Incendie de Notre-Dame

24 avril 2019 11:37; Act: 24.04.2019 12:07 Print

Des ouvriers ont enfreint l'interdiction de fumer

Des employés de l'entreprise qui montait l'échafaudage autour de la flèche ont admis qu'il leur arrivait de fumer sur le monument. «Regrettable» mais sans lien avec l'incendie, selon un porte-parole.

Sur ce sujet
Une faute?

L'entreprise qui montait l'échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame de Paris a reconnu et «regretté» mercredi que certains de ses ouvriers se soient «affranchis» d'une interdiction de fumer sur ce chantier mais a «exclu» tout lien avec l'incendie de la cathédrale.

«Effectivement, il y a des compagnons qui de temps en temps se sont affranchis de cette interdiction et on le regrette», a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'entreprise Le Bras Frères, Marc Eskenazi, assurant toutefois qu'«en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l'origine de l'incendie de Notre-Dame de Paris». Ces «compagnons ont reconnu devant les policiers qu'effectivement, il leur arrivait de fumer», a-t-il précisé.

Le porte-parole réagissait à un article de l'hebdomadaire satirique français «Le Canard enchaîné» paru mercredi, affirmant que les enquêteurs avaient retrouvé sept mégots sur le site. «Il y avait effectivement une interdiction de fumer sur l'échafaudage», a poursuivi Marc Eskenazi. Mais si «cette interdiction était plus ou moins respectée», c'est qu'il était «un peu compliqué de descendre parce que ça prend du temps».

«Pas responsables»

Pour autant, il est «hors de question» que cette négligence soit à l'origine de l'incendie, a-t-il insisté, faisant valoir que «si n'importe qui a déjà essayé d'allumer un feu de cheminée, ce n'est pas en mettant un mégot sur une bûche en chêne qu'il va se passer grand chose».

Évoquant par ailleurs la piste d'un feu provoqué par les moteurs électriques des ascenseurs de l'échafaudage, Marc Eskenazi a assuré que ces moteurs «ne posaient aucun problème». «De toute façon, ils sont loin de la flèche alors que ce qui est établi c'est que l'incendie a démarré à l'intérieur de l'édifice», a-t-il fait valoir. «En aucun cas, ils (ne) peuvent être responsables de l'incendie», a-t-il enchaîné.

La cathédrale a été ravagée par un terrible incendie le 15 avril au soir. En 2017, douze millions de touristes ont visité ce chef-d'oeuvre de l'architecture gothique qui faisait l'objet d'importants travaux depuis plusieurs mois. L'origine accidentelle (court-circuit notamment) de l'incendie est privilégiée. Mais la cause pour l'instant n'est pas éclaircie et les débris calcinés vont être passés au peigne fin, à la recherche du moindre indice.

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alf le 24.04.2019 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est pas moi

    C est la faute a personne mais y a quand meme eu un incendie... le Saint esprit?

  • PAB le 24.04.2019 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chantier non fumeur point barre

    Ben voyons pourquoi donc le chantier était-il non fumeur, si ce n'est pour éviter un incendie? Sûrement pas pour éviter la fumée passive aux ouvriers! La police scientifique n'a pas besoin de ce témoignage pour établir les faits. On verra bien...

  • marcValais le 24.04.2019 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben ouais

    Bien sûr. c est pas la foudre .... et les ouvriers sur les chantiers ne respectent rien.

Les derniers commentaires

  • Un étonné le 25.04.2019 23:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moins de discussions, de l'action

    Lorsque l'on s'intéresse à la problématique des énormes quantités de mégots jetés à tout va par des fumeurs inconscients ou irresponsables, on est effaré de l'ampleur des dégâts occasionnés à la faune, à la nature ou encore par des incendies. On peut également s'étonner de la peine qu'a l'autorité à agir concrètement: trois axes apparaissent pourtant comme évidents : ramassage, prévention & informations, répression par le biais d'amendes salées pour les contrevenants majeurs et par des actions de nettoyages(ramassage de mégots) pour les mineurs. Moins de discussions et plus d'action !

  • Marc-Antoine le 25.04.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le porte parole se trompe

    Monsieur ESKENAZI se trompe : un mégot mal éteint qui se retrouve dans un milieu confiné (sous un tas de brindilles, ou de papier de feuilles d'arbres, de paille ou tout autre matériau combustible), nous amène dans une situation analogue à la roulette russe : s'il se trouve dans des conditions favorables, un incendie est tout à fait possible. Dans le cas présent, il convient de faire confiance aux enquêteurs et aux spécialistes incendies avec lesquels ils vont certainement collaborer. Une chose est certaine, jeter son mégot dans la nature est un comportement irresponsable et inadmissible !

  • Kexii le 25.04.2019 05:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi un article??

    Mais... Si le fait de fumer n est en rien pour l incendie... Pourquoi en parler, si ce n est pour jeter de l huile sur le feu?

  • jk le 25.04.2019 00:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà

    "Dieux est un fumeur de Havanes"

  • L'abbé Canne le 24.04.2019 23:36 Report dénoncer ce commentaire

    Un chrétien dans le doute

    C'est bizarre quand même que l'on soit aussi sure que c'est un fumeur qui à commis ce gâchis ; mais c'est vrais que cela ne peux pas provenir d'autre chose avec ce qui ce passe en ce moment .... saura t'on un jour la vraie vérité ?

    • Ralph le 25.04.2019 20:24 Report dénoncer ce commentaire

      Avez-vous lu?

      Il est clairement dit qu'il me s'agit à priori pas d'un mégot