France

12 juin 2019 19:07; Act: 12.06.2019 19:48 Print

Décrocher des portraits de Macron coûte cher

Des militants écologistes ont écopé d'amendes allant de 250 à 500 euros pour avoir voulu décrocher des affiches de Macron.

storybild

«ANV-COP21 regrette ces condamnations, disproportionnées au regard de l'urgence climatique et des 8,70 euros que coûte cette affiche présidentielle», a réagi mercredi après-midi le collectif dans un communiqué. (Photo: Keystone)

Une faute?

Des peines d'amende ferme ou avec sursis ont été prononcées mercredi dans l'Ain au premier procès de militants pro-climat décrocheurs de portraits d'Emmanuel Macron, a-t-on appris auprès de l'un des prévenus.

Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse pour «vol en réunion et par ruse», un militant du collectif «Action non-violente (ANV) Cop21», qui avait décroché début mars le portrait d'Emmanuel Macron à la mairie de Jassans-Riottier (Ain), a écopé d'une peine d'amende ferme de 250 euros.

Visés par les mêmes chefs, cinq autres militants ont été condamnés à 500 euros avec sursis et ont par ailleurs bénéficié d'une relaxe pour avoir refusé un prélèvement d'ADN lors de l'enquête.

Condamnations «disproportionnées»

«ANV-COP21 regrette ces condamnations, disproportionnées au regard de l'urgence climatique et des 8,70 euros que coûte cette affiche présidentielle», a réagi mercredi après-midi le collectif dans un communiqué.

A l'audience, le 28 mai, 1000 à 2000 euros d'amende avaient été requis à l'encontre de ces décrocheurs, deux femmes et quatre hommes âgés de 36 à 63 ans et qui avaient plaidé la «nécessité» d'agir pour le climat en réponse aux accusations de vol. Des affiches avaient été placardées dans les rues de Bourg-en-Bresse par leur collectif pour annoncer un «procès de l'inaction climatique» du gouvernement.

Profils variés

A la barre, les profils étaient divers: prof de maths, cadre SNCF, consultante pour des ONG, retraité du cadastre, maraîcher bio ou futur restaurateur. Mais tous partagent une même inquiétude pour l'avenir de la planète qui les avait poussés à l'action le 2 mars dernier.

Ce jour-là, deux d'entre eux s'étaient fait passer pour un couple et avaient demandé à visiter la mairie pour un mariage. Mais une fois la salle du conseil ouverte par la secrétaire, ils ont investi les lieux à 13 pour «réquisitionner» la photo présidentielle. Treize autres décrochages sont survenus le 28 mai (en Gironde, au Pays Basque, à Paris, dans les Pyrénées-Orientales) «en soutien» aux prévenus, selon ANV Cop21, portant le total de portraits déjà «réquisitionnés» à ce jour à 61.

L'objectif, fixé par ANV Cop21 d'ici la réunion du G7 fin août à Biarritz (Pyrénées-Atlantique), est d'atteindre le chiffre de 125, soit le nombre de jours qu'il a fallu à la France en 2019 pour dépasser son empreinte écologique.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • B Ill le 12.06.2019 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'veux rester....

    Meilleures il est pas content le petit président...il va faire un caprice pour rester au mur...

  • Etienne le 12.06.2019 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne vaut pas la peine

    Je ne mettrai pas 1 euro pour son portrait

  • Marc Keller le 12.06.2019 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est trop long

    Encore 3 ans avant de pouvoir décrocher son portrait.

Les derniers commentaires

  • deux poids deux mesures le 13.06.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lamentable

    Et décrocher les affiches de Marine Le Pen ? Une réduction d'impôts ?

  • V8 6.2 le 13.06.2019 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imbécile

    Des écolos, étonnant ! Faite comme je dis pas comme je fais !

  • Jype le 13.06.2019 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Révolutionnaire? Plutôt simplement Râleur!

    C'est un homme brillant et visionnaire, même si personne est parfait, c'est le premier président depuis longtemps qui mérite un soutien. Inévitablement la grande masse de « français moyens » ne peut qu'engager de le voir leur mettre enfin des règles et de les envoyer travailler plus... la France c'est certes pas la Grèce, il y a de l'intelligence et de la créativité, mais côté « envie » « combine » « économie de l'effort » c'est plutôt semblable. Je permets cette analyse acide, car j'en ai assez de voir tous ces « minimalistes arrogants et peu investis » déverser leur fiel gratuitement.

    • Enfin ! le 13.06.2019 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jype

      Merci. Tout (ou presque) est dit.

  • Alfreda le 13.06.2019 05:16 Report dénoncer ce commentaire

    ....

    Et quand ces mêmes écolos bloquent la circulation chaque fin de mois dans les villes...cela coûte combien à notre économie....il n'y a pas de gestes anodins....ils veulent nous imposer une forme de sociètée...

  • Mac Rond le 12.06.2019 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et comment !

    Mais bien fait ! perso j'aurais monté l'amende à 1000