Éruption en Nouvelle-Zélande

10 décembre 2019 12:42; Act: 10.12.2019 12:42 Print

Deux couples frappés différemment par le destin

Deux Australiens voyageant à bord de l'Ovation of the Seas ont décidé au dernier moment de ne pas partir en excursion sur White Island. Des passagers américains y sont allés, et ont été gravement brûlés.

Sur ce sujet
Une faute?

Phoebe Bayliss et Will Peters ne verront plus jamais la vie de la même façon. Les deux jeunes Australiens étaient en croisière sur l'Ovation of the Seas quand le paquebot s'est amarré dans le port de Tauranga. Là, une quarantaine de passagers a débarqué et pris la direction de White Island, l'île touristique où l'éruption d'un volcan a fait au moins cinq morts et huit disparus. Le jeune couple devait participer à l'excursion. Mais au dernier moment, il a opté pour une session de rafting. Une décision qui lui a peut-être sauvé la vie.

«Pour ceux qui se posent la question, Phoebe et moi allons bien (...) Toutefois, 30-38 passagers et membres de l'équipage ont été pris dans l'incident et certains sont dans un état critique», a indiqué Will sur Instagram. Lundi soir, l'ambiance était bien évidemment morose à bord du paquebot: plusieurs passagers pourraient avoir perdu la vie lors de l'éruption du volcan. «On poursuit nos vacances, mais ça reste là et on continue d'y penser, et de penser à tous les gens touchés», confie Phoebe à ABC Newcastle.

Jeunes mariés gravement brûlés

Un autre jeune couple également passager de l'Ovation of the Seas a eu moins de chance que Phoebe et Will. Partis en excursion sur White Island, les Américains Matt et Lauren Urey avaient disparu après avoir laissé un message vocal alarmant à leur famille, expliquant qu'ils étaient grièvement blessés. «Matt disait qu'il essaierait d'appeler dès qu'il le pourrait, mais qu'il avait du mal à parler et à téléphoner. Ses mains étaient tellement brûlées qu'il n'arrivait pas à passer des coups de fil», raconte Barbara Barham, la mère de Lauren.

Quelques heures plus tard, l'Américaine a appris que sa fille, dont le 20% du corps a été brûlé, était en train de se faire opérer à Auckland, écrit «People». L'état de Matt est encore plus inquiétant: le 80% de son corps est touché. «Evidemment, je panique. Je ne sais pas comment réagir. J'ai l'impression que je devrais pleurer, mais je n'y arrive même pas», témoigne Lauren. Les parents des jeunes mariés comptent prendre un vol vers la Nouvelle-Zélande pour se rendre au chevet du couple.

(joc)