Espagne

16 juin 2014 09:42; Act: 16.06.2014 09:58 Print

Démantèlement d'un réseau de djihadistes

Un réseau de recrutement de djihadistes présents en Syrie et en Irak, dont le chef était un ex-prisonnier de Guantanamo, a été démantelé lundi à Madrid. Huit personnes arrêtées.

Sur ce sujet
Une faute?

L'opération était toujours en cours lundi matin à Madrid où 12 perquisitions ont été menées, selon le Ministère de l'intérieur.

«Le principal chef de cette cellule résidait en Espagne après son passage par la base militaire (américaine) de Guantanamo, à la suite de son arrestation en Afghanistan en 2001», a ajoute le ministère dans un communiqué.

Intégration dans l'EIIL

Ce «réseau international de recrutement et d'envoi de djihadistes en vue de leur intégration dans l'organisation terroriste EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant), présente en Syrie et en Irak», écrit le ministère.

Plusieurs opérations de ce type ont été menées en Espagne ces dernières années.

Le ministère avait annoncé en mai le démantèlement, dans l'enclave espagnole de Melilla (nord du Maroc), d'une cellule chargée de recruter puis d'envoyer des combattants djihadistes au Mali et en Libye, deux mois après le démantèlement au Maroc et à Melilla d'une autre cellule qui envoyait des combattants en Syrie, au Mali et en Libye.

Le ministère avait alors indiqué que 472 djihadistes avaient été arrêtés en Espagne depuis 2004.

Un autre réseau lié à Al-Qaïda avait été démantelé en juin 2013 dans l'autre enclave espagnole située au nord du Maroc de Ceuta, et dans la ville voisine marocaine de Fnideq. Il était accusé d'avoir envoyé environ 50 djihadistes en Syrie dont certains ont commis des attentats-suicide.

(ats)