Corée du Nord

09 septembre 2018 22:59; Act: 09.09.2018 23:03 Print

Des «Jeux de masse» à la gloire de Kim

Pour le 70e anniversaire du pays, le leader Kim Jong Un a vu les choses en grand avec le retour, après cinq ans d'absence, d'un immense défilé, salué par Donald Trump.

storybild

Les "Jeux de masse" de Pyongyang ont fait leur réapparition dans un stade pouvant accueillir 150'000 personnes, c'est le plus grand spectacle produit au monde. (dimanche 9 septembre 2018) (Photo: AFP)

Une faute?

Les «Jeux de masse» ont fait leur retour dimanche à Pyongyang, après 5 ans d'absence, immense chorégraphie mobilisant des dizaines de milliers de participants pour un spectacle à la gloire du pays et du régime à l'occasion du 70ème anniversaire de la Corée du Nord.

Le spectacle a demandé des mois de préparation pour illustrer des scènes de l'histoire coréenne mais aussi de la vie actuelle.

Quelque 17.490 enfants ont tourné ainsi de façon synchronisée les pages colorées d'un livre et l'ensemble représentait des paysages fleuris ou des portraits géants des anciens dirigeants nord-coréens, Kim Il Sung and Kim Jong Il, respectivement le grand-père et le père de l'homme fort actuel de Pyongyang, Kim Jong Un.

Un stade de 150'000 places

Le tout entrecoupé de slogans tels que «nous pouvons gagner si nous défendons le socialisme» ou «notre patrie est la plus forte grâce au maréchal» Kim Jong Un. La foule, le stade est censé pouvoir accueillir 150.000 personnes, a applaudi sans compter à l'arrivée du dirigeant nord-coréen.

Pour ce même 70ème anniversaire de la Corée de Nord, des milliers de soldats suivis par l'artillerie et les chars ont défilé dimanche à Pyongyang, mais le régime s'est abstenu de montrer les missiles balistiques intercontinentaux.

Cette nouveauté a été immédiatement saluée par le président américain Donald Trump qui a salué «un message fort».

Lors d'une scène consacrée à la réunification de la péninsule coréenne, divisée depuis la fin de la guerre en 1953, des images représentant le sommet inter-coréen d'avril dernier ont été diffusées, entraînant des applaudissements de dizaines de milliers de Nord-Coréens à la vue du président sud-coréen Moon Jae-in.

(nxp/afp)