Italie

25 novembre 2009 14:17; Act: 25.11.2009 14:30 Print

Des dirigeants de Google risquent jusqu'à un an de prison

Le parquet de Milan a requis mercredi de six mois à un de prison contre quatre dirigeants de Google jugés pour complicité de diffamation et atteinte à la vie privée.

Une faute?

Ils sont jugés pour la diffusion d'une vidéo montrant des brimades contre un adolescent handicapé.

Un an de prison a été requis contre trois des dirigeants, a indiqué mercredi une porte-parole de Google Italie. Ces trois personnes sont le président du conseil d'administration de Google Italie au moment des faits, un membre de ce conseil au moment des faits qui a depuis quitté l'entreprise, et le responsable chargé de la protection de la vie privée, a-t-elle ajouté.

Six mois ont été en revanche requis contre un responsable de projet vidéo au sein de l'entreprise, a-t-elle ajouté à l'issue d'une audience tenue à huis clos. Le verdict devrait être annoncé le 23 décembre, a précisé la porte-parole. La peine maximale pour ce type de délit en Italie est de trois ans de prison.

La vidéo incriminée, diffusée en septembre 2006 et restée près de deux mois sur Google Video, montrait un adolescent trisomique subissant des brimades de la part de quatre élèves de Turin et avait provoqué un scandale en Italie. La victime a retiré sa plainte mais la ville de Milan s'est constituée partie civile ainsi que l'association de défense des trisomiques «Vividown».

Le parquet soutient que les responsables du moteur de recherche avaient l'obligation juridique d'empêcher la diffusion de cette vidéo. Google, qui craint que ce jugement ne constitue un précédent, indique avoir retiré la vidéo dès que son existence lui a été signalée et avoir collaboré avec la justice.

(ats)