Incendies en Grèce

26 juillet 2018 12:54; Act: 28.07.2018 10:24 Print

Des jumelles sont toujours introuvables

Des grands-parents et leurs deux petites filles n'ont plus donné signe de vie depuis les feux qui ont ravagé la commune de Mati en Grèce.

Voir le diaporama en grand »
Le gouvernement portugais, mis en cause pour son incapacité à lutter contre des feux de forêt qui ont fait une centaine de morts, a survécu à une motion de défiance débattue au Parlement. (mardi 24 octobre 2017) Le bilan des feux de forêts qui ont ravagé le Portugal, en octobre, s'est alourdi. On compte désormais 45 morts. (Mardi 24 octobre 2017) Un violent incendie ravage le nord de la Corse depuis dimanche, détruisant 2000 hectares de végétation. A l'image, les pompiers à la lutte contre les flammes, dimanche, près du village de Palasca, en Haute-Corse. (Lundi 23 octobre 2017) La ministre portugaise de l'Intérieur a démissionné après les violents incendies qui ont touché le Portugal le week-end dernier et fait 41 morts au moins. (Mercredi 18 octobre 2017). Les incendies au Portugal et en Espagne, en passe d'être maîtrisés, ont fait au moins 45 morts. (Mardi 17 octobre 2017) Les habitations n'étaient plus menacées mardi par les incendies dans le nord-ouest de l'Espagne. Ici, image de désolation en Galice. (17 octobre 2017) Les feux de forêt continuaient lundi de ravager le Portugal et la région voisine de Galice, en Espagne. Au moins 39 personnes ont été tuées dans les incendies. (Lundi 16 octobre 2016) Du côté espagnol, trois personnes ont péri en Galice, dans le nord-ouest du pays, où une quinzaine d'incendies ont été recensés. (Dimanche 15 octobre 2017) Au moins une vingtaine de villages ont été évacués sur divers fronts et plusieurs maisons auraient été consumées par les flammes. (Dimanche 15 octobre 2017) Cette vague d'incendies est due à «des températures nettement au-dessus de la moyenne pour la saison et à l'effet accumulé de la sécheresse qui se fait sentir quasiment depuis le début de l'année». (Dimanche 15 octobre 2017) Plus de 440 incendies ou départs de feu ont été signalés à travers le Portugal. (Dimanche 15 octobre 2017) Des feux de forêt ont fait au moins trois morts et 25 blessés dans le centre du Portugal. Quelque 6000 pompiers sont mobilisés. (Dimanche 15 octobre 2017) Un corps calciné a été découvert sur l'île espagnole de Grande Canarie affecté par des feux de forêt. Le cadavre gisait à proximité de la maison d'une Suédoise, qui serait «morte en voulant protéger ses animaux», ont annoncé les pompiers. (Vendredi 22 septembre 2017) Les pompiers espagnols combattaient jeudi un feu de forêt qui a touché 2.700 hectares sur l'île de Grande Canarie et entraîné l'évacuation de centaines de personnes. (Jeudi 21 septembre 2017) Interpellé mardi, un adolescent français de 14 ans, «fasciné par les pompiers», a avoué jeudi être à l'origine de plusieurs incendies survenus durant l'été près de Marseille (F). L'un d'eux, à Aubagne, avait bloqué 3000 passagers dans les gares de la région, le 19 août dernier. (Jeudi 14 septembre 2017) Un homme a été inculpé et écroué pour avoir provoqué 17 feux dans le sud-est de la France au mois d'août. (23 août 2017) Plus de 3000 personnes ont passé une nuit de «grand bazar» entre samedi et dimanche dans plusieurs gares du sud-est de la France, en raison d'un incendie qui a bloqué la circulation des trains dans cette région très touristique. (Dimanche 20 août 2017) La Suisse a envoyé samedi trois hélicoptères militaires Super Puma au Portugal pour aider à combattre les incendies qui ravagent le pays. (Samedi 19 août 2017) L'incendie qui ravage la région de Maçao depuis deux mois, faisait encore rage jeudi. La population s'est à nouveau retrouvée cernée par les flammes dans l'après-midi. (Jeudi 17 août 2017) Un homme tente d'aider les pompiers près de la bourgade de Maçao (Mercredi 16 août 2017) DEs collones de pompiers se diregent vers des feux de forêts près du village de Chao de Codes, près de Macao. (Mercredi 16 août 2017) Une forêt en feu à Vale de Abelha, près de Macao. (Mercredi 16 août 2017) Une habitante du village de Chao de Codes sert de l'eau aux pompiers. (Mercredi 16 août 2017) La Grèce a demandé l'aide de l'Union européenne pour venir à bout des trois grands incendies qui frappent le pays depuis dimanche. Le plus préoccupant ravage l'un des poumons verts de la région d'Athènes (ici à l'image). (Mardi 15 août 2017) Les pompiers grecs tentaient mardi pour la troisième journée consécutive de maîtriser trois grands fronts de feu dans le pays, de forts vents compliquant leur tâche. (15 août 2017) Dans la région proche de Kalamos, 200 pompiers avec plus de 100 camions citernes et une flotte d'avions bombardiers ont été mobilisés. (Lundi 14 août 2017) Des maisons de vacances ont été détruites à Kalamos. Ce qui a amené les autorités à évacués le village. (Lundi 14 août 2017) En tout, 91 feux de forêt ont débuté en Grèce depuis dimanche. (Lundi 14 août 2017) Un homme, suspecté d'avoir allumé cinq incendies vendredi soir à Bastia, a été arrêté. (13 août 2017) La situation s'est stabilisée samedi sur le front des deux incendies en Haute-Corse (photo). Au Portugal, les pompiers sont parvenus à maîtriser les deux incendies majeurs qui faisaient encore rage dans le centre du pays. (12 août 2017) Un incendie a déjà ravagé quelque 2000 hectares, en Corse, entraînant l'évacuation d'un millier de personnes. (Samedi 12 août 2017) Le week-end s'annonçant caniculaire, le Portugal craint un regain des incendies qui touchent le pays depuis plusieurs jours. (Vendredi 11 août 2017) Un Canadair au travail ce vendredi dans la région d'Abrantes où un incendie s'est déclaré mercredi soir mobilisant à lui seul 680 pompiers et huit avions ou hélicoptères. (Vendredi 11 août 2017) Un pompier combat un puissant incendie près du village de Pucarica dans la région d'Abrantes. (Jeudi 10 août 2017) Environ 250 sapeurs-pompiers ont été engagés pour combattre l'incendie qui s'est déclaré près de Port-de-Bouc, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Marseille. (Jeudi 10 août 2017) L'incendie est attisé par un vent violent, qui doit encore se renforcer vendredi. (Jeudi 10 août 2017) Les pompiers étaient épaulés par neuf Canadair, deux Trackers, un Dash et deux hélicoptères bombardiers d'eau. (Jeudi 10 août 2017) Un habitant d'Abrantes, au centre du Portugal, tente de contenir les flammes. (Jeudi 10 août 2017) Un Canadair asperge de l'eau sur un feu de forêt près de la ville portugaise d'Abrantes au centre du Portugal. (Jeudi 10 août 2017) En Italie, une femme de 79 ans a perdu la vie jeudi, apparemment victime d'un des incendies provoqués par la canicule, dans les Abruzzes. (A l'image: les pompiers de Messina luttant contre les flammes lors d'un précédent incendie, en juillet). (Jeudi 3 août 2017) Un incendie s'est déclaré dans la commune de Yeste, située dans le sud-est de l'Espagne. Quelque 300 personnes ont été évacuées de villages et campings. (Samedi 29 juillet 2017) La situation s'est améliorée dans le sud-est de la France. Les secouristes ont annoncé qu'une meilleure météo et un vent moins violent avaient permis cette amélioration. (Vendredi 28 juillet 2017) Au total, 4000 pompiers sont déployés, appuyés par 19 bombardiers d'eau. Plus de 7000 hectares ont été détruits dans le sud-est de la France et en Corse. (Jeudi 27 juillet 2017) La situation sur le front des incendies dans le sud-est de la France restait «intense» dans la nuit de mercredi à jeudi, mais en voie d'amélioration, selon le Premier ministre Edouard Philippe. (Jeudi 27 juillet 2017) Au Portugal, les incendies se poursuivaient. Plusieurs villages ont été évacués et des autoroutes coupées à la circulation. (Mercredi 26 juillet 2017) L'évacuation des habitants, près de Bormes-les-Mimosas (F), a été chaotique, a raconté une vacancière: «Ca a été dur, on a dû partir en catastrophe de la maison». (Mercredi 26 juillet 2017) Les pompiers français ont été fortement sollicités ces derniers jours. Dans le Var, environ 800 hectares sont déjà partis en fumée. Près de Bormes,10'000 personnes ont été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi. (Mercredi 26 juillet 2017) Le feu s'est intensifié au centre du Portugal, un mois après l'immense incendie qui avait fait plus de soixante victimes. (Mardi 25 juillet 2017) (Mardi 25 juillet 2017) (Mardi 25 juillet 2017) Des pompiers luttent contre le feu à Artigues. (Mardi 25 juillet 2017) Plusieurs incendies dans le sud-est de la France et en Corse ont ravagé depuis lundi plus de 3000 hectares, notamment dans le Var (Mardi 25 juillet 2017) Un Canadair au dessus de Ortale di Biguglia, en Corse. (Mardi 25 juillet 2017) Vacances balnéaires à La Croix-Valmer, près de Saint-Tropez. Au loin, le feu ravage la forêt. (Mardi 25 juillet 2017) Après quelques jours d'accalmie, le Portugal faisait face à de nouveaux départs d'incendies, dans le centre du pays. (Dimanche 23 juillet 2017) Les pompiers s'attaquent au feu à Vila Ruiva à Fornos De Algodres Au Monténégro et en Croatie, les incendies ont pu être maîtrisés par les pompiers. La situation est désormais stable. (Jeudi 20 juillet 2017) Après les incendies meurtriers du mois dernier, le Portugal a décidé de réduire à terme le nombre de ses eucalyptus, arbres très inflammables. (Mercredi 19 juillet 2017) Les pompiers du Monténégro tentaient toujours pour le 3e jour consécutif, d'éteindre les incendies qui font rage le long de la côte adriatique. (Mercredi 19 juillet 2017) Une touriste se protège. Le feu qui s'est décralé vers Split dégage énormément de fumée. (Mercredi 19 juillet 2017) Une douzaine d'incendies ont éclaté dimanche dans des villages près de la ville touristique de Split (Mercredi 19 juillet 2017) Dans le ciel de la ville croate de Srinjine, un avvion participe aux efforts de lutte contre les incendies. (Mercredi 19 juillet 2017) Les pompiers du Monténégro tentaient toujours pour le 3e jour consécutif, d'éteindre les incendies qui font rage le long de la côte adriatique. (Mercredi 19 juillet 2017) Après l'appel répété du Monténégro pour une aide internationale, des hélicoptères suisses et bulgares ainsi qu'un avion en provenance d'Israël étaient attendus sur place. (Mercredi 19 juillet 2017) En Croatie, en remontant la côte adriatique, une douzaine d'incendies ont éclaté dimanche dans des villages près de la ville touristique de Split. (Mardi 18 juillet) En Croatie, en remontant la côte adriatique, une douzaine d'incendies ont éclaté dimanche dans des villages près de la ville touristique de Split. (Mardi 18 juillet) En 2017, le nombre d'hectares brûlés a été multiplié par six au Portugal comparé aux dix dernières années. (Mercredi 5 juillet 2017) Les pompiers sont parvenus jeudi matin à stopper la progression du feu de forêt qui faisait rage depuis samedi à Gois,moins de 24 heures après avoir maîtrisé l'immense incendie de Pedrogao Grande, qui a fait 64 morts et 204 blessés. (Jeudi 22 juin 2017) Exténués, un millier de pompiers poursuivaient mercredi leur combat. «95% du feu est sous contrôle», c'est-à-dire circonscrit mais non éteint, a indiqué le responsable locale de la protection civile, qui se dit «optimiste» pour la journée. (Mercredi 21 juin 2017) Onze avions de lutte anti-incendie, dont des Canadair, ont été dépêchés depuis dimanche par l'Espagne, la France et l'Italie, tandis que le Portugal en a affrété deux. (Mardi 20 juin 2017) Aucun avion «au service de la lutte contre les incendies» ne s'est écrasé mardi au Portugal, a déclaré le commandant de la protection civile Vitor Vaz Pinto, revenant ainsi sur une information donnée par son agence quelques heures auparavant. (Mardi 20 juin 2017) Le Premier ministre Antonio Costa a manifesté son soutien envers les familles des victimes sur Twitter. (Mardi 20 juin 2017) Miguel Manuel, 23 ans, n'a rien pu faire pour sauver sa mère, 47 ans. (Lundi 19 juin 2017) Les ministres européens de l'Environnement ont observé une minute de silence pour les 62 victimes des incendies, lors d'une réunion au Luxembourg, lundi. (Lundi 19 juin 2017) Malgré une légère baisse des températures caniculaires, le feu continuait de faire rage lundi. (Lundi 19 juin 2017) Plus de mille pompiers étaient toujours à pied d'oeûvre lundiu dans la région de Pedrogao Grande, au centre du Portugal. (Lundi 19 juin 2017) Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national. «L'incendie a atteint une dimension de tragédie humaine jamais connue jusqu'ici», a déclaré le Premier ministre Antonio Costa. (Dimanche 18 juin 2017) Un nouveau bilan parle à présent de 62 victimes dans l'incendie qui a pris au centre du Portugal. A la fin de la matinée, un précédent bilan évoquait 57 décès. (Dimanche 18 juin 2017) Des personnes ont notamment péri dans leur véhicule. (Dimanche 18 juin 2017) Près de 60 personnes ont également été blessées dans cet incendie de forêt. (Dimanche 18 juin 2017) (Dimanche 18 juin 2017) (Dimanche 18 juin 2017) Des pompiers se reposent un peu après avoir lutté contre les flammes. (Dimanche 18 juin 2017) En milieu de matinée, un nouveau bilan faisait désormais état de 43 morts. (Dimanche 18 juin 2017) Les pompiers luttent contre les flammes. (Dimanche 18 juin 2017) (Dimanche 18 juin 2017) (Dimanche 18 juin 2017) Le bilan est monté à 25 morts dans la nuit de samedi à dimanche, mais pourrait encore augmenter. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, à gauche, et le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Jorge Gomes à droite, ont visité le centre de commandement de la protection civile. Une maison brûle à Figueira. Plusieurs villages auraient été touchés. D'après le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, les flammes se sont propagées «avec beaucoup de violence» et «de façon inexplicable», évoluant alors sur quatre fronts. Plusieurs centaines de pompiers et 160 véhicules étaient toujours mobilisés dans la nuit de samedi à dimanche. Les faits se sont produits dans la région de Leiria, sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pêra. Parmi les 19 morts, trois d'entre eux sont décédés par inhalation de fumée et 16 autres ont été carbonisés dans leurs voitures. Les victimes ont été piégées par les flammes sur une route. Alors que les flammes ont soudainement redoublé d'intensité, au moins 19 personnes ont perdu la vie et de nombreuses autres ont été blessées. Un feu de forêt s'est déclaré dans le centre du Portugal.

Sur ce sujet
Une faute?

Les visages de deux jumelles de neuf ans portées disparues depuis les incendies autour d'Athènes ont fait le tour des médias. Ce devait être un jour d'été comme les autres passé au bord de la mer avec leurs grands-parents.

Les grands-parents Philippopoulou et les fillettes, Vassiliki et Sofia, arrivaient en voiture à la hauteur de la localité de Mati, lorsque le grand-père a prévenu les parents par téléphone qu'ils changeaient d'itinéraire en raison des départs de feu, raconte Yiannis, le père, en boucle sur les chaînes de télévision.

Ensuite leur trace se perd. Le père a d'abord cru reconnaître ses jumelles sur des photos de rescapés secourus par un bateau, mais son espoir a été démenti par les vrais parents des fillettes figurant sur ces clichés.

Les visages des jumelles et ceux des grands-parents s'affichent sur un site ouvert par des volontaires, au côté de 23 autres disparus dont les proches ont fourni des photos. Mais quarante-huit heures après que les feux de forêt ont réduit en cendres une grande partie de Mati, sur la côte est de l'Attique, le nombre exact des disparus reste inconnu, la presse évoquant plusieurs dizaines de personnes. Le bilan des morts, régulièrement révisé à la hausse, s'élevait mercredi matin à 81, faisant de ces incendies les plus meurtriers en Grèce.

«Je pleurais dans la voiture»

A Mati, on est loin de l'ambiance des îles grecques prisées des touristes. A une heure d'Athènes, c'est une destination de week-end, un patchwork de petites résidences secondaires noyées dans la pinède, où de nombreux retraités passent les mois d'été. En pleine période de vacances scolaires, nombre d'entre eux y séjournaient avec leurs petits-enfants. «Le plus important, c'est que Katerina soit saine et sauve», confie Yannis Tsaganou Profitou, 88 ans, en couvant du regard sa petite-fille de neuf ans, devant la maison familiale quasi intacte.

L'enfant raconte la fuite éperdue en voiture, les rues rendues méconnaissables par l'épaisse fumée grise, un hôtel de bord de mer qui surgit enfin à l'horizon et permet au trio de se mettre en sécurité. La fillette déroule son récit d'un ton assuré, «mais je pleurais dans la voiture», avoue-t-elle.

Sophia, la grand-mère, reconnaît s'être découvert une vocation de «kamikaze» au volant, zigzaguant entre les branchages en feu. «Tout est allé si vite», soupire-t-elle. «Personne ne nous a prévenus, Yannis nous a dit de rassembler nos affaires mais nous n'avons même pas eu le temps, les flammes étaient déjà là».

Parmi les récits tragiques qui émergent, le sort d'un autre couple, mort brûlé dans sa maison de Mati a ému: la grand-mère de 70 ans a sauvé ses deux petits-enfants, en les confiant enroulés dans des serviettes mouillées à leur nounou qui a fui vers la mer, puis est restée auprès de son époux handicapé.

«Pas d'alerte»

Mercredi encore, une femme âgée a été découverte par son fils. «Nous avons tous des souvenirs de vacances passés ici en famille», raconte Yannis Xydis, la quarantaine, accouru après l'incendie pour retrouver son père octogénaire. «Nous savions qu'un feu ici serait dramatique. Mais en quarante ans, les incendies n'étaient jamais descendus jusqu'à Mati», décrit-il. «Malheureusement, nous sommes mauvais en prévention: pas de plan d'évacuation, de conseils donnés aux jeunes, aux plus âgés», poursuit M. Xydis.

Rue Tritonos, des jouets abandonnés devant une maison calcinée témoignent là encore de la présence d'enfants. La grand-mère propriétaire est un peu moins anonyme que les autres, elle est la veuve du réalisateur Theo Angelopoulos, pape du cinéma grec mort en 2012. Les larmes aux yeux, Phivi Angelopoulou a raconté, sur la chaîne Star, comment elle a perdu une amie handicapée, qui s'est noyée en tentant de fuir par la mer.

Rentrant de Rafina, la commune voisine, avec sa petite- fille, elle avait vu les première flammes: «Je me suis dit qu'il allait y avoir des sirènes pour nous alerter, que quelqu'un allait nous alerter ! (...) mais il n'y a rien eu». Du coup, elle est finalement allée chez son amie puis à la plage, où le feu l'a bloquée pendant des heures: «Rien n'a fonctionné, ni la télé, ni l'Etat, même pas nous les citoyens». Les archives privées du réalisateur, «sa correspondance, des notes, des poèmes» sont parties en fumée, déplore-t-elle.

Incendies et canicule en Europe en été 2018

(nxp/afp)