Chine

17 février 2019 10:11; Act: 17.02.2019 10:42 Print

Des «femmes à cornes» pour le Nouvel an lunaire

L'année du Cochon a débuté le 5 février selon l'horoscope chinois. Dans le sud-ouest chinois, une minorité ethnique célèbre les festivités avec d'impressionnantes coiffes.

storybild

Des dizaines de femmes et de fillettes vêtues de robes colorées dansent à l'occasion de cette célébration. (Photo: AFP)

Une faute?

C'est l'une des traditions du Nouvel an lunaire les plus surprenantes: dans le sud-ouest de la Chine, les filles de l'ethnie des «Miao à longues cornes» défilent avec d'impressionnantes coiffes, confectionnées avec les cheveux de leurs ancêtres.

Autour d'un pré verdoyant du village de Longjia, dans la province du Guizhou, des curieux vêtus de parkas s'agglutinent sur les pentes des alentours, smartphones en main, pour assister à la Fête des fleurs («Tiaohuajie»).

Des dizaines de femmes et de fillettes vêtues de robes colorées dansent et jouent du tambourin à l'occasion de cette célébration organisée tous les ans pour le dixième jour de l'année lunaire -- l'Année du Cochon a débuté le 5 février.

Dans ces montagnes recouvertes d'une brume blanche tenace, les longues tenues bariolées des danseuses offrent un contraste saisissant: leurs broderies sont incroyablement fines avec des petites fleurs roses et blanches, des frises géométriques, ou des bandes oranges ou noires.

Mais le clou du spectacle sont leurs énormes coiffes noires, en forme de cornes d'animaux épaisses, et réalisées avec un mélange de laine, de ficelle, et de cheveux de leurs aïeules décédées. Le tout est fixé autour de véritables cornes et noué avec une sorte d'écharpe blanche.

Garder les traditions

«C'est très spécial d'être au coeur de l'attention du public comme ça. J'éprouve aussi une certaine fierté», confie en souriant Yang Yunzheng, une jeune fille de 16 ans. «Cette tradition perdure. On organise cette fête tous les ans, lors de laquelle on porte ces coiffes. Cela ne change pas avec la modernisation», explique-t-elle.

Sur les 1,4 milliard de Chinois, neuf millions font partie de la minorité ethnique des Miao, concentrée dans le sud-ouest du pays. Parmi ces derniers, un sous-ensemble d'environ 5000 personnes habitant 12 villages isolés du Guizhou font partie des «Miao à longues cornes».

Leurs coiffes sont transmises de génération en génération et sont portées en de multiples occasions, notamment afin d'honorer les ancêtres et de préserver les particularités ethniques dans une société de plus en plus modernisée.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Miao Miao le 17.02.2019 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Guizhou

    Dans ces villages les femmes utilisent leurs hommes de passage comme esclaves, pour travailler ou s'accoupler et partir. Malheureusement, ces traditions et la Saint-Valentin chinoise, le jour du double sept "Qixi" (on the 7th day of the 7th lunar month), se traduisent par l'appât du gain et la prostitution touristique. C'est comme "Khau Vai Love Market" ou "khau vai love market festival", libre sexe festival au nord du Vietnam, nouvellement - vendre son corps pour une bouchée de pain.

  • ?LaVaudoise62 le 17.02.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je rêve peut être un peu (trop)

    Chez nous, on devrait aussi repenser à tout ce que nos aieux ont fait pour le pays et leur rendre hommage. il ne faut pas tout sacrifier sur l autel de la modernisation.....il faudrait arriver à trouver le bon compromis entre tout et tous....

  • Isabelle Küng le 18.02.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Folklore-force-de-la-nation

    Merci de nous avoir présenté cette tradition dans vos colonnes avec en plus une vidéo de qualité. Les traditions de chaque contrées sont une mémoire collective, des racines capables d'assurer un certain équilibre (même en vase clos). Nous aussi en Suisse devrions davantage cultiver nos traditions: chants, danses, festivités.... il en va de la cohésion nationale. Et pourquoi pas une heure de danse folklorique tous les quinze jours en alternance avec la gym? Et bien entendu les élèves peuvent aussi apprendre à jouer d'un instrument.... bref! Moi aussi je rêve!

Les derniers commentaires

  • Isabelle Küng le 18.02.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Folklore-force-de-la-nation

    Merci de nous avoir présenté cette tradition dans vos colonnes avec en plus une vidéo de qualité. Les traditions de chaque contrées sont une mémoire collective, des racines capables d'assurer un certain équilibre (même en vase clos). Nous aussi en Suisse devrions davantage cultiver nos traditions: chants, danses, festivités.... il en va de la cohésion nationale. Et pourquoi pas une heure de danse folklorique tous les quinze jours en alternance avec la gym? Et bien entendu les élèves peuvent aussi apprendre à jouer d'un instrument.... bref! Moi aussi je rêve!

  • Miao Miao le 17.02.2019 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Guizhou

    Dans ces villages les femmes utilisent leurs hommes de passage comme esclaves, pour travailler ou s'accoupler et partir. Malheureusement, ces traditions et la Saint-Valentin chinoise, le jour du double sept "Qixi" (on the 7th day of the 7th lunar month), se traduisent par l'appât du gain et la prostitution touristique. C'est comme "Khau Vai Love Market" ou "khau vai love market festival", libre sexe festival au nord du Vietnam, nouvellement - vendre son corps pour une bouchée de pain.

  • Mendrisiotto le 17.02.2019 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??????

    Au moins elles gardent leurs traditions, ce qui est clairement admirable,ce qui fait leurs particularités.

    • Baloo Laloo le 17.02.2019 21:15 Report dénoncer ce commentaire

      Tous sauf les autres

      C'est marrant, mais quand c'est des musulmanes, t'es tout de suite moins tolérant...

  • ?LaVaudoise62 le 17.02.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je rêve peut être un peu (trop)

    Chez nous, on devrait aussi repenser à tout ce que nos aieux ont fait pour le pays et leur rendre hommage. il ne faut pas tout sacrifier sur l autel de la modernisation.....il faudrait arriver à trouver le bon compromis entre tout et tous....

    • Bami. le 17.02.2019 11:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Yep

      On est 1 million de moins que la minorité ethnique chez eux sa risque d'être un peut plus compliqué.

    • Lola Cola le 17.02.2019 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @?LaVaudoise62

      www.transtrad.ch fait quelque chose dans cette idée si jamais :-)