1 dollar

13 décembre 2011 20:33; Act: 13.12.2011 20:35 Print

Des pièces que «personne ne veut»

Les Etats-Unis vont cesser de frapper en grande quantité les pièces d'un dollar dont «personne ne veut», a annoncé mardi le vice-président Joe Biden.

Une faute?

, une mesure synonyme de 50 millions de dollars d'économies par an selon le gouvernement américain.
«A l'heure actuelle, une loi nous oblige à frapper des pièces d'un dollar à l'effigie de chaque président des Etats-Unis décédé», a remarqué M. Biden lors d'une réunion de cabinet censée mettre en valeur les efforts de l'administration démocrate contre la fraude et le gaspillage.

M. Biden a observé que la Monnaie des Etats-Unis frappait «des millions de ces pièces chaque année, et 40% d'entre elles finissent par revenir à la Réserve fédérale parce que personne n'en veut».

«Cela vous choquera peut-être, mais la demande de pièces à l'effigie de Chester A. Arthur n'est pas énorme», a ironisé M. Biden, en référence au 21e président américain, à la Maison Blanche de 1881 à 1885 et depuis largement tombé dans l'oubli.

Selon le vice-président, «près d'1,4 milliard de pièces d'un dollar sont aujourd'hui stockées dans les coffres de la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, sans être utilisées». En conséquence, l'administration a décidé de geler la production d'1,6 milliard de pièces supplémentaires prévues d'ici à 2016.

«En suspendant la production de ces pièces, nous allons faire économiser quelque 50 millions de dollars par an aux contribuables, ce n'est pas négligeable», a expliqué le secrétaire au Trésor Timothy Geithner. «Nous ne devrions pas gaspiller d'argent pour fabriquer de l'argent», a-t-il dit.

Cette annonce ne doit pas inquiéter les numismates, a prévenu M. Biden, en notant que «désormais, nous ne frapperons que la quantité de pièces que les collectionneurs réclament». Il a toutefois évoqué un surcoût qui serait imposé à leur valeur faciale, «pour que produire ces pièces d'un dollar ne nous coûte pas un sou».

Les pièces d'un dollar sont rarement utilisées dans la vie courante par les Américains, qui préfèrent le billet d'un dollar à l'effigie de George Washington.

(afp)