Italie

02 mars 2011 14:59; Act: 02.03.2011 18:14 Print

Des rafales à plus de 170 km/h font 90 blessés

Près d'une centaine de personnes ont dû se rendre aux urgences suite aux dégâts causés par les rafales de vent froid flagellant le Nord-Est de la péninsule italienne.

La grue Ursus, haute de 80 mètres et amarrée dans le porte de Trieste, est partie à la dérive.

Une faute?

L'Italie doit faire face à des conditions météorologiques rigoureuses ces derniers jours. Alors que le centre et le Sud du pays sont perturbés par la neige et des inondations, qui ont notamment causé trois morts dans les Marches, des vents violents flagellent le Nord-Est.

Une rafale de bora, le vent froid d’Est soufflant sur l'Adriatique, à 176 km/h a en effet été enregistrée mardi à 22 h 13 au centre de Trieste, chef-lieu de la région Friul-Vénétie, rapporte l’agence Ansa. Ce n’est pas un record pour la ville frontière, une rafale à 188 km/h ayant été enregistrée l’année passée, mais de nombreux dégâts sont à déplorer. Chutes d’arbres, toitures arrachées et autres dégâts causés par les rafales de vent ont provoqué de nombreuses blessures. Près d’une centaine de personnes ont ainsi dû se rendre aux urgences pour se faire soigner.

Le vent a fortement perturbé le centre-ville et le trafic maritime et ferroviaire a été interrompu dans la région, rapportent les médias transalpins. Une détérioration des conditions météorologiques est prévue sur le littoral de Friul-Vénetie avec l’arrivée de chutes de neige et la formation de plaques de glace. Le vent qui souffle en moyenne à 120 km/h ce mercredi ne devrait se calmer qu’à partir de vendredi prévoient les météorologues.

Un glissement de terrain en Sicile emporte vingt voitures:

(man)