Bangladesh

25 septembre 2019 06:20; Act: 25.09.2019 06:20 Print

Des serviettes hygiéniques pour éviter l'absentéisme

Plus de 40% des écolières bengalies restent à la maison durant leurs menstruations. «Le manque de serviettes hygiéniques» et «le coût des produits» en sont les principaux responsables.

storybild

«Le manque de serviettes hygiéniques» et «le coût des produits d'hygiène» sont les principaux responsables de l'absentéisme scolaire dans les villages où vit environ 63% de la population. (Photo: afp)

Sur ce sujet
Une faute?

Des distributions gratuites de serviettes hygiéniques vont être organisées dans les villages au Bangladesh pour aider les jeunes filles à ne pas manquer l'école les jours où elles ont leurs règles, a-t-on appris lundi de source officielle. Plus de 40% des écolières dans ce pays conservateur de 168 millions d'habitants restent à la maison durant leurs menstruations, communément désignées comme «la période de la honte», selon des chercheurs.

«C'est très inquiétant. Nous ne pouvons pas mettre leur avenir en jeu», a déclaré à l'AFP le secrétaire d'Etat à l'Information Murad Hasan, un médecin qui détenait auparavant le portefeuille de la Santé. Selon lui, «le manque de serviettes hygiéniques» et «le coût des produits d'hygiène» sont les principaux responsables de l'absentéisme scolaire dans les villages où vit environ 63% de la population. «Les parents pauvres préfèrent que leurs filles restent à la maison durant leurs règles plutôt que de leur acheter des produits d'hygiène», dit-il.

«Lutte contre une stigmatisation sociale»

Le gouvernement étudie un programme à lancer pour le début de l'année prochaine dans quelque 90’000 villages. Avec le soutien d'agences humanitaires, Dacca tente de lutter contre les tabous sociaux entourant les règles, chez les écolières comme chez leurs parents. Maleka Banu, secrétaire générale du groupe de défense des femmes Bangladesh Mahila Parishad, a salué le projet. «Cela fait longtemps que nous réclamons cela», a-t-elle déclaré à l'AFP. «Il est bon que de telles initiatives voient le jour pour lutter contre cette stigmatisation sociale. Cela va certainement contribuer à faire reculer le taux d'absentéisme».

(lhu/afp)