d'allégeance à l'Etat islamique (EI). (14 septembre 2014 Une image d'une vidéo diffusée le 2 septembre 2014 sur laquelle les djihadistes menacent de tuer l'otage britannique David Haines. (Dimanche 14 septembre 2014) Les utilisateurs du compte Twitter de l'Etat islamique (EI), qui revendiquaient jusqu'ici haut et fort les actes violents du groupe jihadiste, sont brusquement devenus silencieux ces derniers jours. (Samedi 13 septembre 2014) Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en tournée au Moyen-Orient pour réunir la coalition la plus large possible contre l'EI, a semblé réticent à utiliser le terme de «guerre» pour qualifier l'élargissement de l'opération militaire américaine contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie. Mais vendredi, le Pentagone et la Maison-Blanche ont laissé peu de doute sur leur manière de voir le conflit. (Vendredi 12 septembre 2014) Entre 20'000 à 31'500 djihadistes ont rejoint les rangs de l''Etat islamique. (12 septembre 2014) Au lendemain du discours de Barack Obama, les forces américaines sont prêtes à éradiquer l'EI. Selon une déclaration du Pentagone ce jeudi soir, les Etats-Unis vont commencer à baser une partie de leurs avions militaires à Erbil, au Kurdistan irakien. (11 septembre 2014) Les ministres des Affaires étrangères d'Allemagne et de Grande-Bretagne, Frank-Walter Steinmeier et Philip Hammond, ont annoncé jeudi que leurs pays ne participeraient pas à des frappes aériennes en Syrie comme les Etats-Unis. (11 septembre 2014) A la veille du 13e anniversaire des attentats du 11-septembre, le président américain a promis de frapper l'EI «où qu'il soit», grâce à la puissance aérienne des Etats-Unis mais aussi en renforçant le soutien aux forces irakiennes d'une part et à l'opposition syrienne modérée d'autre part. (Jeudi 11 septembre 2014) Washington veut empêcher le recrutement de djihadistes étrangers. (9 septembre 2014) Quelque 700 enfants ont été tués ou mutilés en Irak depuis le début de l'année, selon un rapport de l'ONU. (8 septembre 2014) Les Etats-Unis ont commencé à effectuer des bombardements aériens près du barrage de Haditha, en Irak. (Dimanche 7 septembre). D'un côté les Américains, de l'autre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). (Dimanche 7 septembre 2014) «La menace que représente l'EI est relativement immédiate pour l'Europe», a déclaré Matthew Olsen, qui dirige le Centre national de l'antiterrorisme lors d'une rencontre avec la presse près de Washington. (Samedi 6 septembre) Les Etats-Unis, qui ont entrepris vendredi la formation d'une coalition pour combattre l'Etat islamique (EI) en Irak, souhaitent l'élaboration d'un plan d'action d'ici la tenue de l'Assemblée générale des Nations unies à la fin septembre. (5 septembre 2014) Le président américain Barack Obama et le premier ministre britannique David Cameron au Sommet de l'OTAN ce vendredi 5 septembre 2014. Des djihadistes de l'Etat islamique (EI) annoncent avoir enlevé ce jeudi 4 septembre des dizaines de personnes dans un village du nord de l'Irak. Dans une vidéo, l'EI menace de «détrôner» Vladimir Poutine en raison du soutien apporté par Moscou au régime syrien. (Mercredi 3 septembre) On voit le journaliste américain Steven Sotloff (au milieu avec le casque noir)en reportage avec les rebelles libyens en 2011. «Les services de renseignement américains ont analysé la vidéo diffusée récemment et montrant le ressortissant américain Steven Sotloff et ont estimé qu'elle était authentique», a indiqué Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil américain de sécurité nationale. (Mardi 2 septembre 2014) La tension monte encore après la présumée exécution d'un deuxième otage américain par l'EI. Barack Obama a ordonné l'envoi de 350 soldats supplémentaires en Irak pour assurer la protection des sites diplomatiques américains à Bagdad. (2 septembre 2014) Les forces kurdes et l'armée irakienne, soutenues par les raids aériens américains, progressent. Elles se sont rapprochées des lignes tenues par l'État islamique (31 août 2014) La Maison Blanche, qui étudie l'éventualité de frappes en Syrie contre l'EI, a exclu toute coordination avec le régime de Bachar al-Assad dans ce domaine. (Mardi 26 août) Le régime syrien s'est dit prêt à coopérer contre les djihadistes au sein d'une coalition internationale, y compris avec les États-Unis et la Grande-Bretagne.(Lundi 25 août) Carte de l'Irak montrant la progression de l'Etat islamique. (Samedi 23 août 2014) L'exécution du journaliste américain James Foley par l'Etat islamique représente «une attaque terroriste» contre les Etats-Unis, a estimé Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale. (Vendredi 22 août 2014) L'Etat islamique va «bien au-delà» que tout autre «groupe terroriste» connu jusqu'à présent, a estimé jeudi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel. (Jeudi 21 août 2014) Washington a confirmé l'assassinat du journaliste américain James Foley par les djihadistes ultra-radicaux de l'Etat islamique. (Mercredi 20 août 2014) L'aide humanitaire arrive en Irak. Un premier Boeing 747 venu d'Amman en Jordanie, et transportant 3300 tentes, 20'000 couvertures en plastique, 18'500 kits d'ustensiles de cuisine et 16'500 jerricans, a atterri à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. (Mercredi 20 août 2014) Les forces irakiennes, aidées par des miliciens, ont lancé une importante opération afin de reprendre la ville de Tikrit qui est actuellement contrôlée par les insurgés sunnites. (Mardi 19 août 2014) L'armée syrienne bombardait pour le deuxième jour consécutif les positions des djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans leur bastion de la province de Raqa. (Lundi 18 août 2014) Les Kurdes ont repris le barrage de Mossoul, le plus grand d'Irak. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité des mesures visant à empêcher le recrutement et le financement des djihadistes de l'Etat Islamique.(Vendredi 15 août 2014) L'Union européenne s'est mise d'accord pour livrer des armes aux Kurdes irakiens face à l'avancée de l'État islamique (Vendredi 15 août 2014) Selon des témoignages, les Yézidis ont été dénoncés aux djihadistes de l'Etat islamique par leurs voisins (Jeudi 14 août 2014) Le président Barack Obama a annoncé jeudi que les frappes aériennes américaines contre les jihadistes avaient brisé le siège des monts Sinjar, dans le nord de l'Irak, où s'étaient réfugiés des milliers de Yazidis. (Jeudi 14 aout 2014) Le Premier ministre irakien sortant Nouri al-Maliki a annoncé qu'il renonçait à rester au pouvoir. (Jeudi 14 aout 2014) François Hollande a décidé ce mercredi d'envoyer des armes en Irak «pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l'Etat islamique». (Mercredi 13 août 2014) Les Etats-Unis étudient l'évacuation «urgente» des populations civiles piégées dans les montagnes du nord de l'Irak par l'avancée des jihadistes. (13 août 2014) La Commission européenne a débloqué cinq millions d'euros supplémentaires d'aide aux populations déplacées en Irak et tente de mieux coordonner l'aide humanitaire. (12 août 2014) L'Irak cherche à tourner la page du très contesté Nouri al-Maliki (à droite) avec la nomination d'un nouveau Premier ministre qui aura la tâche titanesque de sortir le pays de la guerre avec les djihadistes et de le sauver de l'éclatement. (11 août 2014) Washington a décidé de venir en aide aux Irakiens en lançant des frappes avec des avions et des drones contre des positions djihadistes dans le nord irakien, pour contrer leur avancée en direction du Kurdistan et protéger le consulat américain d'Erbil.(11 août 2014) Les Etats-Unis livrent des armes aux forces kurdes qui combattent les jihadistes de l'Etat islamique au nord de l'Irak, ont-ils annoncé (11 août 2014) Comme cette minorité kurdophone, les Yazidis, des milliers de réfugiés se cachent dans la région autonome du Kurdistan. (10 août 2014) La Grande-Bretagne largue de l'aide humanitaire aux populations menacées par l'avancée des djihadiste de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak. Les USA parachutent également 52'000 nouveaux repas et des conteneurs d'eau (10 août 2014). Fort du soutien de Cameron et Hollande, Obama a confirmé qu'il avait autorisé un «effort humanitaire» pour venir en aide aux milliers de civils. Le président américain a également annoncé ce samedi poursuivre les frappes afin de protéger les populations menacées. (9 août 2014) Les officiers de l'armée irakienne, les peshmergas (kurdes, ci-dessus) et des experts américains travaillent ensemble pour déterminer les cibles.(8 août 2014) Les Etats-Unis on bombardé les positions de l'Etat islamique en Irak. (8 août 2014) Des milliers de civils, souvent issus de minorités religieuses, ont été poussés à l'exode par l'avancée des djihadistes dans le nord de l'Irak. (7 août 2014) Un militant jihadiste de l'Etat islamique (EI) dans le district de Sinjar, près de la frontière syrienne. (2 août 2014) Des hommes nettoient le site d'un attentat à la voiture piégée dans le district à majorité chiite de Sadr City à Bagdad. (1er août 2014) Dans la région d'Alep, en Syrie, les djihadistes de l'État islamique ont ouvert une «agence matrimoniale» adressée aux femmes désireuses de se marier avec les combattants. (28 juillet 2014) En Syrie, au moins 270 personnes ont été tuées par les djihadistes de l'Etat islamique (EI) lors de la prise d'un champ gazier à Homs, en Syrie.(18 juillet) Des djihadistes dans la ville de Samarra. (12 juillet 2014) Les forces de sécurité irakiennes sur le site d'une attaque à la voiture piégée qui a fait 28 morts au nord de la ville de Kirkouk. (12 juillet 2014) Un membre des forces Peshmerga au Kurdistan irakien. Les autorités kurdes, qui ont déjà annoncé leur volonté de tenir rapidement un référendum d'indépendance, ont demandé à Nouri al-Maliki de quitter le pouvoir. (11 juillet 2014) Selon le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, les djihadistes sunnites qui se sont emparés de larges pans de l'Irak représentent une «menace» réelle pour les USA et leurs alliés (9 juillet 2014). Nouri al-Maliki accuse la région autonome du Kurdistan d'héberger des insurgés sunnites. (9 juillet 2014) Massoud Barzani, leader de la région autonome du Kurdistan irakien, a lancé jeudi un projet de référendum d'indépendance suite à l'offensive de L'EIIL. (3 juillet 2014) Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a décrété l'amnistie pour ceux qui ont été impliqués dans actes contre l'Etat. (2 juillet 2014) Un combattant de l'EIIL célèbre à Raqa la proclamation de l'Etat islamique. (29 juin 2014) L'armée irakienne a lancé l'assaut pour reprendre Tikrit, tenue par des insurgés sunnites, tandis que des drones américains survolaient Bagdad. (28 juin 2014) Des milliers de chrétiens fuient l'Irak pour se réfugier au Kurdistan. (27 juin 2014) L'armée irakienne mène des raids aériens contre les insurgés qui tiennent la ville de Tikrit (27 juin 2014) John Kerry est arrivé mardi soir à Bruxelles après une brève visite en Irak. Le secrétaire d'Etat américain se dit vivement préoccupé par les combats autour de la plus grande raffinerie du pays. (25 juin 2014) Des familles irakiennes fuient les violences des insurgés sunnites. (23 juin 2014) Des combattants chiites ont paradé avec leurs armes samedi à Bagdad pour dire non au terrorisme. (21 juin 2014) Nouveaux combats en Irak qui ont fait 30 morts parmi les miliciens chiites. (20 juin) Les islamistes se sont emparés d'une ancienne usine d'armes chimiques. (20 juin 2014) Les Etats-Unis sont prêts à une action militaire «ciblée» en Irak pour combattre des jihadistes de l'EEIL, a déclaré jeudi Barack Obama. (Jeudi 19 juin) L'armée irakienne a repris jeudi le contrôle total de la plus importante raffinerie de pétrole du pays après des combats contre des insurgés sunnites. (19 juin 2014) Les djihadistes ont attaqué la principale raffinerie du pays (photo d'illustration). Dans la foulée, l'Irak a officiellement demandé aux Etats-Unis de pratiquer des frappes aériennes (18 juin 2014) Des civils armés sont prêts à se battre contre les djihadistes. (17 juin 2014) L'USS Mesa Verd, un navire américain, a été envoyé dans le Golfe. (16 juin 2014) Washington évalue les options à leur disposition pour ouvrir des discussions avec l'Iran sur le dossier irakien. Le dialogue pourrait s'ouvrir cette semaine, alors que des djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) se sont emparés d'une grande partie du nord-ouest de l'Irak.(16 juin 2014) Les forces de sécurité irakiennes se préparaient samedi à une contre-offensive (13 juin 2014) Des combattants chiites sont prêts à sa battre contre les djihadistes à Bagdad (13 juin 2014) Les djihadistes entrent dans la base de l'armée de la province de Ninevah (12 juin 2014)

Sur ce sujet
Une faute?

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a perdu mois après mois le contrôle de territoires en Syrie et en Irak en 2015. Il a terminé l'année avec 14% de moins qu'en 2014, indique lundi l'institut spécialisé IHS Jane's basé à Londres.

Se fondant sur des informations tirées des médias sociaux et de sources présentes en Syrie et en Irak, IHS estime que la zone contrôlée par l'EI s'est réduite de 12'800 km2 entre le 1er janvier et le 14 décembre 2015. Le groupe contrôle aujourd'hui 78'000 km2, selon cette étude.

Les Kurdes syriens ont au contraire presque triplé leur zone (186%), qui s'étendait mi-décembre à 15'800 km2.

Impact financier négatif

L'une des pertes de l'EI est la zone frontalière nord entre la Turquie et la Syrie, dans la région de Tal Abyad, qui était l'un des principaux points de passage de la frontière turque pour le groupe.

«Nous avions déjà vu un impact financier négatif pour le groupe Etat islamique après la perte de contrôle de la frontière de Tal Abyad, et ce avant la récente intensification des frappes aériennes contre les capacités de production pétrolière du groupe», note Columb Strack, l'un des analystes de l'IHS spécialiste du Moyen Orient.

«D'autres pertes substantielles ont eu lieu en Irak avec la ville de Tikrit, le complexe de la raffinerie de Baïji qui a été âprement disputé et un tronçon de l'autoroute principal entre Raqa et Mossoul, ce qui complique le transfert de biens et de combattants entre les deux villes les plus importantes contrôlées par l'EI», a-t-il ajouté.

Conquêtes quand même

S'il a perdu des zones, le groupe jihadiste a aussi conquis des territoires. «Leurs prises les plus significatives en 2015 ont été leur avancée dans l'ouest de la Syrie, via Palmyre et la prise du centre-ville de Ramadi», note Columb Strack. Ces deux conquêtes ont eu lieu lors d'offensives «presque simultanées en mai 2015», mais sont intervenues au détriment du nord de la Syrie qui a été conquis par les Kurdes.

A Tal Abyad, les forces de l'EI étaient tellement affaiblies qu'elles ont dû être renforcées par des unités de la police religieuse de Raqa, selon ce rapport qui juge que l'EI a été «débordé».

Cela montre aussi «que les territoires kurdes sont de moindre importance par rapport au fait d'expulser les forces gouvernementales syriennes et irakiennes des terres traditionnelles sunnites», analyse Columb Strack.

Assad récupère des terres

L'analyse «géospatiale» des activités de l'EI montre ainsi qu'elles sont «fortement concentrées autour de Bagdad et de Damas».

Comme l'EI, le régime de Bachar el-Assad a perdu de l'influence, ne contrôlant plus que 30'000 km2 (-16%) du pays dont la superficie totale est de 185'180 km2. Mais, constate Columb Strack, «le gouvernement syrien est parvenu à récupérer une partie de ses pertes territoriales subies en début d'année grâce à l'intervention militaire russe en septembre».

(nxp/ats)