Syrie

14 février 2020 01:02; Act: 14.02.2020 01:31 Print

Des missiles interceptés au-dessus de Damas

Tirés depuis le plateau du Golan, occupé en partie par Israël, ces missiles ont été interceptés par la défense antiaérienne.

storybild

L'attaque s'est déroulée à 23h45 locale (22h45 en Suisse). (Image d'illustration) (Photo: AFP)

Une faute?

La défense antiaérienne syrienne a intercepté jeudi au-dessus de Damas plusieurs missiles tirés de la partie occupée par Israël du plateau syrien du Golan, a annoncé l'agence de presse étatique Sana. «Notre défense antiaérienne a intercepté des cibles hostiles dans le ciel de Damas», a écrit Sana, ajoutant que les «missiles ont été tirés des Hauteurs occupées du Golan».

Plusieurs missiles ont été interceptés avant qu'ils puissent atteindre leurs cibles, selon l'agence. L'attaque s'est déroulée à 23h45 locale (22h45 en Suisse), selon une source de l'armée syrienne citée par Sana, au moment où un correspondant de l'AFP à Damas a entendu de fortes explosions.

Attaque imputée à Israël par l'OSDH

L'Observatoire syrien des Droits de l'homme (OSDH), une ONG qui a son siège en Grande-Bretagne, a imputé cette attaque à Israël, qui ne l'a de son côté pas revendiquée. L'OSDH a ajouté qu'étaient visées les milices soutenues par l'Iran près de la capitale syrienne et que certains missiles avaient touché leurs cibles, dont un dépôt d'armes près de l'aéroport.

Syrie: les États-Unis veulent se retirer

Israël a, à plusieurs reprises, bombardé de telles milices en Syrie, avec l'objectif affiché de mettre fin à la présence iranienne dans ce pays. Le 6 février, 23 soldats syriens et combattants étrangers ont été tués lors de frappes israéliennes en Syrie. Trois Iraniens et sept combattants étrangers soutenus par Téhéran figuraient parmi les morts, selon l'OSDH.

(nxp/afp)