Législatives anticipées

12 mars 2011 22:08; Act: 12.03.2011 22:26 Print

Des milliers de Croates manifestent

Des milliers de Croates sont descendus samedi dans la rue pour exiger des législatives anticipées.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Des milliers de Croates ont défilé samedi pour réclamer des législatives anticipées. Ce rassemblement est intervenu dans la foulée des manifestations anti-gouvernementales qui ont lieu depuis la fin février dans la capitale croate et plusieurs autres villes.

Les manifestants, qui demandent la démission du Premier ministre croate, Jadranka Kosor, et l'organisation d'élections anticipées, portaient des banderoles où il pouvait être lu «A bas le gouvernement et l'injustice» et «Grève générale». Les législatives en Croatie doivent avoir à la fin de l'année ou début 2012.

Des milliers de manifestants, organisés à travers le réseau de socialisation Facebook, ont accusé le gouvernement de mauvaise administration du pays, ainsi que de corruption.

Mme Kosor a dit à plusieurs reprises que les élections auraient lieu d'ici la fin de l'année, mais elle a insisté pour que la date exacte ne soit annoncée qu'une fois les négociations d'adhésion à l'Union européenne achevées. Le gouvernement espère que ces négociations seront terminées fin juillet.

Souhait évoqué

L'opposition désire, de son côté, que les législatives aient lieu à l'automne.

Après s'être rassemblés comme d'habitude sur une place du centre de Zagreb, plusieurs centaines de manifestants ont été rejoints par des centaines d'autres lorsque le cortège a défilé dans les rues. Les manifestants sifflaient et scandaient «Tous dans la rue» et «Jaca (NDLR, surnom de Mme Kosor) va-t-en».

Au cours de leur marche, les manifestants se sont arrêtés devant l'ambassade du Japon et ont observé une minute de silence en hommage aux victimes du séisme et du tsunami. Ce rassemblement s'est terminé sans incidents.

Des manifestations anti-gouvernementales ont aussi eu lieu dans d'autres villes croates, rassemblant dans chacune plusieurs centaines de personnes.

Autre rassemblement prévu

Les organisateurs ont annoncé qu'une grande manifestation principale aurait lieu à Zagreb et dans d'autres grandes villes croates le 19 mars.

Mme Kosor est arrivée à la tête du gouvernement en 2009, suite à la démission de son prédécesseur, Ivo Sanader, qui est actuellement détenu pour des soupçons de corruption.

La Croatie a été gravement touchée par la crise économique globale, son économie s'étant contractée au cours des deux dernières années. Le taux de chômage dans ce pays est au plus haut niveau depuis huit ans.

(ats)