Lourdes

07 décembre 2011 19:24; Act: 07.12.2011 19:32 Print

Deux guérisons admises comme inexpliquées

Les Sanctuaires de Lourdes, en France, ont annoncé mercredi deux cas de guérisons inexpliquées en 1965 et 1989, d'après les conclusions d'un collège d'experts médicaux.

Une faute?

Une religieuse née en 1934 souffrant d'une lombo-sciatique paralysante malgré plusieurs interventions chirurgicales, a retrouvé l'usage de ses jambes et s'est levée de son fauteuil roulant pendant un séjour à Lourdes (sud-ouest de la France), en 1965, selon le Comité médical international de Lourdes (CMIL) qui réunit des médecins de divers pays.

Le second cas concerne une femme de 43 ans, atteinte de poussées d'hypertension avec apparition d'oedèmes cérébraux, opérée de nombreuses fois, précise le professeur François-Bernard Michel, membre de l'Académie de médecine et président du Comité. En 1989, pendant un pèlerinage à Lourdes, elle a ressenti «un extraordinaire bien-être» et a repris «une vie normale», ajoutent les Sanctuaires.

Pour le moment, le CMIL parle de «guérison inexpliquée dans l’état actuel des connaissances scientifiques». Il appartient désormais à l'évêque du diocèse des personnes guéries d'éventuellement qualifier de «miraculeuses» ces guérisons.

Long processus

Le processus est souvent très long, explique le professeur Michel, car «on porte un regard scientifique, nous ne sommes pas là pour parler de miracle. On fait des analyses complexes, on sollicite l'avis de plusieurs experts. Ce qui n'est pas scientifiquement établi ne serait pas crédible».

Les évêques sont de plus en plus réticents à qualifier les guérisons de miracles, a-t-il souligné.

En avril 2011, Lourdes avait annoncé pour la première fois depuis 2005 la guérison miraculeuse d'un artisan angevin, après son passage en 2002 dans la grotte de Massabielle, où la jeune Bernadette Soubirous aurait vu la Vierge en 1858. L'évêque d'Angers avait préféré évoquer une guérison «remarquable», plutôt qu'un miracle.

Plus de 7000 cas de guérisons inexpliquées ont été enregistrés à Lourdes depuis 1883, mais les évêques n'ont officiellement reconnu «miraculeuses» que 67 guérisons.

Chaque année, six millions de pèlerins se rendent aux Sanctuaires de Lourdes, haut lieu de pèlerinage catholique depuis l'apparition supposée de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, dont un grand nombre de malades espérant une guérison miraculeuse.

(afp)