Londres

02 mai 2012 10:09; Act: 02.05.2012 11:30 Print

Des chenilles urticantes menacent les JO

Des insectes nocifs pour l'homme approchent dangereusement de la capitale britannique. Ils pourraient envahir le stade en juillet.

storybild

La processionnaire du chêne peut causer de graves réactions allergiques. (Photo: AFP)

Une faute?

Les terroristes ne sont pas les seuls à faire trembler les autorités britanniques. A trois mois des Jeux olympiques, des colonies de chenilles urticantes ont fait leur apparition aux abords de Londres. Les experts craignent que les insectes ne se propagent et perturbent la grand-messe du sport qui aura lieu au mois de juillet.

Car la processionnaire du chêne est très nocive pour l’homme. Les poils urticants de cette chenille peuvent causer toux, asthme, maux de gorge, démangeaisons ou même des réactions allergiques graves.

Cet insecte serait arrivé en Grande-Bretagne en 2006 avec une cargaison de bois néerlandaise, explique le quotidien britannique «The Telegraph». Des experts ont récemment découvert des populations à environ 70 km de la capitale. Les autorités ont détruit plus de 700 nids dans la région, afin d’empêcher leur propagation. Mais cela n’a pas suffi à éradiquer les insectes. «Nous pouvons les ralentir, mais nous ne les trouverons jamais toutes, explique Tony Kirkham, responsable de l’arboretum de Kew Gardens. Leur nombre n’arrêtera jamais de croître.»

La processionnaire du chêne doit son nom à son alimentation: elle se nourrit des feuilles du chêne. La larve se transforme en papillon au cours de l’été.

(spi)