Etonnante découverte

09 octobre 2008 11:07; Act: 09.10.2008 12:16 Print

De mystérieuses créatures par 7'700 mètres de fond

Une équipe de chercheurs est parvenue à descendre à 7'700 mètres sous la mer pour filmer de mystérieux poissons particulièrement actifs.

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen

Le reportage de la BBC sur les mystérieux poissons.

Sur ce sujet
Une faute?

L’équipe composée de chercheurs anglais et japonais a pu filmer un ban de poissons
à 7700 mètres de profondeur dans le Pacifique, au large du Japon. La BBC explique que les chercheurs sont parvenus à filmer 17 poissons encore inconnus, d’une longueur de 30 centimètres environ.

Sur ces images, on peut voir les poissons se débarrasser habilement des restes d’un crabe mort. La découverte des chercheurs est surprenante à plus d’un titre. Jusqu’alors, on imaginait en effet que dans les bas-fonds marins, les créatures se tenaient tranquilles pour économiser leur énergie. La pression est en outre très forte et il y a très peu de nourriture à disposition à une profondeur pareille. Les poissons doivent (donc) remonter un peu plus haut pour se nourrir, ce qu’ils ont probablement fait pour dénicher le malheureux crabe.

Une vie dans l’obscurité absolue

Ces poissons vivant dans le noir complet sont dotés de récepteurs de vibrations situés sur leurs nageoires et leur permettant de repérer leur repas.

«Nous n’avons encore jamais pu observer des créatures vivantes à une telle profondeur, c’est une chance unique, on ne les rencontre normalement que dans les musées, conservés dans le formol. Ils sont en général dans un état déplorable alors que les spécimens que nous avons découverts sont tout à fait charmants», explique un membre de l’équipe, enthousiaste.

Repousser les limites

La fascinante découverte de l’équipe anglo-japonaise permet en outre de repousser les limites du possible. Jamais, en effet, il n’avait été possible de descendre si bas au fond de l’océan. Les chercheurs sont ainsi persuadés que lors de leur prochaine plongée en mars 2009, ils vont descendre encore plus bas et sonderont les eaux de six à neuf kilomètres de profondeur.

lue/pim