Madrid

19 juin 2011 16:58; Act: 19.06.2011 17:02 Print

Des milliers «d'indignés» manifestent

Des milliers de manifestants du mouvement des «indignés» ont convergé dimanche vers le siège du parlement espagnol, dans le centre de Madrid pour dénoncer le chômage et les mesures d'austérité.

Une faute?

«Les banques et les gouvernements qui ont provoqué cette situation doivent savoir que nous ne sommes pas d'accord avec les mesures et les coupes budgétaires, que nous avons l'intention de nous faire entendre, et que nous le ferons», assure la plate-forme des «indignés» appelant à manifester à travers toute l'Espagne.

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans la matinée en six colonnes venues de tous les quartiers de la périphérie de Madrid, pour converger vers le parlement. D'autres manifestations étaient convoquées dans la journée, notamment à Barcelone et Valence, où les «indignés» ont manifesté ces derniers jours contre l'austérité budgétaire et la «corruption».

«Contre le chômage. Organise-toi et lutte. Marchons ensemble contre le chômage et le capital», proclamait une grande pancarte qui ouvrait la marche de la «colonne sud-ouest», partie vers 09h00 de Leganes, à une quinzaine de kilomètres au sud de Madrid.

Consignes de calme

Après des incidents mercredi à Barcelone entre policiers et manifestants, les «indignés» ont donné des consignes de calme tandis qu'un important dispositif policier était déployé à Madrid.

Le mouvement des «indignés», apparu en Espagne le 15 mai, rassemble des jeunes, mais aussi des citoyens de tous horizons, qui protestent contre le chômage (21,3% de la population active), la précarité sociale, les hommes politiques accusés de ne pas les représenter et les dérives du capitalisme.

Ils avaient démantelé dimanche dernier à Madrid leur campement de la place de la Puerta del Sol, qui était devenu le symbole de cette vague de contestation.

Profitant d'un large soutien populaire, les «Indignés» veulent maintenant consolider leur mouvement en organisant des assemblées dans les quartiers et d'autres manifestations ponctuelles dans les semaines à venir.

(ats)