Allemagne

03 février 2011 17:40; Act: 03.02.2011 18:25 Print

Deux ans de prison pour de faux Giacometti

Le tribunal de Stuttgart en Allemagne a condamné jeudi trois personnes à deux ans de prison avec sursis chacune pour avoir tenté de vendre des sculptures attribuées frauduleusement à Alberto Giacometti.

Une faute?

Le procès se poursuit pour les deux principaux accusés.

Les trois personnes condamnées ont reconnu les faits. Deux d'entre elles - une femme et un homme de 69 ans, ancien propriétaire d'une maison de ventes aux enchères - ont été condamnées pour fraude en bande et par métier, ainsi falsification d'origine. Le neveu du sexagénaire a lui été condamné pour complicité.

Le jugement devrait être rendu en juin pour les deux principaux accusés. Le responsable du gang serait un marchand d'art de 62 ans, déjà condamné l'année dernière pour avoir certifié d'origine des faux Giocometti mis en vente en 2000 et 2001. Lui et son complice encourent une peine pouvant aller jusqu'à 10 ans de prison.

Selon le parquet, cette bande cherchait à vendre les statues pour plus de neuf millions d'euros en Allemagne et à l'étranger. En août 2009, un millier de faux bronzes du sculpteur grison avaient été découverts à Mainz.

Hasard du calendrier, la Fondation Alberto et Annette Giacometti a lancé lundi à Paris un prix «pour le droit des oeuvres et des artistes». Doté d'une bourse de 10'000 euros (13'000 francs), ce nouveau prix vise à récompenser «un ouvrage, un article, un site internet, un mémoire universitaire ou un documentaire qui aura promu le droit des oeuvres et des artistes».

(ats)