Cachemire

18 août 2019 15:22; Act: 18.08.2019 16:01 Print

Des milliers d'arrestations depuis le début de la crise

Au moins 4'000 personnes ont été interpellées en vertu de la loi controversée sur la sécurité publique.

storybild

Les personnes ont été interpellées en vertu d'une loi qui permet aux autorités d'emprisonner une personne jusqu'à deux ans sans accusation ni procès. (Photo d'illustration) (Photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Environ 4000 personnes ont été interpellées au Cachemire indien depuis la révocation de l'autonomie de ce territoire par New Delhi il y a deux semaines, ont déclaré à l'AFP des sources gouvernementales. Ces dernières craignent des manifestations.

Elles ont été interpellées en vertu de la loi sur la sécurité publique, a précisé à l'AFP un magistrat s'exprimant sous couvert de l'anonymat. Cette loi controversée permet aux autorités d'emprisonner une personne jusqu'à deux ans sans accusation ni procès. Dans ce territoire revendiqué également par le Pakistan, les tensions demeurent vives depuis le 5 août, date à laquelle l'Inde a révoqué l'autonomie constitutionnelle de la partie du Cachemire qu'elle contrôle.

Evacuation par avion

«La plupart d'entre elles (les personnes interpellées) a été évacuée par avion du Cachemire parce que les prisons n'ont plus de capacité», a précisé le magistrat, ajoutant qu'il avait eu recours à un téléphone satellite qui lui avait été attribué pour collecter les chiffres auprès de ses collègues à travers le territoire.

Un black-out sur les communications et de fortes restrictions à la circulation avaient été imposés par les autorités indiennes la veille de l'annonce le 5 août de la révocation de l'article 370 de la Constitution, qui conférait ce statut d'autonomie spéciale à la région himalayenne.

(nxp/ats)