Divorce de l'UE

07 février 2019 13:20; Act: 07.02.2019 15:24 Print

Nouvelles «discussions» pour débloquer le Brexit

Jean-Claude Juncker et Theresa May se sont mis d'accord jeudi pour entamer de nouvelles discussions pour tenter de sortir de l'impasse du Brexit.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Les équipes de négociateurs de l'UE et du Royaume-Uni vont mener de nouvelles «discussions» pour tenter de sortir de l'impasse du Brexit, ont annoncé jeudi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la Première ministre britannique Theresa May dans un communiqué commun.

«Malgré les difficultés, les deux dirigeants sont convenus que leurs équipes devraient discuter pour savoir s'il est possible de trouver une solution qui recueillerait» à la fois une majorité au Parlement britannique et «respecterait» les conditions fixées par les 27, selon le communiqué publié après la rencontre entre M. Juncker et Mme May.

Les deux responsables «se rencontreront de nouveau» d'ici la fin du mois, selon la même source.

Vidéo- L'accord sur le Brexit est rejeté (16 janvier 2019)

La frontière irlandaise

Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, doit rencontrer lundi à Strasbourg Steve Barclay, le ministre britannique chargé du Brexit, alors que le Parlement européen tiendra une session pleinière, a précisé un porte-parole de la Commission.

Le principal point de blocage pour Londres est la question de la frontière irlandaise mais les dirigeants européens ont répété à maintes reprises qu'ils refusaient de rouvrir les négociations sur l'accord de retrait qui contient la disposition contesté du «filet de sécurité» (backstop).

Mme May doit encore rencontrer jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk, et celui du Parlement européen Antonio Tajani.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Izet le 07.02.2019 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impasse ou peur

    C'est l'Union Européenne ou le Royaume Uni qui a peur du Brexit?

  • BB le 07.02.2019 14:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir

    Un divorce est déjà difficile mais je n'imagine même pas un divorce avec 27 épouses mon dieu bye bye

  • Oligator74 le 07.02.2019 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Schweiz über EU

    L UE est faible la preuve. A nous la Suisse de faire la même chose car nous sommes plus forts et nous tenons le couteau par le bon bout!

Les derniers commentaires

  • Roland le 08.02.2019 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brexit

    Foutez moi dehors Junkers - Macron et Merkel et on arrivera à construire une Europe solide ... Avec eux , ça ne marchera jamais ...

    • Avygael le 08.02.2019 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Roland

      Mouais... en gros, tous ceux qui refusent de se laisser faire par la petite suisse, c'est ça? Je ne crois pas que la Suisse soit un critère déterminant pour le succès ou l'échec de l'UE.

  • Emil R. le 08.02.2019 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les raisons qui font peurs

    Les raisons qui font que l'ue ne veut pas laisse tranquille UK! Le marché de l'exportation: les produits agroalimentaires des 27 sont parmi les plus concernés, selon le Centre d'études prospectives et d'informations internationales. Le Royaume-Uni absorbe en effet 9 % des exportations alimentaires européennes. Royaume-Uni fait fonctionner une bonne partie de l'ue. La france exporte 2,1% de son PIB vers Royaume-Uni ! C'est énorme !

    • Avygael le 08.02.2019 16:43 Report dénoncer ce commentaire

      @Emil R.

      Et vous pensez sincèrement que du jour au lendemain, les anglais vont arrêter d'importer les denrées alimentaires européennes? Bien évidemment, la réponse est non. Alors même s'il est possible de voir une baisse des exportations européennes vers le Royaume Uni, il est invraisemblable d'envisager leur arrêt complet et immédiat. En revanche, ça va augmenter le coût de la vie dans le Royaume-Uni, vu que les taxes douanières et autres aspects bureaucratiques coûtent de l'argent, qui sera répercuté sur le prix de vente des biens.

  • Vlad le pourfendeur le 07.02.2019 20:57 Report dénoncer ce commentaire

    Méfiez vous

    Grace à l'extraordinaire clairvoyance / intelligence du monde politique UK. Le public, les gens, les entreprises, les commerces ne savent encore pas à quelle sauce ils vont être mangé. Accuser l'UE de ne pas négocier équitablement avec UK c'est oublier que l'un des noms de UK c'est "la perfide Albion", cela veut tout dire.

    • Avygael le 08.02.2019 08:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Vlad le pourfendeur

      Sans oublier que c'était, de base, impossible de négocier un accord qui les satisfasse, vu qu'ils ne sont même pas d'accord sur ce qu'ils considèrent comme satisfaisant.

  • Motta le 07.02.2019 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    UExit

    si la UE s'effondre vont tous répliquer chez nous ...

  • DATA le 07.02.2019 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    Rigolo !

    On montre les muscle, on fait peur, on prédit l'apocalypse pour les Britanniques en cas de sortie sans accord.. On se fait dire d'aller se faire voir chez les Grecqueset on reviens tout penaud quand son bluff apparait pour ce qu'il est. Elle est pas belle la vie de M. Junker ? Moi aussi j'abuserait un peu de la dive bouteille dans sa situation.

    • Avygael le 08.02.2019 08:29 Report dénoncer ce commentaire

      @DATA

      Prendre en compte la situation irlandaise, c'est faire preuve de faiblesse, selon vous? L'UE souhaite éviter un retour des violences entre l'Irlande et l'Irlande du nord et c'est tout à son honneur. C'est la GB qui y fait obstacle et qui montre son égoïsme.